Ciné Review: Ma vie de Courgette.

Ma vie de Courgette est un film d’animation réalisé par Claude Barras avec Céline Sciamma au scénario. Le film raconte l’histoire d’un petit garçon de 10 ans qui préfère qu’on l’appelle Courgette. Suite à un évènement malencontreux, Courgette est envoyé dans un orphelinat et Raymond, le policier prend des nouvelles régulièrement. Et puis avec ses nouveaux amis, Courgette reprend goût à la vie… Durant les 66 minutes que durent ce film, on rie et on pleure, c’est magnifiquement réalisé en stop-motion. Et les sujets graves qui y sont traités (la mort, l’amour, les violences…) sont vus sous l’angle d’un garçon de 10 ans, alors ça reste léger. J’ai vraiment adoré ce film, et je le recommande.

Pour celles et ceux qui habitent à Manchester, il passe à Home Cinema.

Ciné reviews: résumé des films de l’été.

Disney•Pixar's "Inside Out" takes us to the most extraordinary location yet - inside the mind of Riley. Like all of us, Riley is guided by her emotions - Anger (voiced by Lewis Black), Disgust (voiced by Mindy Kaling), Joy (voiced by Amy Poehler), Fear (voiced by Bill Hader) and Sadness (voiced by Phyllis Smith). The emotions live in Headquarters, the control center inside Riley's mind, where they help advise her through everyday life. Directed by Pete Docter and produced by Jonas Rivera, "Inside Out" is in theaters June 19, 2015.Inside Out est le Disney de l’été. Un superbe film d’animation qui se passe dans la tête d’une jeune fille alors que ses parents déménagent à San Francisco. Chaque émotion est incarnée par un petit personnage classifiant les souvenirs ainsi qu’agissant sur le comportement. L’histoire est dans la veine de Up, une histoire où le personnage grandit, et c’est assez émouvant. On se reconnait tous dans ce film. J’ai beaucoup aimé.

the man from uncleThe Man from U.N.C.L.E. est le dernier film de Guy Richie, basé sur une série américaine. L’histoire se déroule en pleine guerre froide où un espion américain doit travailler avec un homologue soviétique pour les besoins d’une enquête. Le film joue avec les codes de l’époque. C’est extrêmement bien rythmé et amusant. (Sortie en France aujourd’hui)

trainwreckTrainwreck est une comédie signée Judd Apatow avec Amy Schumer. C’est l’histoire d’une jeune femme qui n’arrive pas à se fixer sur un homme. Elle a des histoires, mais jamais vraiment sérieuses. Or cette journaliste doit enquêter sur le sport. Cette comédie est digne de Judd Apatow, de plus, elle est écrite par Amy Schumer herself! On rit beaucoup devant ce film rythmé. Sortie en France le 18 Novembre sous le titre Crazy Amy.

No-EscapeNo Escape est un film d’action avec Owen Wilson et Pierce Brosnan. L’histoire se déroule au Cambodge, un américain débarque avec sa famille dans un hôtel pour travailler sur l’installation d’un système de distribution d’eau. Or, le pays tombe dans le chaos quand un groupe de rebels abat le président qu’ils accusent d’être à la botte de l’occident. Bref, les rebels s’attaquent aux américains et c’est une sorte de chasse à l’homme où la gentille famille américaine essaye d’échapper tant bien que mal aux méchants cambodgiens. Tout cela est très (trop) caricatural. Cela en est même nul. Sortie en France le 2 septembre.

SHOWBIZ Krays 185737Legend est un film britannique avec Tom Hardy. C’est un biopic sur les jumeaux gangsters de Londres dans les années 60. Les frères Kray originaires de l’est de Londres deviennent les rois de Londres, respectés et craints, ils ont leur entrées dans tous les secteurs, jusqu’au pouvoir conservateur. L’un est paranaïque, schizophrène et gay, Ron, l’autre Reggie est un charmant calculateur. Le mélange est explosif. Leur histoire est quasi-inconnue en France, mais ce film devrait aider à les rendre un peu plus célèbres. Au Royaume-Uni, ils sont plus ou moins adorés. Il faut dire qu’ils ont écrit chacun leur autobiographie, de même que tout ceux qui ont croisé leur vie et ont survécu. Une odeur de mystère règnent sur les disparus. Bref, c’est un film que j’irai revoir, tant la prestation de Tom Hardy est impressionnante. Sortie en France le 30 décembre.

Ciné Review: Minions.

minionsMinions raconte l’histoire des Minions, ces adorables petites créatures jaunes au langage bien à eux, à travers l’Histoire. Les Minions cherchent un maître, un méchant à servir. Ce qui les pousse à suivre une super méchante (Scarlett Overkill, interprétée par Sandra Bullock) jusqu’à Londres. Sauf que leur maladresse n’a pas de limite, ce qui les pousse souvent à commettre des gaffes. Ce film est mignon. Ahah!! C’est un film charmant plein de poésie et d’humour. Quant au language, on en vient presque à les comprendre à la fin du film! J’ai vraiment apprécié, ce qui n’était pas gagné au début. Je le recommande à tous, petits et grands. Il y a des éléments pour les plus jeunes ainsi que pour les adultes. Et en plus, cocorico, le réalisateur ainsi que la majorité des animateurs sont français.

Ciné Review: Big Hero 6.

Big Hero 6, c’est le dernier film d’animation de Disney. Point de Pixar, juste Disney. Dans un monde futuriste, à San Franstokyo, on retrouve Hiro, un jeune fana de robots, si bien qu’il participe à des combats de robots, même si ceux-ci sont interdits. C’est après une arrestation que son frère l’emmène à l’université, où il va postuler, malgré son jeune âge, 14 ans. Son frère est le créateur d’un énorme robot de soin qui s’appelle Baymax. L’aventure peut commencer. Si le début du film est un peu long, on admire la maitrise du studio en matière d’animation ainsi que de scénario, tout droit sorti d’un univers de super-héros. J’ai beaucoup apprécié, pour la musique, ainsi que pour l’histoire originale et plutôt amusante, même si on dénombre des morts! Je n’en dis pas plus, allez le voir! Il sort aujourd’hui en France.

Ciné Review: Astérix et Obélix et le Domaine des Dieux.

Astérix et Obélix en sont à leur énième apparition à l’écran. Ici, on les retrouve en 3D et CGI (images de synthèse) avec Alexandre Astier au scénario. César en a plus qu’assez de ne pas avoir le contrôle total de la Gaulle, alors pour anéantir ces irréductibles gaulois en Armorique, l’empereur romain a l’idée de construire des immeubles autour du village pour forcer les gaulois à quitter leur village… C’est, évidemment, sans compter sur la potion magique et la sagacité d’Astérix. Si on rigole bien pendant le film, les choix scénaristiques laissent parfois perplexe. Astier semble avoir hésité entre l’humour Kamelot et Les Nuls, d’autant plus que parmi les voix – enregistrées avant la fabrication des animations, on retrouve Alain Chabat, qui avait réalisé le brillantissime Mission Cléopatre. Bref, si j’ai bien aimé le Domaine des Dieux, Mission Cléopatre reste mon préféré.

Ciné Review: Lego Movie.

Lego Movie est un ovni cinématographique. A la fois publicité géante pour la marque danoise, mais aussi film d’animation et film d’action. C’est donc l’histoire d’Emmet, un personnage Lego basique, sans aucune personnalité, bref, un Lego comme il y en a tant d’autres. Or Emmet va se retrouver pris dans une histoire rocambolesque. Il va être pris pour le sauveur du monde Lego dans lequel il évolue. Parce que son monde est en danger, un méchant businessman a pour plan de figer la ville avec de la glue. Accompagné de Batman, il va traverser les mondes (western, monde magique…) pour déjouer les plans de ce fameux businessman. Le monde de la création doit être préservé. C’est un bon film bourré de références adultes, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Un film à voir!

Ciné Review: Monstres Academy.

Monstres Academy est en fait le prequel du fameux films Pixar, Monstres et Compagnie. Je ne me souvenais plus vraiment si j’avais aimé le premier opus, alors c’est plein d’appréhension que je suis allé voir celui-ci. Et j’ai adoré. L’histoire se situe donc avant le premier film, c’est la rencontre de Bob et Sulli. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que rien n’était gagné. Bob a une ambition énorme, mais ne fait pas peur, malgré toutes ses lectures, et Sulli est issu d’une famille de monstres talentueux, mais il n’étudie pas. Une sorte de rivalité les sépare, jusqu’au jour où ils doivent faire équipe. Si le scénario est plus ou moins prévisible, le charme de ce prequel est bien là. Il y a pas mal d’humour pour les petits et grands. C’est d’ailleurs à cela qu’on reconnait un bon Pixar. Et celui-ci est un bon!

Related Posts with Thumbnails