Ciné Review: Flight

Flight est le dernier film de Robert Zemeckis, le spécialiste des films à effets spéciaux avant-gardiste. Or des effets spéciaux, dans ce film, il y en a très peu. Si le film commence par une catastrophe aérienne, la suite se concentre sur un homme. Un pilote, divorcé, alcoolique et héros. En pleine contradiction avec son état de santé et son exploit, il est en pleine affaire judiciaire. En effet, durant le crash, il y a eu mort d’homme et donc une enquête a lieu et les analyses sanguines prouvent que le pilote était complètement bourré. Ce drame est remarquablement mis en scène et interprété. Denzel Washington livre-là une belle performance. J’ai beaucoup aimé ce film, et même versé une petite larme à la fin. C’est à dire que cet homme pourrait passer pour le parfait salaud, mais comme dans tout bon film américain, il sait se repentir au bout moment!

Il sort en France la semaine prochaine.

Une journée au Salon du Bourget.

salon du bourgetCette année, le salon du Bourget fête ses 100 ans. Pas de faste, ni rien du tout, la crise est belle et bien visible dans les allées du salon. Les stands, à de rares exceptions (Dassault, Safran…), sont petits. On offre rarement des petits cadeaux (peu de stylos, de posters, de gadgets à récupérer), juste un beau Suédois de Volvo nous a offert des bonbons. Bref, pas grand chose à noter sur les stands. Juste le bâtiment d’Israel est toujours aussi impressionant: des simulateurs de missiles avec de véritables missiles sol-air posés à côté. De même les vigiles à l’entrée sont toujours avenants, nous avons été salués par un « Badge, s’il vous plait ». C’est qu’il faut montrer patte blanche pour visiter ce temple de la guerre en temps réel. Oui, ici, la surveillance, les armes ont des applications directes. Mais le salon du Bourget, c’est surtout un show aérien de 2 heures commenté et en musique. Au menu, Eurocopter Tiger, Le Rafale, l’Eurofighter Typhoon, l’Airbus A380, l’Hercules de Lockheed Martin, le Breitling Lockheed Constellation…
Airbus A 380
Airbus A 380
Airbus A 380Airbus A 380
Airbus A 380Airbus A 380
Le plus impressionnant reste l’Airbus A380, géant des airs silencieux. Il est magnifique et semble se piloter avec une aisance assez exceptionnel pour un si gros gabarit dans un si petit espace. D’ailleurs, c’est simple, c’est un des seuls avions qui fixe l’attention de tous les spectateurs. Aussi impressionnant pour l’âge de l’engin, le Constellation qui carbure comme un dingue (je vous dis pas le facture de kérosène, ça serait indécent…) est magnifique. On a l’impression de vivre un moment exceptionnel, quelque part dans les années 50.Breitling Lockheed Constellation À l’époque, nous a expliqué le commentateur, Air France en exploitait quelques uns, ils faisaient la traversée de l’Atlantique. Ils n’accueillaient que 24 passagers, et une fois l’avion atterri, les passagers pouvaient continuer à dormir. Et quand ils finissaient leur grasse matinée, ils rejoignaient une sorte d’hôtel en bout de piste pour y prendre une douche et rejoindre la ville tout frais en limousine affrétée par la compagnie. Autre temps, autres moeurs! Lockheed HerculesL’Hercules est aussi un monument de l’aviation, car il est la ligne d’avion la plus vieille encore en exploitation. Depuis 1955, Lockheed Martin fabrique cet avion de guerre… Une longévité exceptionnelle qui s’explique par l’aérodynamique assez parfaite de l’engin. C’est donc des avions pleins les yeux (et un beau coup de soleil, ça sert à quoi les nuages?!) que nous sommes partis de là.

#1049. I'm leaving the US!

1049.png

Je pars dans quelques heures, à 5:20 de Philadelphie où je prend un train qui m’emmènera directement à l’aéroport de Newark, où mon avion devrait décoller à 9:20… et atterrir en France à 10h dimanche matin!

Je pars et déjà Andrea et moi avons pensé à l’année prochaine. Parce que, sauf empêchement, l’an prochain nous traverserons les États-Unis, de Philadelphie à Colorado Springs. Long way! Pour cela, on va sûrement avoir besoin d’un autre conducteur (voire 2), comme ça ça permettrait de se relayer au volant. Avantage pour le(s) accompagnateur(s): visiter les États-Unis à moindre coût (et avec moi!)!! Enfin bref, c’est une idée comme ça…

Je pars et donc hier on a fait la fête. J’ai bu 4 bières, d’où un nouveau danger, laisser la carte bleue « open ». C’est dangereux parce que on ne se rend pas compte des dépenses, et au moment de payer l’addition, c’est « Oops! I did it again! »

Je pars…….. Miss you Andrea, miss you America!

Hey everyone; it`s Andrea; ça fait longtemps que j`utilize un clavier français donc bear with me! je veux écrire pour dire que j’ai passé un mois excellent avec Alban; et il va me manquer beaucoup; je ne sais pas si je le droit d’écrire sur son blog mais je le fais comme meme! aussi j’ai voulais dire bonjour à la maman et le papa d’Alban (Laurence et Alan) et à Alice et à Romain! Alice: HAPPY BIRTHDAY!!!!! Alban: je t’adore; à l’année prochaine!!! bisous

Related Posts with Thumbnails