Le Fish’n Chips.

Mon frère est gourmet. Alors quand l’idée d’une découverte culinaire se présente à lui, bien cela devient une idée fixe. Ainsi, de passage à Londres avec la famille, il voulait manger un fish’n chips. Comme je ne souhaitais pas leur faire manger un fish’n chips de bas gamme avec beaucoup de ‘batter’ et, au final, peu de poisson, j’ai lancé une investigation sur TripAdvisor. Et en quelque seconde j’avais l’adresse de ce qui est considéré comme être le meilleur fish’n chips de la ville. Il faut savoir que le fish’n chips est une restauration de fast food, ainsi le décors de ce restaurant fish’n chips est assez sommaire: un comptoir, un réfrigérateur sur le côté, et les friteuses derrières. La bonne nouvelle ici, c’est que le poisson est frit à la demande. Pour £8, nous avions un gros filet de poisson, une bonne quantité de frites et des sauces. La ‘batter’ n’était pas trop épaisse laissant découvrir une belle tranche de cabillaud. Le resto était rempli de japonais et de quelques britanniques avec un coupon Groupon, j’en déduis que ce fish’n chips se retrouve en bonne place dans un guide touristique japonais. Reste que c’était un agréable repas.

London Fish’N Chips, 46 Bedford Street, Covent Garden London WC2E 9HA

2013-12-27 12.21.21

Repas de dimanche soir.

P1210136

Voilà un repas du dimanche soir, ou de n’importe quel autre soir quand je n’ai pas spécialement envie de cuisiner. C’est aussi le plat des fin de mois. J’ai entendu une collègue dire « J’en suis au beans on toast! » pour dire que la fin du mois se faisait sentir sur le compte bancaire. Et pour cause, c’est extrêmement bon marché. Un oeuf sur le plat, des haricots cuits pendant 3 minutes au micro-onde, et une ou deux tranches de pain de mie. Et le tour est joué! So British!

La raclette, dernier repas!

2013-01-02 19.58.37

C’était mon dernier repas avant le retour en Écosse, une raclette. J’étais allé acheté de la charcuterie chez le charcutier de Choisy le Roi, Buffard, parce que tôt ou tard, on va chez Buffard et c’était parti pour une bonne régalade! Et puis qu’appris-je en arrivant à Glasgow, que Come Dine With Me, l’émission originale de Un diner presque parfait, avait vu des compétiteurs servir une raclette. Or, ce n’était pas du goût de tout le monde autour de la table… Certains ne voyaient pas pourquoi c’était à eux de faire à manger! C’est qu’ils n’avaient rien compris les bougres, que le fromage nécessite d’être fondu on demand et que c’est bien meilleur ainsi. 

Les escargots, l’emblème des repas de fin d’année.

escargots

S’il y a bien un plat qui fait parler mes amis britanniques, c’est bien les escargots. Derrière la question sur le goût de la bête, il y a souvent une bonne interrogation: qu’est-ce qu’il leur prend de manger ces petites bêtes! J’imagine, un beau matin de rosée, un mec s’est levé et n’avait rien à se mettre sous la dent… il s’est alors dit que les escargots de son jardin ne pouvaient pas être si mauvais et, qu’en outre, ils lui procureraient son montant de protéine! C’est ce que j’aime imaginer! Mais à mes interlocuteurs, je leur donne une autre image, histoire de ne pas passer pour un fou complet… Je leur dis qu’en France, il y a des fermes à escargots et que plus grand monde ne va ramasser les escargots qu’il y a dans son jardin! Et, je leur dis aussi que ce plat est un peu l’emblème des plats de fin d’année: à la fois rare et goûtu! 

Jour du Sunday Roast.

S’il y a bien une tradition qui perdure de semaine en semaine au Royaume Uni, c’est le Sunday Roast. L’un des seuls repas qui permet à toute la famille de se retrouver le dimanche, souvent dans l’après midi, le plat fait office de déjeuner et de diner. Dans les règles de l’art, il faut de la viande à rôtir (plusieurs types de viandes pour un jour spécial) et des légumes cuits vapeur. C’est relativement facile à faire… juste une belle préparation s’impose! Dans la famille de mon copain, c’est le papa qui s’y met. Et tout le monde se retrouve chacun avec sa propre boisson. Oui, parce qu’ici, il n’y a pas de boisson imposée, chacun fait comme il veut. D’ailleurs, ça se voit dans Come Dine With Me (Un diner presque parfait), les gens boivent ce qui leur plait et tant pis si ça ne s’accorde pas avec le plat! C’est assez étrange, mais on s’y fait!!

J’ai pris cette photo la semaine dernière dans un restaurant à Inverness. À l’heure où vous lisez cet article, je suis au Pays de Galles où je me prépare à manger un rôti familial!

Le repas d’Alice.

A Warrington, entre Manchester et Liverpool.

Cottier Restaurant Upstairs – Table d’Hôte.

Cottier, c’est d’abord une église, mais une église qui cultive le culte des sens (principalement goût, ouie et vue). Pour le goût, il y a le restaurant. Une petite salle mansardée, un peu sombre. L’accueil est charmant. Les plats sont minutieux, d’inspiration française. La présentation est digne d’un grand restaurant. Le menu que nous avons pris comprenait une entrée, un plat et un dessert que nous choisissions parmi les plats à la carte. J’ai pris de la mousse de foie de poulet en entrée, du saumon en plat et un sponge cake au caramel. De quoi en prendre plein les papilles. En y allant, je connaissais cet endroit par réputation. Et je n’ai pas été déçu du voyage, je crois que mes parents et mon frère non plus! En plus, c’est juste à côté de mon appartement, vraiment pas de quoi hésiter!!

Si vous êtes de passage à Glasgow, c’est au 93-95 Hyndland St, Glasgow, G11 5PX que ça se passe!

Related Posts with Thumbnails