Ciné Reviews: La La Land et Manchester By The Sea.

La La Land est une comédie musicale avec Ryan Gosling et Emma Stone. Filmé en Technicolor, le film rend hommage aux comédies musicales de Jacques Demy (Les Demoiselles de Rochefort et Les Parapluie de Cherbourg), en effet les acteurs chantent avec leur voix d’acteur, la musique emprunte au big bang jazz. Les couleurs sont superbes, si bien qu’en sortant de la salle, je voyais tout en Technicolor. L’histoire est assez simple, un homme, une femme se croisent plusieurs fois et tombent sous le charme l’un de l’autre… Une belle histoire d’amour vache. J’ai beaucoup aimé! La musique m’est restée dans la tête…

Manchester By The Sea est un drame avec Casey Affleck, excellent dans ce rôle d’homme un peu paumé, plombier à Boston, qui se retrouve à devoir s’occuper de son neveu de seize ans alors que son frère vient de mourir. Une situation d’autant plus compliquée qu’on en apprend plus sur le passé d’Oncle Lee. Que d’émotions pendant ce film, les situations quotidiennes sont tellement réalistes qu’elles en sont cocasses, mais le drame arrive vite. Le film est magistral, les paysages sont magnifiques et l’histoire un brin déprimante est grippante. Vraiment à voir.

Ciné Reviews: The Nice Guys et Where To Invade Next.

the nice guysThe Nice Guys est une comédie policière avec Ryan Gosling et Russel Crowe. Deux détectives enquêtent sur la disparition d’une jeune femme qui tournait dans un film érotique alors que dans son entourage plusieurs trouvent la mort. Ca se passe à Los Angeles dans les collines riches, dans les années 70. C’est drôle, c’est bien joué et bien monté. J’ai vraiment passé un super moment!

where to invade nextWhere to invade next est le dernier documentaire de Michael Moore qui part à la recherche d’idée pour sauver l’Amérique qui part à la dérive. Alors seul avec son drapeau, il part à la rencontre d’italiens avec qui il parle de congés payés, de français avec qui il découvre les cantines scolaires, d’allemands avec qui il parle de qualité de vie, en Finlande il rencontre des profs, en Iceland il parle de féminisme, de même qu’en Tunisie. C’est un documentaire engagé, comme toujours avec l’Américain. C’est parfois drôle, émouvant et surtout très intéressant, même si le trait est grossi pour l’occasion. Donc finalement, de rêve américain, on est parfois bien mieux en Europe!

Ciné Reviews: The Croods, Spring Breakers et The Place Beyond the Pines.

The Croods (ou Les Croods en français dans le texte) est un film d’animation sorti des studios Dreamworks. Soit une famille des cavernes peureuse comme tout (surtout le papa qui a peur de voir grandir sa fille… oups, je vous spoile!) qui se retrouve face à un changement radical d’environnement quand un tremblement de terre détruit leur grotte. Ils vont alors se mettre en route avec un mec un peu plus aventurier et rêveur, dont la fille va inévitablement tomber amoureuse… Ils partent à la recherche du demain. Si le film plaira aux enfants, les adultes seront laissés de côté. Le décors ainsi que les personnages sont plutôt bien fait, mais l’histoire est cul-cul comme c’est pas permis. Bref, je ne suis absolument pas convaincu par ce film, je ne vous le conseille pas. Il est sorti en France le 10 avril.

Spring Breakers est LE film de ouf de l’année. Prenez une bande de 4 filles qui s’ennuient à mourir dans leur fac. Elles ne rêvent que d’une chose: partir faire la fête en Floride pour les vacances de printemps (je prends des allures québécoises…). Pour réunir les fonds nécessaires, elles braquent un dinner et s’en vont faire la fête… Sauf que la fête va vite mal tourner, quand une descente de police vient les arrêter lors d’une soirée où l’on consomme de la coke. Un rappeur douteux va les libérer et les prendre sous son aile. Entre manipulation et séduction, la descente aux enfers ne fait que commencer pour les filles. Voilà pour le scénario. Pour le casting, il s’agit de 4 actrices estampillées Disney et de James Franco dans le rôle de rappeur/dealeur. La plupart des scènes semblent avoir été tournées en improviste pendant une vraie Spring Break, avec de vrais gens bourrés et camés. La musique qui accompagne le film est assourdissante, à l’image de ce film tape à l’oeil. Il me semble que c’est le genre de film qu’on aime ou qu’on déteste. Si ma soeur avait détesté, j’ai adoré. Il faut bien sûr prendre ce film avec humour. À voir!

The Place Beyond The Pines met en scène un cascadeur dans un cirque qui se rend compte qu’il est papa. Pour subvenir aux besoins de la maman et du bébé, il va commencer à braquer des banques… sauf qu’au bout d’un moment, ça tourne mal. Il va croiser la route d’un flic qui veut lutter contre la corruption et monter hiérarchiquement. 15 ans plus tard, les choses ont bien changées, et les enfants ont bien grandi, et vont se rencontrer… Si le film commence extrêmement bien, toute la partie avec Ryan Gosling est purement excellente, de même la partie avec Bradley Cooper est pas mal. Le film déraille quand il aborde les enfants, toute la partie 15 ans après est un peu superflue et ennuyeuse. J’ai pas spécialement accroché sur la fin. Heureusement que le film avait bien commencé. Je le conseille, mais sans plus. Si la bande annonce laisse à penser en un spin off de Drive, le film en est loin.

Related Posts with Thumbnails