Ciné Review: Spider-Man Homecoming.

Spider-Man revient et c’est une bonne nouvelle. Premièrement, le film commence alors que le jeune Peter Parker est en route pour Berlin où il va s’entrainer avec les Avengers. Donc on ne s’enquiquine pas avec la piqure et puis la vie de famille qu’on a vu et revu dans les deux dernières moutures. Bref, donc ce jeune homme filme et rencontre Tony Stark. Et puis retour à New York, où Tony semble se contrefaire de ce que Peter fait. Alors Peter, aka Spider-Man, s’occupe tant bien que mal à aider les petites vieilles ou récupérer un vélo volé. Le film emprunte le ton de Deadpool avec des blagues à la pelle. Tout est bien plus cool dans cette version. On se marre bien. Et puis l’action est au rendez-vous. Cette critique ne serai complète si je n’évoquais pas Tom Holland, qui dès les premiers plans dévoile ses tablettes de chocolat. C’est un film vraiment bien foutu. J’aime la direction dans laquelle va Marvel. Fini les films de super-héros sérieux, vive les films à la cool!

Ciné Review: Baby Driver.

Baby Driver, c’est l’histoire de Baby, un conducteur de voiture qui conduit tellement vite et bien qu’il est payé pour conduire des cambrioleurs de banques. Donc, ce jeune homme (campé par l’excellent Ansel Elgort) conduit et il écoute de la musique, une musique rythmée sur les actions de la bagnole. Mais Baby ne fait pas ce boulot de gaieté de coeur, il est à la merci d’un boss (joué par le non moins excellent Kevin Spacey). Je ne vous raconte pas la suite, mais ca part vite en vrille! Le film joue entre l’action et la comédie. Baby a plus d’une flèche à son arc, il conduit, il mixe… C’est vraiment un bon film que j’aimerai bien revoir, tellement il est réjouissant!

Ciné Review: Colossal.

Colossal est un film avec Anne Hathaway, une jeune femme au chômage, alcoolique et habituée des gueules de bois. Tim, son copain, n’en peut plus, la vire de son appart cosy de New-York. La voilà donc repartie dans sa ville natale, où elle retrouve Oscar (Jason Sudeikis), un ami d’enfance. C’est alors qu’elle découvre qu’elle est liée à un monstre qui ravage Seoul. Ses tics se retrouvent sur cette énorme bête qui interroge et terrorise la capitale de la Corée du Sud. Ce film est un ovni, s’il commence comme une comédie, il devient vite un drame sur fond de science fiction. Entre elle et Oscar, ça tourne rapidement au vinaigre et leur histoire est plus complexe qu’il n’y parait. C’est un film singulier, et c’est très bien fait. A voir.

Ciné Review: Bad Neighbors 2: Sorority Rising.

neighbors 2Bad Neighbors 2: Sorority Rising est le deuxième opus avec, toujours, Zac Efron et Seth Rogen, à qui il faut ajouter Chloé Grace Moretz. L’histoire reprend pas très longtemps après le premier film. Les étudiants qui faisaient la fête se sont casés (l’un d’entre eux est devenu gay), sauf Zac Efron qui se croit toujours étudiant. Du côté de la famille, un deuxième bébé est en route et ils veulent déménager, mettant leur maison en dépot fiduciaire pendant 30 jours. Sauf qu’un groupe de fille viennent s’installer dans l’énorme maison d’à côté pour créer une sororité… Donc fêtes, bruit. C’est sans compté sur l’aide de Zac Efron qui va les aider à monter cette sororité. Les blagues sont un peu lourdes, mais ça tient. C’est un peu une répétition du premier film, donc peu de surprises, même s’il y a quelques moments sympathiques. Je préfère le premier opus.

Ciné reviews: Le Tout Nouveau Testament et Hardcore Henry.

Le tout nouveau testamentLe Tout Nouveau Testament est un drôle de film où Dieu habite à Bruxelles. Sachez que Dieu est  un sacré salaud, campé par un Benoit Poelvoorde en bonne forme. Donc un salopard qui traite sa femme de moins que rien et qui bat sa fille. La famille vit cloitrée dans un appartement dégueu dans l’attente de JC qui a fait foiré les plans de Dieu. Donc ce dernier s’ennuie et pour le tromper, il invente plein de règles à la con, comme la tartine qui doit tomber côté confiture… Mais sa fille va prendre la poudre d’escampette et créer son propre testament. C’est une belle comédie sans vraiment d’histoire mais le scénario vaut le coup réservant de belles surprises.

Hardcore-HenryHardcore Henry est un film russe. Et quelle merde. C’est tellement nul que ça colle au pied et s’il y avait l’odeur ça sentirait. Sauf que filmé à la première personne, ce film gore à souhait est un chef d’oeuvre dans le genre de série Z. Henry est mort, mais celle qui est présentée comme sa copine l’a ressuscité et l’a transformé en mi-homme, mi-robot. Et tout de suite, ya plein de monde pour le tuer. Sauf que Henry a beau être mutique, il se débrouille pas mal pour se défendre… Bref, on a failli se barrer de la salle, mais on est resté et c’était un drôle de navet.

Ciné review: Hail Caesar.

hail caesarHail Caesar, ou Avé César en français, c’est le dernier film des frères Cohen. Un acteur jouant le rôle de César est enlevé par des communistes et tout Hollywood s’inquiète. On connait les frères Cohen déjantés dans leurs comédies, comme O Brother, Intolérable Cruauté ou le plus méconnu A Serious Man. Sauf que cette fois-ci la comédie tourne un peu à vide. Il y a certes des tonnes de caméos (dont un de Channing Tatum) plus ou moins utiles, des clins d’oeil plus ou moins longs… Mais ça n’empêche pas l’ennuie de s’installer. Attention, on sourie, mais rien de bien renversant! 

Ciné Reviews: Grimsby et Spotlight.

Sacha-Baron-Cohen-film-se-012Grimsby est une comédie avec Sacha Baron Cohen, on retrouve l’acteur dans une nouvelle pastiche. Grimsby, du nom de la ville où il habite, dans le nord de l’Angleterre, vit sa vie typique d’anglais au chomage supportant l’équipe d’Angleterre et enfilant bière après bière. Il vit dans l’attente de son frère, séparés alors qu’ils étaient enfants. Un jour, il va le retrouver, son frère, agent secret…. bref tout l’opposé. Le film évolue dans un univers crado, pipi, caca. C’est tellement bête que ça fonctionne. A force de jouer dans l’outrance, on finit pas rire devant l’imbécilité de ce film. 

spotlightSpotlight vient d’être récompenser aux Oscars en tant que meilleur film. Ce film revient sur l’enquête de journalistes du Boston Globe sur les prêtres pédophiles… Au fur et à mesure que la recherche avance, l’horreur se déroule devant leurs yeux alors qu’eux-même sont catholiques. Cette enquête va révéler au monde toute l’hypocrisie de l’église catholique qui refuse toujours d’en parler. C’est passionnant et absolument révoltant. On retrouve Michael Keaton excellent, pareil pour Mark Ruffalo. C’est vraiment un film à voir.

Related Posts with Thumbnails