La question de la semaine #4.

Cette semaine, une réflexion plutôt. C’était mardi soir, pendant la réunion parent prof.

« Si mon fils est dissipé, c’est parce qu’il a du mal à vous comprendre. »

Si ton fil est dissipé, c’est parce que tu lui trouve des excuses bidons!

Romaine par moins 30, Good Morning England et Toute l'histoire de mes échecs sexuels.

 Sandrine Kiberlain, Agnes Obadia dans Romaine par moins 30 (Photo)

Romaine par moins 30Romaine par moins 30 raconte l’histoire de Romaine qui se voit embarquée au Québec contre son grès par son très, trop?, entreprenant compagnon. En fait de voyage, elle va découvrir qu’il pense y rester pour la vie, ouvrir une affaire de chien de traîneau dans un coin paumé. Or voilà que prise d’un vent de panique, elle lui avoue qu’elle n’a jamais eu d’orgasme avec lui, entre autre… tout ça, dans l’avion. Arrivée, à Montréal, elle va devoir se débrouiller seule pour survivre… Elle va vivre un tas d’expériences assez barrées… c’est ça qu’est drôle! Donc une bonne comédie sans prétention qui papillonne au grès des aventures de Romaine, impeccablement campée par Sandrine Kiberlain. J’ai aimé l’ambiance et certaines situations. Et puis, j’adore l’accent québécois, ce fut donc un réel bonheur que de l’entendre!

 Rhys Ifans, Richard Curtis dans Good Morning England (Photo)
Good Morning EnglandGood Morning England, c’est le titre français de The Boat That Rocked, raconte l’histoire des radios pirates en Grande Bretagne dans les années 60, époque à laquelle la scène rock et pop britannique commençait à bien bouger et où la BBC, seule radio autorisée, ne diffusait que de la musique classique. Or, tout le monde (environ une personne sur deux) écoutait les radios pirates qui émettaient depuis des bateaux situés au large des côtes… ce qui n’était pas du goût des autorités, prêtes à tout pour les anéantir. Ce film est donc une véritable plongée dans les années 60 britannique, au coeur d’une société en mouvement (libération des moeurs). Cependant, ce film ne m’a pas entièrement convaincu. Il semble hésité entre la réalité historique, relatant les prises de position du conseil des ministres…, et la fantaisie musicale genre clip géant, assénant les plus beaux tubes de l’époque. Et puis, finalement, il finit en queue de poisson avec une sorte de Titanic (oui le bateau coule)… et un happy end assez foireux. Le film aurait donc dû ne durer qu’une heure et demi… la suite n’est que chichi peu intéressant. Petite déception, même si la bonne ambiance qui y règne est assez agréable en cette période de crise! Et de bons acteurs dont le magnifique Tom Sturridge.

 Chris Waitt dans Toute l'histoire de mes échecs sexuels (Photo)
Toute l'histoire de mes échecs sexuelsToute l’histoire de mes échecs sexuels est un documentaire de Chris Waitt, sujet britannique un brin déprimé qui a décidé en guise de thérapie de retrouver ses ex, toutes ses ex, pour savoir pourquoi il s’est fait largué. Le début est chaotique, toutes refusant. Mais ensuite, avec l’aide de sa mère, il réussit arranger des interviews avec quelques unes d’entre elle. À travers leur regard, on découvre que Chris est un pauvre loser qui a dû mal à tenir ses érections, qui le mèneront à réaliser plusieurs expériences assez amusantes, dont le massage tantrique, l’acuponcture, une séquence surréaliste dans un donjon SM, à prendre du Viagra et arpenter en pur délire les rues de Londres pour baiser à tout pris… hilarant! Chris Waitt donne donc de son corps, à la manière d’un Michael Sprulock (SuperSize Me) ou d’un Johnatan Caouette (Tarnation). Le documentaire est assez honnête et on en ressort avec un sentiment étrange de joie et de tristesse.

Ça sent le printemps!

Des cerises à ParisFleuriste à Paris
Fleuriste à ParisFleuriste à Paris

Voilà quelques photos que j’ai prises en me baladant à Paris sur les bords de Seine jeudi dernier. N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir.

#1165. Une vie confortable!

Cette semaine, ce fut le panard! Lundi, j’avais pas cours, mardi, les profs ont lancé leur préavis de grève, et le reste de la semaine, fut du même accabi, pas cours, détente… araignée sur la tête, écouteur sur les oreille et le Living Color allumé!

bdconfortblog.png

#1161. Slumdog Millionaire.

Slumdog Millionaire
Slumdog Millionaire de Danny Boyle est un film typiquement énergisant et enthousiasmant. Jamal Malik répond tout juste au célèbre jeu Qui Veut Gagner Des Millions.? et empoche les 20.000.000 de roupies. Mais comment a-t-il fait?! En fait, chaque question le renvoie à un épisode de sa vie. Voilà donc le pitch assez simple de ce film que je trouve très réussi. En effet, il agit comme une pilule antidépressive en plein hiver. Le film manie assez agréablement différents styles, de l’action, du romantisme et même de la danse… Le message est certain un brin simplet, en gros, tout est possible, même si l’on est un orphelin indien des bidonvilles musulmans à la recherche de l’amour, qu’on a échappé à un trafic d’enfant, à la mort, à la violence de la police… Tout est possible, un discours un brin idéaliste, mais qui colle assez bien avec l’esthétisme de ce film qui multiplie les effets vidéos (beaucoup d’angles incongrus, de plongé, contre-plongée, de stylisation de l’image…) et avec cette musique digne d’un film bollywoodien… Le générique de fin agit d’ailleurs comme un happy end musical assez amusant. Notons que la chorégraphie est basique, mais que la jubilation est au rendez-vous! Niveau jeu d’acteurs, il faut souligner le talent du beau Dev Patel (que certains auront vu dans Skins) et de la charmante Mia Drake… leur jeu fait oublier les grosses ficelles de ce film qui reste assez prévisible, sans pour autant perdre en intérêt!

#1161. Edition Spéciale. Obama est maintenant le maître du monde!

obama-20-janvier.gifVoilà deux mois qu’on attendait ce jour, et il est arrivé. Obama est devenu le 44ème président des Etats-Unis peu après 18h – heure française. J’ai regardé le discours en direct sur internet, c’était beau, émouvant et historique. Obama s’est adressé aux Américains, mais aussi au reste du monde. Il a même demandé l’aide de Dieu!! Il faut dire que l’héritage de Bush Jr est assez catastrophique. N’ayant rien fait contre la crise financière, ayant effoncé le pays dans une guerre coûteuse, le pays est exsangue. La tâche d’Obama est collossale, c’est un euphémisme. Il va falloir être patient, mais tant qu’il y a de l’espoir… En effet, l’espoir soulevé pendant la campagne n’est pas encore retombé et va, espérons-le, permettre à Obama de mettre en oeuvre les politiques adéquates. Au menu, il lui faudra fermer la prison de Guantanamo, il faudra finir deux guerres, il faudra mettre en place un régime de sécurité sociale…. et ainsi de suite.

Mais aujourd’hui, je me laisse aller et je déclare: « I’m so proud of the United States. »

#1143. Dans la peau du Père Noël.

père noel

En mettant l’habit du Père Noël, j’ai soudain été pris d’une sorte de vertige… C’est pas rien de reprendre le personnage! Ensuite, il faut imaginer comment l’interpréter de façon innovante… ne pas faire de gaffe, prendre un voix de Père Noël qui va avec le déguisement, prendre l’allure d’un vieillard… s’amuser. Je suis entré en scène en taper violemment sur la porte de la cuisine, ensuite, tout courbé, je me suis dirigé vers le canapé où j’ai raconté deux trois conneries, bu du Coca (le sponsor!), parlé de la confrérie des Père Noël… et ensuite distribué les cadeaux en évitant de justesse des gaffes, par exemple ne pas appeler ma soeur par « ma petite soeur » alors que je suis un Père Noël… du coup, j’ai commencé ma phrase ainsi: « ma petite… fille préférée« . Et une fois les cadeaux distribués, je m’en suis retourné titubant dans la cour sans que personne ne me regarde… long moment de solitude! Et quand je suis revenu à la maison, j’ai fait le coup classique du mec qui n’était pas là au bon moment et qui ont toujours un alibi, mon alibi était « oh, j’ai vu une éclipse de lune..! »

Related Posts with Thumbnails