Cerisier en fleur.

Qui dit printemps, dit arbre en fleur. 

The University of Glasgow Tower.

Je suis relativement fier d’étudier à Glasgow. Notamment pour la fac, une des premières du monde anglo-saxon. Ainsi, les bâtiments principaux, datant des années 1870, sont vraiment des merveilles d’architecture de gothic-revival comme on en trouve beaucoup dans les pays anglo-saxons. Le plus beau, c’est que je la vois depuis mon salon. Une bien belle vue, ma foi, de la tour notamment quand ces matins sont ensoleillés… De nos jours, ce bâtiment abrite le Hunterian Museum de Mackintosh.

Fresher’s Week, suite et fin.

Voilà nous sommes vendredi et c’est la fin de la semaine des premières années… la semaine du début. Faut que les dits freshers ne sont plus très frais. Les boites de nuit et les unions ont bien fait leur travail pour fatiguer ces jeunes gens assoiffés de connaissances (et surtout d’alcool, puisque ne l’oublions pas, nous sommes en Écosse). C’est aussi l’occasion de découvrir tous les clubs de la fac (religion, sport, langues, lgbt…), chacun offrant son flyer et voulant nous convertir à leur cause (notamment les religieux qui nous ont filé un papier des plus inspiré, comparant le chemin de Dieu à nous avec celui d’un centrale électrique à notre iPod, savoureux). On aussi pu se nourrir à l’oeil, Pizza Hut offrant des pizzas, et une boite offrant des pop corns, et puis Tesco offrant un rouleau de papier toilette, des nouilles instantanées et un rasoir. Bref, c’est plutôt cool. Dommage que ça n’existe pas en France… ça rendrait la première année tellement plus fun et socialisante!

Freshers Week at Glasgow University.

La Freshers Week c’est la semaine des nouveaux qui arrivent à la fac, les premières années qui découvrent la vie étudiante… et quoi de mieux pour découvrir cette vie étudiante que te faire la fête? Ainsi, la plupart des boites de nuit se sont alignées devant la fac et ont distribué moult flyers… Et de même, les Unions (syndicat étudiant bien plus fêtards qu’en France) proposent pas mal d’activités pour ces jeunes gens en quête de bière et autres alcools pas chers. Ainsi, samedi, nous nous sommes introduits dans un soirée internationale avec découverte du ceilidh et ensuite boite de nuit, le tout organisé par GUU, une Union destinée aux jeunes sportifs et compagnie. Les boissons étaient terriblement bon marché (£1.85 la pinte de bière) et l’odeur de transpiration à son comble… Reste que pour le reste de cette semaine, bien la plupart des soirées nous sont interdites d’accès, puisque nous sommes maintenant des post-graduate (master). Mais la fresher week va se conclure avec un débat fort racoleur sur la pornographie. Tout un programme!

Comment je me suis retrouvé à Glasgow.

La semaine dernière fut riche en évènements. Je vais vous récapituler cette aventure digne d’un roman photo!! Vendredi 11, une université londonienne est venue nous interviewer à notre université pour nous recruter pour l’an prochain. Il faut savoir qu’avant ces interviews nous avions déjà fut une mini dissert sur le rôle d’un enseignant. Et donc vendredi, la fac anglaise est venue nous présenter son fonctionnement et nous a interviewé. Journée plutôt frustrante, parce qu’il n’y a eu aucun feedback direct. Il nous fallait attendre patiemment leur réponse. Réponse qui est tombée le lendemain et où je ne figurais pas dans la liste des sélectionnés. Tout le monde a été pris, sauf moi! Mon égo en a pris un coup, heureusement, un énorme élan de sympathie est arrivée de la promo, ainsi que de la directrice de master qui m’a de suite proposé de me « pistoner » pour que je puisse passer les oraux de l’université de Glasgow… sachant que cette université écossaise ne fonctionne pas selon les mêmes règles que les université anglaise, en gros, il y a un numerus clausus de candidats pour la formation de professeur de langue. Et le gouvernement écossais n’a ouvert que 6 places pour les 7 universités françaises. Le nombre de places est donc très limité, du coup, j’ai de mon côté commencé à prospecter pour d’autres facs, au cas ou! Bref, vendredi est arrivé fort vite. Et la matinée fut digne du début de Mon Beau Père, Mes Parents et Moi: j’ai eu tous les trains super rapidement, zéro attente, le genre de truc qui n’arrive jamais, des places assises… Bref, le pied! Ensuite, l’interview en elle même s’est très bien passée… Retour en cours, et deux heures plus tard, j’apprends que j’ai été reçu pour la fac de Glasgow!! Bref, c’est comme si les anglais m’avaient refusés exprès pour que je retourne à Glasgow!!

Je suis donc à la fois ravi et comblé de vous annoncer que l’an prochain, je serai de retour en terre écossaise!!

Mais du coup, adieu Liverpool et son improbable stage d’espagnol… Oui, le Royaume Uni est tellement bien fait, les Anglais et les Écossais se détestent tellement que ça se ressent dans les études. En gros, le gouvernement écossais fait payé au prix fort les anglais, qui eux n’acceptent pas de former des écossais ou des étudiants qui vont en Écosse au frais du gouvernement anglais… Donc je partirai finalement au début du mois d’août.

Related Posts with Thumbnails