Snowdonia.

Deuxième jour au Pays de Galles, c’était grande pluie et nuages bas. Pas étonnant dès lors de se retrouver dans les nuages une fois dans la montagne. Snowdonia, c’est une chaine de montagne classée en parc naturel dans le nord du Pays de Galles. C’est spectaculaire, d’autant plus que la mer n’est pas loin. Le dénivelé est d’autant plus impressionnant. Malgré la pluie, et le brouillard, belle journée.

Avec vue sur l’Albanie.

Pays fort méconnu d’Europe, l’Albanie est largement ignorée de la scène européenne. Il faut dire que la dernière fois que j’ai entendu parlé de ce pays, c’est pour sa mafia et ses divers traffics. Or, en me rendant à Corfu, je n’avais aucune idée de me retrouver avec une vue sur la riviera albanaise. Et j’ai ainsi découvert que l’une des facettes méconnue de l’Albanie, c’est son tourisme, certes local. Les visiteurs de Sarandë viennent surtout d’Albanie et de Grèce. Malheureusement, en raison de la période à laquelle nous y sommes allés, en complète hors saison, bien il n’y avait pas de ferry pour nous y rendre. Tout ce que nous avions, c’était une vue sur les montagnes et la ville balnéaire qu’est Sarandë. Le coucher de soleil est magnifique avec le soleil rasant qui vient apporter une couleur rosée.

Bounce Below.

Les médias en parlent, Perez Hilton aussi, voici la nouvelle attraction que l’on peut trouver dans les montagnes galloises. Ces montagnes ont été exploités au cours des derniers siècles en raison d’un gisement important d’ardoise. Or, l’exploitation est terminé et les mines sont à l’abandon. Alors, à Blaenau Ffestiniog, dans le centre du parc national de Snowdown, une entreprise à eu l’idée d’exploiter ces mines pour le tourisme. Ainsi est né Bounce Below. Une série de trois trampolines superposés dans un gouffre le tout éclairé de lumières multicolores, c’est assez impressionnant. En arrivant, on enfile une combinaison orange. Puis un train nous emmène dans la montagne, et c’est parti pour une heure de saut, de chutes et d’ascensions… C’est vraiment sympathique comme expérience. L’entrée coûte 20 livres. 

Le complexe touristique propose aussi une tyrolienne ultra-rapide à travers les montagnes galloises, proposant une pointe à plus de 70 miles par heure… Pour cela, il faut débourser 60 livres. 

La montée de Snowdon.

Mardi dernier, après une nuit dans un camping situé dans un champ où paissent chevaux et moutons, nous sommes partis à la montée du sommet du Pays de Galles, Snowdon. Alors sachez que si vous passez dans le coin deux choix s’offrent à vous: la montée à pied ou en train. Le train date de l’époque victorienne et avale les 1085 mètres d’altitude en moins d’une heure alors qu’il en faut entre 2 et 4 heures pour les faire à pied. Mais le tarif est relativement onéreux: £27 l’aller-retour. Cependant, l’exploit est on ne peut plus spectaculaire quand on monte par ses propres moyens. Les premiers pas sont assez éprouvants, puis la montée devient plus agréable, ça monte en faux plat. Ca permet d’apprécier le paysage: les lacs, le train qui monte, les mouton qui broutent, le sommet, la côte au loin. On aperçoit même les ferrys qui partent vers l’Irlande… Nous avons pris le parti de prendre notre temps, on s’arrêtait toutes les heures, puis quand le dénivelé est redevenu éprouvant, nous nous sommes arrêtés beaucoup plus souvent. Avec l’altitude, la fraicheur est venue. Et c’est la tête dans les nuages et après d’intenses efforts que nous sommes arrivés au sommet. La vue est spectaculaire, jusqu’à ce qu’un nuage ne vienne s’installer sur la partie nord-ouest de la montagne. Le phénomène est impressionnant, le nuage s’arrêtant sur la tranche de la montagne. Au café sur le sommet, complètement rénové après que Prince Charles dénonce la piètre qualité en 1995: « une honte », un papi a salué notre courage.

Alors forcément vu de France, Snowdon n’est pas spécialement impressionnant. Certains ont pensé que 1085 mètres c’était du pipi-de-chat! Avec un sommet qui rivalise avec les 4000 mètres, l’exploit semble moindre! Sauf que Snowdon fait partie d’une chaine de montagne appelée Snowdonia, et part du niveau de la mer… D’autant plus que c’est le plus haut point du Pays de Galles, mais aussi d’Angleterre. Le plus haut sommet britannique se trouve en Écosse avec le Ben Nevis du haut de ses 1344 mètres. En Angleterre, le plus haut point se trouve à Scafell Pike, 978 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Screenshot 2014-07-31 00.12.13
cf Google

Voyage en Allemagne – Part 3.

Dans cette édition, je vous ramène à Ulm. Au programme, de la montagne, de la vitesse et une visite.

Page_1

Page_2

Page_3

Page_4

North Wales. Part 2. Les montagnes de Snowdonia.

Suite de mes pérégrinations dans le nord du Pays de Galles où nous avions invité mon collocataire, afin de lui faire découvrir cette partie du monde. Manque de pot pour lui, il a plu et fait gris quasiment tous les jours. Mais cela ne nous a pas empêché d’aller dans les montagnes. Faut savoir que le nord du Pays de Galles est assez impressionnant. Les montagnes donnent sur la mer. Et il ne s’agit pas n’importe quelle montagne, puisqu’avec ces 1.085 mètres, ce sont les plus hautes du Pays de Galles et d’Angleterre (le Ben Nevis écossais reste toujours le plus haut sommet des îles). Par beau temps, ces montagnes sont de toute magie. On peut grimper jusqu’au sommet de Snowdon, le sommet, sauf que quand nous y étions, il avait la tête dans les nuages. De plus, afin de rendre la transition Mallorque-Grande Bretagne encore plus facile, il y avait encore de la neige, qui se transformait en congères. Ces montagnes sont les montagnes les plus gravies du Royaume Uni, un train est aussi à disposition pour gravir la pente. Donc, dans notre tour en voiture, nous nous sommes arrêtés à Llanberis, au pied de Snowdon, où nous avons visité le musée national des ardoises. Parce que pendant la révolution industrielle, les montagnes galloises étaient creusées pour en extraire cet élément qui permettait de faire des tuiles, entre autre. Ensuite, nous avons repris la voiture pour faire une boucle dans les montagnes qui d’un instant à l’autre se dégageaient puis se couvraient… C’était beau. [Suite lundi]

Llanberis
Llanberis
Somment enneigé
Somment enneigé

P1210875

Formation de congère
Formation de congère
Une cascade à Betwys-y-Coed
Une cascade à Betwys-y-Coed

Loch Lomond.

P12104752
Cliquez sur l’image pour voir en grand

En ce début de printemps, la neige fait partie du paysage lointain de Glasgow. Ainsi, lorsqu’on s’aventure sur les rives du Loch Lomond, à une trentaine de kilomètres de Glasgow, on se retrouve ces montagnes enneigées. Je n’avais vu le Loch Lomond qu’en automne, mais en hiver, c’est magnifique aussi. Le Loch Lomond est le plus grand lac du Royaume Uni en terme de surface, pour ce qui est du volume, il faut toujours compter sur le Loch Ness! De part sa proximité avec Glasgow, ce lac est l’énorme réservoir que approvisionne Glasgow en eau potable. C’est aussi est une destination de premier choix dès que les beaux jours arrivent. Cette semaine déjà, alors que la température avoisinait les 5 degrés, quelques familles faisaient du barbecue, en doudoune, certes, mais barbecue tout de même! Je vous laisse admirer la vue.

P1210417

Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus beau?
Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus beau?
Luss, petite ville charmante
Luss, petite ville charmante
L'église de Luss
L’église de Luss
Le cimetière de Luss avec vue sur le Loch
Le cimetière de Luss avec vue sur le Loch
Related Posts with Thumbnails