Balade sur Regent Canal.

Samedi, il faisait beau et chaud, la canicule ne touchait pas que la France. Le Royaume Uni y a aussi eu droit! Ainsi, une balade au bord d’un canal s’imposait comme une bonne idée, nous n’étions pas les seuls à l’avoir eu. Sous le soleil, les rives du canal se sont embellies, forçant les couleurs, les reflets. Sur le chemin de la City, je me suis alors mis à prendre quelques clichés que voici:

De City, en fait il s’agissait d’Angel. Pour les lecteurs assidus, il s’agit en fait du même canal que l’an dernier, mais dans l’autre direction, celle de Stratford.

London Pride – #PrideHeroes – Part 2.

Après avoir abordé la partie politique de la manifestation, parlons maintenant de la partie festive. Je tiens à préciser que cette année fut moins palpitante que l’année dernière. Point de Ian McKellen, ni de Conchita Wurst. Cette année, on a eu droit à un défilé où on a retrouvé deux clubs de strip tease faisant l’article de Magic Mike XXX, à La Voix and the London Gay Big Band et à Ella Henderson, qui n’a pas passionné les foules. Il faut dire que, comme un peu partout en Europe de l’ouest, il a fait chaud et il y avait beaucoup de monde, mais plutôt pour faire la fête entre amis que de danser au son de la voix de cette énième candidate de XFactor… Donc voici quelques images du défilé.

London Pride: #PrideHeroes. – Part 1.

Cette année, la Gay Pride de Londres fêtait les héros du mouvement LGBT+. Et des héros, il y en avait. Ainsi, Sian James est venue sur scène et a indiqué que depuis la sortie de Pride, le film, sa notoriété médiatique avait été boosté… Et c’est bloody good, comme elle le dit! Sian James est une femme de mineur qui, à la fin de la grève, a repris ses études et est devenue la première femme membre du parlement gallois. Pendant le défilé, les bannières des syndicats de mineur étaient brandies avec un goût certain de souvenir. 30 ans après le mouvement Lesbians and Gays Support the Miners.  Mais cette année la Pride fut bien politique. Les syndicats défilaient en force. Il faut dire qu’un mouvement anti-austérité s’est créé au Royaume Uni, après la victoire des conservateurs. Le week-end précédant la Pride, des milliers de personnes défilaient contre l’austérité. Une austérité qui touche particulièrement les plus faibles, malades, handicapés… Mais pour en revenir à la Pride, il n’y avait pas que des anti-austérité qui défilaient. Le UKIP a réussi à s’incruster dans la marche alors que le mouvement avait été interdit de défilé par les organisateurs. Imaginez, c’est un peu comme si le FN défilait. En tout cas, malgré cette intrusion, qui montre qu’il y a aussi des abrutis chez les gays, cette année la parade était très politique et ça fait du bien, maintenant que les droits LGBT au Royaume Uni sont quasiment les meilleurs du monde (mariage, adoption, GPA…).

Happy Hour @ The Attic.

La semaine dernière, nous sommes allés entre collègues dans un bar situé au 42ème étage d’une tour de Canary Wharf, le deuxième quartier des affaires londonien après la City. Pour accéder à The Attic (qui signifie grenier en anglais), il faut passer par un bar, puis prendre l’ascenseur. De là-haut, on a une vue assez imprenable sur Londres, comme vous pouvez le voir sur la photo qui accompagne cet article. Pour l’Happy Hour, la carte propose un peu moins de dix cocktails pour £7. Il y a des classiques (French Martini…) et des originaux (Mr Yoda…). C’est franchement agréable pour décompresser après une journée de travail. Surtout qu’il n’y avait personne quand le bar a ouvert à 5h, donc l’atmosphère était très calme. Le seul point négatif, c’est qu’au moment de payer, les barmen ajoutent 12.5% de pourboire automatiquement…

Le Christmas Market de la Tamise.

Londres s’est mise en mode Noël avec ce marché de Noël situé devant la Tate Modern, le long de Tamise. Au menu, du saumon qui cuit sur une planche verticale, des boules de neige et du vin chaud. Quand nous l’avons visité, le marché était en train d’ouvrir, alors certains stands étaient encore en construction pendant que d’autres accueillaient déjà les consommateurs! Au niveau déco, je n’ai pas été déçu avec ce géant sapin en bois, ainsi que cet hélicoptère étonnant. Il y avait aussi un vendeur de marron chaud. Et j’avais des souvenirs d’enfance qui m’ont poussé a en goûter de nouveau, bien j’ai été sacrément déçu! La texture farineuse, le goût neutre, c’est très écoeurant. Dans mes souvenirs, c’était plus agréable! Voilà un mythe déformé!

OXO Building.

2014-11-22 14.42.32

Le long de la Tamise. 

Le saviez-vous? Il est interdit de mettre de la publicité sur les bords de mer britanniques, or la Tamise à Londres est considérée comme bord de mer. Et voilà pourquoi, il n’y a aucun bâtiment arborant une marque sur les rives de la célèbre rivière. Aucun, si, il y en a un qui défie la règle: le OXO Building (vous pouvez le voir sur la photo). Sauf que quand il a été construit par le fabricant de bouillon cube, et bien les autorités ne savaient pas encore que la Tamise avait ce statut. Donc, l’OXO Building est le seul à afficher une marque.

Je trouve ce fait assez intéressant quand on sait la quantité de publicité que l’on trouve dans les villes comme Londres.

Le Shard.

2014-11-22 18.12.34Alors que Paris se déchire sur la construction d’une tour, que je trouve assez inutile, puisque Paris c’est une ville musée comme figée dans une ère post-Hausmannienne, Londres en construit à la pelle. Si bien qu’une seule tour est rentable, sur la vingtaine construite, il s’agit du Gerkin, pour le reste, c’est à moitié loué… Donc le Shard, plus haute tour européenne avec ses 309 mètres. La nuit, l’éclairage rend la tour encore plus impressionnante!

Related Posts with Thumbnails