Hola Better Internet.

Hola Better Internet est une extension sous Chrome, qui permet de changer son adresse IP facilement. Or quand on est expatrié, difficile de pouvoir regarder des clips d’Arte, de M6 ou d’autres chaines qui bloquent l’accès à leur vidéo quand on se trouve au-delà de la frontière. Or, maintenant que j’ai installé cette application, je peux regarder à loisir Vu à la télé sur M6 replay ou des clips de Saturday Night Live… C’est assez fantastique. Bon parfois, les serveurs s’emmêlent les pinceaux, alors la vidéo ne charge pas, mais dans l’ensemble c’est pas mal et assez pratique!

Par exemple, dernièrement, j’ai regardé Homos, La Haine, passé la semaine dernière sur France 2 et disponible pour 30 jours sur Pluzz.

Scandal.

Alors oui, je suis à la ramasse parfois, puisque cette série en est à sa quatrième saison. Scandal se déroule à Washington DC dans l’ombre du pouvoir. Il s’agit d’un cabinet d’avocat de l’ombre qui protège les puissants des scandales en fouillant jusqu’au moindre détail le problème… et innocentant la plupart de ses clients. Sauf que rien ne va plus. La patronne du cabinet, Olivia Pope, est l’ancienne consultante médiatique du président. Or rien ne va plus entre elle et lui. Un scandale couvre. C’est un peu la trame scénaristique de la première saison qui ne contient que 8 épisodes. La série est produite par Shonda Rhimes, la créatrice de How To Get Away With Murder (un article prochainement) et de Grey’s Anatomy. A voir si vous aimez les séries un peu corsées!

Le mec qui est allé voir Celebrity Juice avec Tom Daley.

Après Le mec qui a failli rencontrer Zac Efron quelques années auparavant, voici un nouvel épisode dans ma vie avec les stars qui composent notre belle planète. Bien que je ne sois pas un fou furieux de rencontrer des célébrités, il m’arrive de pousser la porte de ce monde. L’occasion était la suivante.

Avec mon déménagement à Londres, mon colloc a en tête de rencontrer des célébrités. Le raisonnement est le suivant, puisqu’on habite à Londres, on va bien en rencontrer. Je suis un peu moins optimiste que lui, parce qu’après avoir vécu en région parisienne, je n’ai pas rencontré une seule célébrité dans la rue (quoique la fois où j’ai vu Jean Dujardin dans la rue et Doc Gyneco à un feu…). En fait, je mens. J’en ai vu pas mal entre mes visites au Fou du Roi sur France Inter et au festival de cinéma qu’un prof d’anglais de mon lycée organisait, j’ai vu du beau monde (Pierre Arditi, Gérard Darmon, Laurent Baffie – que j’apprécie moyennement…). Bref, faisant tout pour forcer le destin, mon colloc s’est inscrit sur un site spécialisé dans l’invitation de public dans les émissions de télé. Depuis un peu plus d’un an, nous regardons une émission on ne peut plus trash et vulgaire qui s’appelle Celebrity Juice. Il s’est donc inscrit depuis le mois d’octobre sur tous les enregistrements de cette émission. Il y a quelques semaines, il a reçu une invitation. Mardi 1 avril, à Hammersmith dans l’ouest de Londres, ouverture des portes à 18h45. Arriver de bonne heure est recommandé parce qu’il y a plus d’invitations que de places.

Nous sommes donc arrivés deux heures avant. Il y avait déjà une bonne centaine de personnes qui attendaient. Peu après 18h, les portes se sont ouvertes. Très vite, nous nous sommes retrouvés dans le studio. Injonction est faite de ne pas prendre de photos. Deux filles prennent des photos, et le vigil les envoie dehors. On ne rigole pas avec la télé! Les invités étaient Tom Daley, le médaillé olympique de plongeon, Sam Bailey, la gagnante du X-Factor et deux autres célébrités issues du monde de la télé. Et bien sûr, l’hôte, Keith Lemon, sorte de zébulon surexcité à la chevelure jaune et aux accoutrements tous plus fous les uns que les autres et constamment branché à son oreillette. Il est, chaque semaine, accompagné de deux femme, Fearne Cotton (qui a une émission sur BBC Radio One) et Holly Willoughby (qui présente le télé-matin). Et c’est parti pour trois bonnes heures de conversations tournant la plupart du temps au raz des pâquerettes et en-dessous de la ceinture. La vie personnelle des invités est abordée et commentée, Tom Daley évoque son coming out et comment cela a inspiré des gens à sortir du placard, Sam Bailey parle de son passé de garde de prison… Le tout dans la bonne humeur. Ensuite, les invités participent à une série de challenges tous plus ridicules les uns que les autres… (la plupart supprimés au montage!!)

Après ces trois heures, sans pose, on se demande bien ce qu’il restera quand l’émission sera montée. Ensuite, mon colloc étant un grand fan de Tom Daley, il m’a fait les yeux doux pour que je reste afin d’essayer de prendre une photo du plongeur et, pourquoi pas, avoir un autographe. Il est même allé jusqu’à me proposer de me payer une pinte… Faut dire qu’il commençait à se faire tard et que les températures avaient baissé. Mais bon, je me suis dit que ça pourrait faire des photos pour mon blog. Et c’est ainsi que, vers 22h30, Tom Daley est sorti du studio accompagné à distance de son partenaire, Dustin Lance Black, le scénariste de Milk. Les paparazzi étaient là. Malgré tout, Tom Daley est resté accessible. Deux minutes plus tard, et une bonne dose de flash plus tard, tout le monde est parti. Il ne reste que des souvenirs.

Ca m’a bien plu! D’une parce qu’en tant que public nous étions bien traité et de deux parce que c’était franchement marrant!

Channel 4 is coming out!

Channel 4 est une chaine de télé à sensation britannique, connue en France pour ses sujets plus que racoleurs (Street Benefit, Gogglebox, Sex Box…) et aux contenus plus que douteux sous prétexte d’éducation. C’est un peu comme si NRJ12 devenait M6, le tout appartenant à un organisme public. Ainsi, Channel 4 est une chaine publique à vocation d’éducation et de divertissement. Et cet aspect ‘service public’ apparait quand les grandes causes doivent être soutenues et défendues. Ainsi, à l’occasion de JO de Sotchi, qui font parler d’eux pour les lois homophobes qui ont exacerbées l’homophobie rampante qui existait déjà, Channel 4 a décidé de faire son coming out (sortir du placard) pour faire entendre les droits LGBT. Le logo de la chaine va alors être aux couleurs de l’arc en ciel et un spot publicitaire sera diffusé ce soir pour venir en soutien « aux athlètes gay ou hétéro à Sotchi », selon Dan Brown, du service communication de la chaine. La chaine a aussi diffusé un documentaire sur la vie des homosexuels russes et va diffuser une interview d’un ancien joueur de rugby qui a créé une association contre le harcèlement. (source: Guardian)

J’ai fini Breaking Bad.

2014-01-14 21.34.24

J’ai commencé à regarder Breaking Bad alors que ça buzzait dur sur le dernier épisode de la série. Je me suis donc lancé en me disant qu’une série acclamé par Télérama et Libération ne pouvait pas être mauvaise. Hop, j’ai lancé Netflix (oui, c’est disponible en Grande Bretagne, et c’est pas mal!), ce qui m’a évité de télécharger la série illégalement, il m’aura fallu 4 mois pour tout regarder. Si les premiers épisodes sont un peu lents, ils permettent de poser les personnages comme il le faut, parce qu’on s’attache… pour mieux les détester à la fin! Soit l’histoire de Walter White un prof de chimie dans un lycée à Albuquerque, dans le Nouveau Mexique, qui découvre qu’il est atteint d’un cancer des poumons dont les chances de survies sont extrêmement faibles. C’est ainsi qu’il va péter un plomb est devenir mauvais en se lançant dans la fabrication et la vente de methamphétamine avec l’aide d’un de ses anciens élèves, Jesse Pinkman. Ajoutez à cela que sa femme est enceinte d’une petite fille et que son fils adolescent est atteint de palsy cérébrale, que son beau-frère est un agent de la Drug Enforcement Administration, et vous avez un cocktail explosif. L’ensemble des 5 saisons se déroulent sur une seule et même année, l’année où Mr White littéralement devient un méchant. Cette série est conduite d’une main de maître, de bout en bout. À la fois violente et malsaine, on suit quand même la descente d’un homme que rien ne prédestinait à devenir un producteur de drogue. Les acteurs sont formidables, Bryan Cranston en tête. C’est vraiment une superbe série, surement une des meilleures que j’ai jamais regardé. Si bien que mon copain m’a offert les DVD pour mon anniversaire. Un joli cadeau.

Le cat et la Live Roulette. #lolcat

Attention, comme le dit si bien ma soeur, je me lance dans le Lolcat. C’est tout à fait par hasard que je fais ça, puisque c’est lors d’un séjour au Pays de Galles que j’ai découvert l’amour fou qui existait entre ce chat, Angus, et la chaine de Live Roulette disponible sur le bouquet Sky, et avec ce bouquet, on peut rembobiner à souhait ce qu’on regarde. Ce qui rend cet exercice pour le chat beaucoup plus facile à filmer! Voyez plutôt!

lolcat1lowres

lolcat2lowres

lolcat3lowres

Fireplace met de la chaleur sur votre écran.

Voici une application que j’ai toujours rêvé avoir: un feu de cheminée sur son écran. Ou comment réchauffer une pièce psychologiquement alors qu’il avoisine les 10 degrés à l’intérieur! Cette application, disponible dans l’AppStore de votre Mac, est gratuite. Elle est super simple d’utilisation. Et petit bonus, on a même les crépitements du feu de bois. Effet garanti! Bon, le petit inconvénient c’est que l’application n’empêche pas l’ordinateur de se mettre en veille. C’est un peu con, parce que du coup, l’effet cheminée ne dure soit que 15 minutes maximum, soit vous devez bouger la souris… M’enfin, reste que j’aime bien le mettre sur la télé les longs dimanches pluvieux avec un bon chocolat chaud sur le canapé! Magique!

Related Posts with Thumbnails