Ma bédéthèque: Chronosquad 1.

Chronosquad est une formidable bande dessinée. Dans un monde futuriste, un monde où les voyages ne se font plus dans le présent mais dans le passé. Le tourisme remonte le temps, c’est dans ce contexte que les Chronosquad agissent. Les Chronosquad sont des policiers de l’espace temps. Ils remontent les époques pour résoudre la disparition de la fille du président de la banque centrale. La fugueuse a pris les voiles avec son copain dans l’Egypte ancienne. Et nos policiers sont partent à leur recherche. Les dessins de Gregory Panaccione sont superbes, l’histoire de Giorgio Albertini est étonnante et amusante, entre conte initiatique, science fiction, polar… Il y a du sexe, de la violence, de l’humour… et un suspens assez prenant. Heureusement il y a une suite, il me tarde tant de la lire!

Ciné Review: Arrival.

arrivalArrival est un film de science fiction avec une linguiste qui est embauchée par l’armée américaine pour communiquer avec des extra-terrestres qui viennent de débarquer sur Terre. Je ne vais pas en dire trop parce que ce serait dommage de spoiler… Mais ce que je peux vous dire, c’est que l’histoire tient debout et paraît extrêmement plausible. Au début, je me suis dit que ça allait être de la linguistique de pacotille, mais que nenni, il n’en est rien, le scénario est si bien écrit que la linguistique est poussée. Ainsi il ne s’agit pas d’aller directement leur parler, il s’agit d’établir le contact, de comprendre leur univers de pensée pour leur poser la question: ‘Quel est votre intention ici?’ Le réalisteur québécois Denis Villeneuve dirige ce film avec génie (après les excellents Sicario et Prisonners), tandis que les acteurs sont formidables au premier rang desquels on trouve Amy Adams et Jeremy Renner. Un film à voir. Parce que pas seulement un film de science fiction mais aussi un conte philosophique.

Ciné Review: Midnight Special.

MIDNIGHT SPECIALMidnight Special. Un enlèvement, un enfant étrange, une secte, le FBI, la NSA… Rien n’est expliqué et il m’est bien difficile de vous raconter l’histoire, mais ce serait vous dévoiler bien trop d’éléments. Le film est une merveille, étrange, et impressionnant. C’est au spectateur de deviner ce qui se passe. Et c’est un exercice assez sympa. Jeff Nichols maitrise de bout en bout ce film de science-fiction d’un nouveau genre. J’ai vraiment aimé.

Ciné Review: Star Wars – The Force Awakens.

Star Wars: The Force Awakens L to R: Kylo Ren (Adam Driver), Finn (John Boyega), and Rey (Daisy Ridley) Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.
Star Wars: The Force Awakens
L to R: Kylo Ren (Adam Driver), Finn (John Boyega), and Rey (Daisy Ridley)
Ph: David James
© 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.

Star Wars, le réveil de la force, est le septième épisode de la saga sci-fi. Et la première produite par Disney. Sans en faire des tonnes, je tiens à vous dire que c’est bien meilleur que les épisodes 1 à 3. Bref, c’est intense, beaucoup d’action, on retrouve Han Solo et Princess Leya, ainsi que Chewbacca, mais deux nouveaux héros mènent l’enquête pour retrouver Luke Skywalker. Il s’agit d’un Stormtrooper entré en rebellion et d’une éboueuse qui dépouille des vaisseaux abandonnés sur Jakku. Je n’en dis pas plus pour éviter de vous spoiler le film! J.J. Abrahams, le réalisateur a fait du bon travail de mise en scène.

Ciné Review: Dawn of the Planet of the Apes.

Voici, le second volet de la Planète des Singes. On avait laissait César et ses comparses génétiquement modifiés s’échapper dans la forêt de San Francisco. Le film reprend une dizaine d’années plus tard, les singes ont établis une société basée sur la justice sous le pouvoir de César. Or, une équipe d’humains fait son apparition dans la forêt, ce qui déclenche débat et suspicion parmi les singes. Les humains, à bout d’énergie, veulent relancer un barrage qui se trouve dans le domaine des singes… et les singes découvrent un véritable arsenal chez mes humains. C’est un superbe film, particulièrement toute la première partie qui se passe chez les primates. L’histoire est bien développée, les personnages ne sont pas trop caricaturaux, on ne s’ennuie pas. A voir.

Ciné reviews: Bad Neighbours et Godzilla.

Bad Neighbours est le dernier film en date à mettre en scène Zac Efron. Etant un grand fan du jeune homme fraichement sorti d’une cure de désintoxication, je ne pouvais qu’aller voir ce film. Une comédie où un couple de trentenaire avec un bébé, fraichement installé dans un quartier pavillonnaire, voit débarquer une fraternité d’étudiants comme voisins. Or, impossible de les calmer, c’est la fête tous les soirs… Sauf qu’après avoir fait la fête avec les étudiants, le couple n’a d’autre choix que d’appeler la police. Et c’est là que les choses dégénèrent. Bref, c’est un film hautement prévisible, à part quelques éléments de surprises. Je n’ai pas été convaincu. 

Godzilla ressert la sauce du dinosaure radioactif dans une version 2014. Donc, la conspiration est à son comble. Figurez-vous que les essais nucléaires n’étaient pas que des essais, c’était en fait pour tuer la bête préhistorique enfouie dans l’océan Pacifique. Des dinosaures volants nourris aux déchets radioactifs envahissent la planète semant le désordre sur Hawaii et la côte Ouest américaine. C’est assez drôle par moment, tellement c’est cocasse. Et puis j’aime bien le message un brin écologiste du film. C’est le premier Godzilla que je vois, alors je ne m’attendais pas spécialement à grand chose. Mais j’ai été emballé par l’histoire.

Related Posts with Thumbnails