Bonne année 2017.

2016 ne nous manquera pas à coup sûr! Donc en avant pour 2017.


Bonheur, joie et amour autour de vous, paix dans le monde! Ca n’arrivera probablement pas vu le bazar que c’est ici (en Grande Bretagne avec le Brexit et ses conséquences toujours plus floues), aux Etats Unis et en Europe… et puis il y a la Syrie. Le triste sort auquel est laissé le peuple syrien est écoeurant.


Restons positif. Avec les petits gestes du quotidien pour apporter notre petite brique pour un monde moins pollué. Faute de pouvoir faire mieux, j’essaye de choisir au maximum des produits équitables, biologiques et produits localement. Alors vivant au Royaume Uni, cela est rendu bien difficile vu que le pays ne produit presque pas de légumes et encore moins de fruits (hormis ceux produits hors sol, je pense au fameuses fraises d’Ecosse), mais bon en cherchant bien on trouve!

Et puis en mai et juin, votons!

Sauvez la vie sauvage…

C’est à se demander qui vote Tory! 

2015-06-14 13.08.58Photo prise dans le nord de l’Angleterre.

Election Day.

Bienvenue au Royaume Uni. L’élection, aujourd’hui, concerne le parlement, qui, par la suite, va décider si majorité il y a quel sera le gouvernement. Deux gros partis: les Conservateurs, avec en tête de file David Cameron, que certain dans mon école appellent Dave, et le Labour, les travaillistes, avec en tête de file Ed Milliband. S’il y a eu beaucoup de doute sur le leadership de ce dernier, il semble que ces derniers mois, ses conseillers en image et autres spin doctors ont permis d’inverser la courbe. Suivent ensuite, au niveau national, les Verts, qui a une australienne en chef, le Lib Dem, sorte de faire valoir puisqu’il fait parti du gouvernement conservateur actuel, et le UKIP, le parti d’extrême droite anti-européen. Ajoutez à cela les partis régionaux, comme en Ecosse avec le SNP, dirigé par Nicola Sturgeon (qui n’est pas candidate aux élections) ou au Pays de Galles avec Playd Cymru. Bref, comme c’est une élection parlementaire, un peu comme les législatives françaises, bien pour obtenir une majorité et former un gouvernement, il faut faire des alliances. Or si les conservateurs se sont alliés au Lib Dem, qui se trouvait à gauche du Labour il y a 5 ans, rien n’est gagné aujourd’hui. Qui va s’allier avec qui?

Mon favori serait une alliance entre le Labour avec le SNP, ce qui serait assez croustillant! Imaginez un peu! Seuls les écossais peuvent voter pour le SNP, étant donné qu’il s’agit d’un parti indépendantiste. Or, si le Labour s’associe au SNP, ce parti va pouvoir donner son avis sur la politique nationale, genre ils vont pouvoir implémenter la politique en Angleterre. Ce serait franchement drôle à voir. D’autant plus que le SNP est très à gauche, comparé au reste de l’échiquier politique. Il faut savoir que selon les projections, mon hypothèse n’est pas complètement farfelue. L’Ecosse va voter en masse pour le SNP, éradiquant le Labour des Terres Hautes, suite au référendum sur l’indépendance écossaise.

Vous noterez que tous les journaux ont leur propre projection, ainsi que les centre de paris (Ladbroke)
Vous noterez que tous les journaux ont leur propre projection, ainsi que les centre de paris (Ladbroke)

Donc, c’est quasiment la totalité des 53 sièges à Westminster qui sont destinés aux Ecossais qui vont revenir au SNP. Le reste sera surement moitié moitié Labour, un chouillat de Lib Dem (28 sièges), quelques sièges pour le UKIP (1 ou 2), pareil pour les Verts (1, celui de Brighton), et les autres. Voir le lien.

Etant donné le système, on n’aura pas les résultats avant vendredi aux aurores. Ce résultat n’indiquera pas grand chose, il faudra ensuite veiller aux alliances. Qui sortira gagnant? Pas forcément celui qui sort premier des urnes…

Je me suis abonné à Charlie Hebdo.

Screenshot 2015-03-18 20.41.20Au lendemain du massacre du 11 janvier, et dès l’annonce d’un Charlie numérique, j’ai sorti la carte et je me suis abonné pour un an renouvelable. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, si l’app allait être réussie, avec possibilité de voir les dessins en détail ainsi que les textes. Après la première édition, créée à la va vite, les éditions subséquentes ont connue de belles améliorations. Ainsi, le Charlie se lie en colonne avec des dessins que l’on peu zoomer pour lire le texte et apprécier le trait de crayon. Pour ce qui est du contenu, je retrouve un peu le Charlie de mon enfance: l’humour ainsi que les textes qui ne m’intéressaient pas plus que ça quand j’étais plus jeune, me passionnent maintenant que je suis trentenaire. Philosophie, politique, éducation, santé, animaux, cinéma, livres. C’est vraiment un plaisir à ‘feuilleter’. Je dois dire que chaque semaine, j’ai à peine fini d’en lire un que le numéro suivant sort. Il faut dire que je le lis dans le train, sur mon iPhone.

Blood Brothers.

Samedi soir, je suis allé voir Blood Brothers, une comédie musicale. L’histoire se déroule à Liverpool, dans les années 60. Une mère de famille, catholique, et donc avec beaucoup d’enfants… et elle en attend des jumeaux. Elle travaille au service d’une famille bourgeoise, qui n’a pas d’enfant, mais dont la femme rêve d’en avoir. Alors, l’idée germe dans la tête de cette dernière qu’elle pourrait adopter l’un des deux jumeaux. À partir de là, les non-dits, puis la différence de classe mène à une fin tragique. L’histoire est très triste parce qu’on sait dès le départ que les jumeaux vont mourir, mais comment. Sous cette chape qui plombe la fin, le scénario excelle à jouer avec les émotions. Les mêmes acteurs jouent les enfants à 8 ans, à 14 ans, puis jeunes adultes. Les chansons capturent parfaitement les jeux d’enfants. On sent qu’il prennent aussi un certain plaisir à jouer des enfants! Mais le destin les rattrape et c’est tragique. Cette comédie musicale sociale dépeint une époque entre les années 60 et les années 80, dans une Angleterre clivée entre ses classes. C’est une critique de ce clivage. Vraiment passionante. J’ai beaucoup apprécié.

Et demain?

J’étais en week-end, mais j’ai suivi les rassemblements de ce week-end. Et je dois dire que cela fait chaud au coeur de voir tout ce monde rassemblé devant un idéal commun, un idéal au delà des divisions politiques. Un idéal philosophique pour le vivre ensemble. Parce qu’il s’agit bien de cela. 

Maintenant, il faut continuer sur cette lancée, et je vous invite à lire cet article publié sur Slate qui exprime bien en quoi il ne faut pas louper cette occasion pour rénover la société et retrouver notre unité!

‘Homos, la haine’

Sur France 2, demain, un documentaire sur l’homophobie rampante en France. Pour faire le bilan de ce qui se passe, de mon point de vue d’expat, le débat sur la loi du mariage pour tous est une catastrophe pour le pays.

Au lieu d’unir autour d’un projet moderne, il a divisé et laissé passer des propos inacceptables sur les homosexuels. Comme si, nous n’étions pas des humains comme les autres. Ce débat a libéré une parole réactionnaire et bigote, qui jusque là n’avait pas de place dans le débat public. Et pour moi, le responsable de ce phénomène, c’est le gouvernement qui n’a pas eu le courage de mettre fin à ce débat et à condamner fermement les propos homophobes, quitte à les poursuivre en juste. Parce que cette homophobie peut être portée en justice. C’est quelque chose de réclamer la liberté d’expression, s’en est une autre d’inciter à la haine. Tous ces intégristes qui flirtent avec les idées nauséabondes d’une extrême droite de plus en plus visible, puisqu’à la tête de l’UMP – je parle de Laurent Wauquiez (qui représente la droite dure). Et de l’autre côté, on a une gauche qui est dépassée par sa mollesse et son manque de consistence…

La bonne nouvelle, c’est qu’une majorité (assez faible – 60%) de français sont pour le mariage pour tous. 

A voir, le site qui recense les témoignages d’homos.

Related Posts with Thumbnails