Ma bédéthèque: Salto, l’histoire du marchand de bonbons qui disparut sous la pluie.

Je suis tombé sur Salto un peu par hasard. J’ai craqué pour le style crayonné de l’album. L’histoire est passionnante: un père de famille, tête en l’air, distributeur de bonbons dans le sud de l’Espagne, écrivain dans ses rêves. Sa femme pète régulièrement un plomb en voyant les finances de la famille, mais le père est très présent, journées à la plage. Le bon temps. Sauf qu’il n’y a plus d’argent, mais courant 2007, le gouvernement espagnol, alors en proie à une vague d’attentat de l’ETA dans le pays Basque, lance une vague d’emploi de gardes du corps. Sans entrainement, Miquel embarque sa famille et commence son boulot. Les heures passent à guetter, à vivre dans la peur… La famille se décompose, le père est absent. Comme je le disais plus haut, le livre est magnifique, l’histoire basée sur la vie de Mark Bellido, considéré comme traitre par le gouvernement espagnol, qui travailla comme garde du corps pendant 4 ans. Sous les traits de la belge Judith Vanistendael, l’histoire prend vie, au début coloré, les dessins deviennent sombres au Pays Basque. Un livre à lire.♥♥♥ 

Ciné Review: Non-Stop.

20140311-073410.jpgNon-Stop est un film d’action mettant en scène Liam Neeson. L’histoire est simple mais terriblement efficace. Agent de la sécurité aérienne alcoolique et dépressif, Bill embarque pour une mission régulière sur un vol trans-Atlantique… Sauf que rien ne va se passer comme prévu. Peu après le décollage, Bill reçoit une demande de rançon sans laquelle un passager meurt sous 20 minutes. Ce huit clos est plein de suspens. Un film d’action comme je les aime, à la fois prévisible et plein de surprise! Un film qui m’a rappelé Speed par moment. Je le conseille!!

Ciné Reviews: The Look of Love et Iron Man 3.

The Look of Love raconte l’histoire d’un des hommes d’affaires les plus prospères du Royaume Uni. Il s’agit de Paul Raymond, magnat des clubs érotiques et des revues pornographiques qui régna sur Soho pendant une bonne partie du 20ème siècle. Mais cet homme, aussi volage soit-il, était aussi un mari, bientôt divorcé, et un père. Pour sa fille, qui va le suivre dans la spécialité familial, il est plus qu’un père, c’est un ami, avec qui elle partage les rails de coke. Ce film raconte donc de façon assez subtile et amusante, quoique dramatique à la fin, une success story d’un salaud bien britannique. Steve Coogan est Paul Raymond et il est très bon dans ce rôle, vieillissant au fur et à mesure. La mise en scène est assez intéressante aussi, ce qui en fait un film à voir, sauf qu’il n’y a pas de date de sortie en France.

Iron Man 3 ne reprend pas vraiment où le deuxième opus s’était arrêté. Le film commence en 1999, la nuit de la saint Sylvestre, où Tony Stark, déjà bien mégalo, oublie un pauvre type qui a un projet pour l’humanité. 13 ans plus tard, Stark est devenu Iron Man et l’homme oublié un bel homme boosté par sa technologie. Le monde est en proie au terrorisme et c’est, bien entendu, chez Tony Stark, alors secoué par des crises d’angoisse, que tout explose. Ca tombe sacrément bien, puisque Stark a créé une armée d’hommes de fer télécommandés. Une nouvelle fois, ce film est bourré d’humour, d’action et d’effets spéciaux. On retrouve alors Robert Downey Jr dans son rôle et on sent qu’il se fait plaisir. J’ai toujours aimé Iron Man, celui-ci ne déroge pas à la règle, avec un peu moins de romantisme que les autres. Je conseille vivement ce film à quiconque souhaite voir un bon film d’action. Je l’ai vu en 3d, mais je pense qu’en 2d c’est aussi bien.

Related Posts with Thumbnails