Ciné Reviews: Hidden Figures et Logan.

Hidden Figures raconte l’histoire méconnue de trois femmes afro-américaines qui travaillaient pour la NASA. Les bureaux étant localisés en Virginie du Sud, la ségrégation battait son plein. Sauf que dans la course aux étoiles, il fallait battre les soviétiques et quand la meilleure mathématicienne des Etats-Unis se trouve être noire, il a bien fallu s’adapter pour le meilleur. Cette femme, c’est Katherine G. Johnson et elle a calculé mieux que quiconque les trajectoires des mises en orbites et de re-descente. Elle travaillait avec Dorothy Vaughan qui fut la première femme noire en charge d’un service à la NASA, et Mary Jackson qui fut la première femme noire ingénieur. Ce film biographique est brillamment interprété par Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monaé. A noté la présence de Kevin Costner dans le rôle de patron de la NASA et de Jim Parsons en sous-chef raciste. Très bon film. ♥♥♥

Logan est le dernier opus sur le héros Marvel. Le mutant est fatigué, alcoolique et surtout blasé. Un rêve, ce bateau, pour le payer, il conduit une limousine. Sauf que ça déraille quand il se trouve à conduire une jeune fille, apparemment mutique mais dotée de pouvoirs surprenants. Hugh Jackman campe Wolverine, le film est très violent, du sang, des bastons… Les griffes transpercent les corps, les crânes. C’est assez hallucinant. Pour ce qui est du film en lui-même, c’est une réussite, rien à voir avec les autres Wolverine. Celui-ci a le calibre d’un film d’auteur, presque. C’est noir, c’est pessimiste, mais les paysages sont magnifiques et les rebondissements nombreux. J’ai vraiment aimé. ♥♥

Débat sous tension, mais mission réussie pour #FH2012.

J’écris cette note en plein milieu du débat de l’entre-deux tours de la présidentielle. Alors bon. Ca a commencé avec une passe d’arme et ça a continué… Sarkozy sur la défensive et Hollande qui attaque. Parlons gestuelle. Sarkozy semblait bien moins à l’aise, les haussements d’épaules augmentant à mesure que le temps passe. De plus, Sarkozy avait du mal à tenir le regard. Il lançait des regards aux journalistes plus souvent qu’à Hollande. Hollande, lui, regardait le candidat sortant dans les yeux, attaquant point par point aux annonces adverses. N’hésitant pas à attaquer. Il y a bien eu cette bataille incessante des chiffres, souvent avancés par Sarkozy, surement pour essayer de noyer le poisson. Le malheur dans tout ça, c’est que avec internet, les chiffres sont vérifiés… Pour continuer, Sarkozy a versé dans l’amalgame: immigration=musulman, je cite: ‘l’Algérie, c’est musulman’. triste de voir le débat versé dans cette LePenisation des esprits. Bref, il est temps pour Sarkozy de faire ses valises. Et ça se sentait hier soir. J’espère que Hollande sera élu, histoire d’en finir avec tout ça. 

Et c’est pas moi qui le dit, mais le résumé de France2: « LE moment marquant de l’échange sur le « style » présidentiel a été pour François Hollande. Il a détaillé les axes de sa présidence durant près de trois minutes en commencant ses phrases par « Moi, président de la République », envoyant pique sur pique à son rival. » C’était beau à voir. Et Sarkozy ne sachant plus comment répondre de parler de Mitterand, puis à bout de munitions, de s’attaquer à DSK. La politique digne, contre la politique poubelle. Deux choix de société. Deux candidats.


Appelons un chat, un chat.

Un petit chat pour ce mardi matin. Je me sentais d’humeur de vous parler encore des élections, parce que bon, c’est d’actualité…

Ca peut être une jolie métaphore: appelons un chat, un chat, appelons une LePen, LePen. Sous la blondeur le danger est là. Après 5 ans de Sarkozy, le FN est maintenant la formation d’extrême droite la plus puissante d’Europe, rien que ça. Et ça fait peur. Même si le FN n’est pas au second tour physiquement, il le sera virtuellement puisque l’UMP s’apprête à reprendre quelques unes de ses thèses sur l’immigration et l’assistanat sous l’impulsion de Patrick Buisson. Il faut donc tout faire pour faire barrage à cette droite complètement décomplexée. La gauche doit être forte et fière de ses valeurs d’égalité, de fraternité et de liberté, de ses valeurs humanistes, de progrès sociaux, de ces valeurs qui ont fondé cette république française dont nous sommes si fiers au-delà des frontières hexagonales. François Hollande doit être élu président afin de restauré cette république abimée par cinq années de Sarkosysme aigüe.

Ce sera donc un match serré entre les Pays-Bas et la Hongrie. #radiolondres

Hier fut une journée particulière. Je l’ai passé sur Twitter à regarder un hashtag passionnant et amusant: #radiolondres. Un symbole pour parler des résultats de l’élection présidentielle avant 20h… ce qui a amené des proverbes assez amusants (Didier Porte en tête) du genre: Les talonnettes sont dans les cartons, les talonnettes sont dans les cartons. On a aussi pu voir une fausse Carla Bruni qui passait son compte Facebook de ‘mariée’ à ‘c’est compliqué’ dire à son mari de président-candidats: « Bichon,pour nos vacances de dans 15j, j’avais d’abord pensé à la Guadeloupe…bon ben,je cherche autre chose… » histoire de donner le score guadeloupéen de François Hollande. François Hollande, surnommé Flanby (certains ont voulu mettre un véritable pot de Flanby dans l’enveloppe, mais ça ne rentrait pas…), ou Gouda, a fait un score très favorable en Amérique ainsi que dans les Dom-Tom qui avaient voté samedi. C’est donc sans grande surprise qu’on a découvert le visage des deux candidats éligibles pour le second tour. Plus grosse surprise était de voir Marine Le Pen faire mieux que sont papa en 2002, avec 20%. Soit un français sur 5 qui s’est déplacé pour voter. C’est écoeurant. Mais finalement peu étonnant, si l’on regarde le bilan en terme d’immigration et de tolérance générale du président sortant et de son équipe (chasse aux roms, quotas d’immigration…): c’est un fait le discour xénophobe s’est banalisé. Ajoutez à cela un désespoir dû à la crise. Et vous avez un haut score d’extrême droite (dont beaucoup de jeunes qui ont voté pour Le Pen). Un peu plus décevant: Mélenchon dont les sondages décrivaient en fait plus une curiosité pour le Front de Gauche qu’autre chose. Reste à voir les reports de voies: or Sarkozy a plus ou moins éclusé les voies à droite (s’il récupère 10% de Le Pen, c’est le grand maximum), alors que Hollande a un vivier à gauche et au centre: imaginons qu’une majorité de Mélenchonistes (10%), d’écolo (2%), une bonne moitié de centriste (5-6%), on arrive à plus de 16-7% à ajouter aux quasi-30% du premier tour, soit 45-50%. Après, ces 15 jours prochains vont être l’objet de tous les enjeux… Bref, une affaire à suivre dans l’espoir d’un gouvernement de gauche! Hollande président!

Minut’Soupe Électorale.

Voilà un dessin que j’ai trouvé dans Télérama. Alors, ce dimanche, une fois n’est pas coutume, on va faire de la gastronomie politique. Une gastronomie de fort mauvais goût, j’en convient. Mais je trouve que ça résume bien les évènements des semaines passées, et ce à 3 semaines du premier tour de l’élection présidentielle. 

La campagne va commencer.

Ca y est, la campagne va pas tarder à vraiment démarrer. Entre Hollande qui est le roi des sondages, encore faut-il rappeler que les sondages ne valent rien s’ils ne sont pas suivi de vote. Même si ce serai vraiment bien que Hollande soit élu. S’agirait pas de retrouver l’agité de Neuilly à l’Elysée en mai prochain. D’ailleurs, Sarkozy n’est toujours pas officiellement en campagne, alors ses lieutenants s’excitent. Il s’agit pour eux de flatter l’électorat d’extrême droite. Assistons-nous à une droitisation de la France? C’est ce qu’on pourrait penser. Quand on entend ce que débite Guéant, l’homme un peu trop inspiré par le Choc de Civilisation (ou par Age of Empire, comme le soulignait Slate), on est en droit de se dire que la campagne de Sarkozy sera très à droite. En gros, soyons raciste, cette année, c’est permi! De quoi filer des boutons. Mais où sont passés les idéaux d’égalité, de liberté et de fraternité. L’égalité, bien c’est fini. La TVA augmentée a signé l’envoi d’un impôt bien inégalitaire puisque riches et pauvres paient la même chose. La liberté est chaque jour un peu plus bafouée. L’Europe aide comme il faut, par exemple avec l’ACTA. D’ailleurs, ça va manifester en Allemagne, en France, en Autriche, un peu au Royaume-Uni, contre cette attaque aux libertés du net. Et pour fini, la fraternité est enterrée depuis qu’on monte les uns contre les autres pour mieux régner. Sauf que cette tactic n’a pas vraiment fonctionné quand on voit la côte de popularité de Sarkozy. Alors je crois qu’il est bon de dire et de répéter que le vote utile (même si j’aime pas cette expression), c’est à dire le vote Hollande est le seul qui vaille dès le premier tour, si on ne veut pas se retrouver avec Sarkozy, roi de France pour une deuxième fois! 

Cine reviews: The American, Very Bad Cops et Vénus Noire.

The American est un western italien avec Geroge Clooney. Un tueur à gage, fabriquant d’arme à ses heures, se retrouve isolé dans la campagne italienne, l’occasion pour lui de faire le point sur sa vie, sur son futur. Mais une question se pose, à qui se confier, en qui avoir confiance alors qu’il est suivi par des suédois qui visiblement lui en veulent. Un film au rythme plutôt lent mais qui se laisse savourer sur la longueur! On réalise soudain que c’est un western moderne, il y a d’ailleurs moult clins d’oeil. Les dialogues sont plutôt soignés, ils deviennent par moment savoureux quand il parle avec le curé du village.

Very Bad Cops est un film d’action américain. Deux braves inspecteurs New Yorkais, la risée de tous, et que tout oppose vont se retrouver à mener une enquête qui n’intéresse personne… Un gros coup! Un film très amusant et fort divertissant dans le pur esprit de la comédie US. On ne s’ennuit pas. Les acteurs sont parfaits (Mark Wahlberg et Will Ferrel en tête), quel plaisir de revoir Michael Keaton! Bref, une bonne comédie, qui traite à sa manière les scandales financiers (voir le très bon générique de fin).

La Venus Noire raconte l’histoire de Sarah Baartman, femme Hottentot domestique d’un Afrikaaner qui décide de la montrer en spectacle en tant que sauvage à Londres où il pense faire fortune. Rôle de foire donc, où le public est invité à toucher la sauvage… Sauvage dans le spectacle et femme dans la réalité avec ses envies et ses refus. Elle va ensuite être montrée en France où le Musée de l’Homme s’intéresse à elle pour ses « spécificités raciales »: les lèvres vaginales très développé…  Le film montre comment un être peut être transformé en objet sous l’effet du racisme. Il y a dans ce film une grande violence montrée dans la répétition des scènes. Les acteurs sont très crédibles. Mais le film aurait gagné à être plus concis… À force de se répéter, il en devient insoutenable et plutôt agaçant. Dommage!

Related Posts with Thumbnails