Snowdonia.

Deuxième jour au Pays de Galles, c’était grande pluie et nuages bas. Pas étonnant dès lors de se retrouver dans les nuages une fois dans la montagne. Snowdonia, c’est une chaine de montagne classée en parc naturel dans le nord du Pays de Galles. C’est spectaculaire, d’autant plus que la mer n’est pas loin. Le dénivelé est d’autant plus impressionnant. Malgré la pluie, et le brouillard, belle journée.

L’arc en ciel de mes vacances.

Partout où je vais, il est coutume que je me trouve face à un arc en ciel… enfin, partout, c’est surtout dans les zones tempérées et propices à la pluie. Un peu comme tout le nord de la France la semaine passée. Je suis en effet parti campé en Loire Atlantique (la Bretagne du sud) où mes parents vont chaque année et j’aime autant vous dire que le mauvais temps était de la partie. Pluie et vent sont les bruits qui me berçaient quand venait la nuit et me réveillaient quand le jour commençait. Mais dans tous les inconvénients, il y a quelques avantages, notamment cette magnifique photo de cet arc en ciel assez impressionnant puisque présent dans son intégralité dans la charmante petite ville de Piriac dont je ne vous proposerai pas de photo puisque mes mains étaient occupées d’un délicieux cornet de glace – yaourt et framboise.

J’en ai aussi vu un sur la route du retour, en pleine Beauce, au détour d’un champ de blé.

Versailles en file indienne.

Ah, le Chateau de Versailles pendant les vacances de Pâques, lorsque tous les pays européens sont en vacances! C’est beau, surtout sous une pluie des plus féroces, lorsqu’on se rend compte que l’on n’a pas de parapluie… et que les vendeurs à la sauvette en propose à 12 euros… Heureusement, mon copain a su marchandé, et il s’en est tiré pour 5 euros. Parce qu’il y avait foule en cette journée pluvieuse. Une inquiétante file d’attente d’une bonne heure nous attendait… Pas le choix. Alors, on a fait le queue allant chercher ravitaillement à mi-chemin. Et puis, on est entré dans le chateau. Une visite fort peu agréable. Comprenez, déambuler dans les salons royaux dans la cohue générale pour sortir au bout de 3 heures de visite sans même comprendre que c’est la sortie définitive… Reste que le chateau est magnifique, tous ces ors dignes du Roi Soleil, qui même sous la pluie brille de mille feux. 

Le pays des arcs en ciel.

Ce pays, c’est l’Écosse. Des conditions climatiques parfaites pour développer et produire de magnifiques arcs en ciel quotidiennement. Il y a en effet beaucoup de pluie, un peu de soleil et une bonne dose de luminosité. Parfait pour voir apparaître ces fameuses courbes, comme cela nous est arrivé d’en apercevoir de retour d’Inverness (la ville des Highland). Il suffisait juste d’avoir l’oeil et hop!

La météo.

Je suis arrivé au bout, vous allez vous dire! Avec un sujet comme celui-là, j’ai de quoi en inquiéter plus d’un! Mais sachez que je peux vous en tartiner quelques pages sur la météo locale, la météo écossaise! Encore plus tortilleuse que la météo anglaise qui est déjà pas mal! Mais le principe sur cette ile est le même: beaucoup de changement, vu que la côte n’est jamais bien loin. Enfin bref, j’aime la météo de Glasgow, parce que c’est variable. Et pour être variable, ça l’est: ça passe d’un extreme à un autre. Exemple d’hier. Matinée ensoleillée, peu de vent, un grand soleil, magnifique, ensuite, il se met à faire des nuages et à menacer de pleuvoir. Plus tard, en début d’après midi, bien il refait un grand soleil, le t-shirt est quasiment de rigueur! Mais en fin d’après midi, le temps devient menaçant et ça pleut! Et c’est ainsi que vont les journées par ici! Pas étonnant que le sujet de conversation préféré des écossais, c’est la météo! Ne dit-on pas d’ailleurs qu’en Écosse, en une journée, on peut avoir les 4 saisons (d’aucun diront qu’ils n’ont eu que l’automne et l’hiver en plein printemps!). N’oublions pas non plus ce qu’est une douche écossaise, parce qu’ici c’est grandeur nature! La pluie est fort fraiche, même en été! Et voilà, j’ai réussi à être pas mal loquace sur ce sujet!

Santiago sous les tropiques.

Santiago n’est pas la ville la plus ensoleillée d’Espagne. Preuve est que je me balade en hoodie et que le ciel est très souvent rempli de nuage… ce ne sera donc pas en Espagne que je vais parfaire mon bronzage. Reste que ce temps humide et un peu chaud (oui, on est en Espagne) permet aux plantes de se développer bien comme il faut. En effet, la plupart du temps, il ne pleut pas vraiment, il bruine, du coup, c’est comme si on était sous un vaporisateur géant… du coup, palmiers poussent aux côtés des chênes, sur les branches desquels il n’est pas rare de trouver de la végétation (mousse, herbe, fougères…). Ce qui donne au parc de la ville une drôle d’allure!

In rosa veritas.

Related Posts with Thumbnails