Ciné Reviews: Hidden Figures et Logan.

Hidden Figures raconte l’histoire méconnue de trois femmes afro-américaines qui travaillaient pour la NASA. Les bureaux étant localisés en Virginie du Sud, la ségrégation battait son plein. Sauf que dans la course aux étoiles, il fallait battre les soviétiques et quand la meilleure mathématicienne des Etats-Unis se trouve être noire, il a bien fallu s’adapter pour le meilleur. Cette femme, c’est Katherine G. Johnson et elle a calculé mieux que quiconque les trajectoires des mises en orbites et de re-descente. Elle travaillait avec Dorothy Vaughan qui fut la première femme noire en charge d’un service à la NASA, et Mary Jackson qui fut la première femme noire ingénieur. Ce film biographique est brillamment interprété par Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monaé. A noté la présence de Kevin Costner dans le rôle de patron de la NASA et de Jim Parsons en sous-chef raciste. Très bon film. ♥♥♥

Logan est le dernier opus sur le héros Marvel. Le mutant est fatigué, alcoolique et surtout blasé. Un rêve, ce bateau, pour le payer, il conduit une limousine. Sauf que ça déraille quand il se trouve à conduire une jeune fille, apparemment mutique mais dotée de pouvoirs surprenants. Hugh Jackman campe Wolverine, le film est très violent, du sang, des bastons… Les griffes transpercent les corps, les crânes. C’est assez hallucinant. Pour ce qui est du film en lui-même, c’est une réussite, rien à voir avec les autres Wolverine. Celui-ci a le calibre d’un film d’auteur, presque. C’est noir, c’est pessimiste, mais les paysages sont magnifiques et les rebondissements nombreux. J’ai vraiment aimé. ♥♥

Ciné Reviews: The Nice Guys et Where To Invade Next.

the nice guysThe Nice Guys est une comédie policière avec Ryan Gosling et Russel Crowe. Deux détectives enquêtent sur la disparition d’une jeune femme qui tournait dans un film érotique alors que dans son entourage plusieurs trouvent la mort. Ca se passe à Los Angeles dans les collines riches, dans les années 70. C’est drôle, c’est bien joué et bien monté. J’ai vraiment passé un super moment!

where to invade nextWhere to invade next est le dernier documentaire de Michael Moore qui part à la recherche d’idée pour sauver l’Amérique qui part à la dérive. Alors seul avec son drapeau, il part à la rencontre d’italiens avec qui il parle de congés payés, de français avec qui il découvre les cantines scolaires, d’allemands avec qui il parle de qualité de vie, en Finlande il rencontre des profs, en Iceland il parle de féminisme, de même qu’en Tunisie. C’est un documentaire engagé, comme toujours avec l’Américain. C’est parfois drôle, émouvant et surtout très intéressant, même si le trait est grossi pour l’occasion. Donc finalement, de rêve américain, on est parfois bien mieux en Europe!

Ciné reviews: Le Tout Nouveau Testament et Hardcore Henry.

Le tout nouveau testamentLe Tout Nouveau Testament est un drôle de film où Dieu habite à Bruxelles. Sachez que Dieu est  un sacré salaud, campé par un Benoit Poelvoorde en bonne forme. Donc un salopard qui traite sa femme de moins que rien et qui bat sa fille. La famille vit cloitrée dans un appartement dégueu dans l’attente de JC qui a fait foiré les plans de Dieu. Donc ce dernier s’ennuie et pour le tromper, il invente plein de règles à la con, comme la tartine qui doit tomber côté confiture… Mais sa fille va prendre la poudre d’escampette et créer son propre testament. C’est une belle comédie sans vraiment d’histoire mais le scénario vaut le coup réservant de belles surprises.

Hardcore-HenryHardcore Henry est un film russe. Et quelle merde. C’est tellement nul que ça colle au pied et s’il y avait l’odeur ça sentirait. Sauf que filmé à la première personne, ce film gore à souhait est un chef d’oeuvre dans le genre de série Z. Henry est mort, mais celle qui est présentée comme sa copine l’a ressuscité et l’a transformé en mi-homme, mi-robot. Et tout de suite, ya plein de monde pour le tuer. Sauf que Henry a beau être mutique, il se débrouille pas mal pour se défendre… Bref, on a failli se barrer de la salle, mais on est resté et c’était un drôle de navet.

Ciné Reviews: Batman V. Superman, London Has Fallen et Marguerite.

Qui dit vacances, dit temps libre. Alors trois films.

Batman V. Superman: Dawn Of JusticeBatman V. Superman. Tout a été dit sur le film de Zac Snyder, spécialiste es. slow-motion. Donc on reprend les basiques, l’assassinat des parents de Bruce dans une ruelle de Gotham, alors que Superman apparait comme un dieu. Et là, ils se détestent… jusqu’à une baston assez jouissive où Batman est sur le point de tuer Superman. Mais là, un des pires ressorts scénaristiques, propre aux nanards, Batman découvre que la maman (adoptive) de Superman s’appelle comme la sienne: Martha… Le film est divertissant mais navrant. Tellement que ça finit par faire rire. Au point qu’on en vient à apprécier Jesse Eisenberg ce qui n’est pas chose simple! Bref, c’est nul.

london has fallenLondon Has Fallen. Une attaque terroriste a lieu à Londres alors que les présidents du monde entier sont réunis pour les funérailles du Premier Ministre britannique. Quand je dis le monde entier, c’est un version simpliste, puisque 4 ou 5 pays sont en fait présents (Allemagne, France, Japon, Italie) et son lot de clichés… Bref, c’est un film américain alors tout le monde se fait liquider sauf le président américain et son garde du corps, parce que c’est les plus forts. Donc le scénario a été écris par un gamin de 12 ans ou moins. C’est navrant mais divertissant.

Marguerite-768x576Marguerite. Une baronne est persuadée de chanter parfaitement et elle est entourée de gens qui la supportent sans jamais lui dire la vérité. Mais elle s’ennuie, elle est pleine de fric, mais rien n’y fait. Alors elle va se lancer pour devenir chanteuse dans une vrai théâtre. Ce film en costume est une merveille. Catherine Frot est absolument fantastique dans ce rôle de cantatrice ratée. Les seconds rôles sont tout aussi passionnants. C’est une comédie noire. J’ai vraiment aimé. Mes parents avaient aussi un article sur le sujet, à lire ici.

Ciné Reviews: Grimsby et Spotlight.

Sacha-Baron-Cohen-film-se-012Grimsby est une comédie avec Sacha Baron Cohen, on retrouve l’acteur dans une nouvelle pastiche. Grimsby, du nom de la ville où il habite, dans le nord de l’Angleterre, vit sa vie typique d’anglais au chomage supportant l’équipe d’Angleterre et enfilant bière après bière. Il vit dans l’attente de son frère, séparés alors qu’ils étaient enfants. Un jour, il va le retrouver, son frère, agent secret…. bref tout l’opposé. Le film évolue dans un univers crado, pipi, caca. C’est tellement bête que ça fonctionne. A force de jouer dans l’outrance, on finit pas rire devant l’imbécilité de ce film. 

spotlightSpotlight vient d’être récompenser aux Oscars en tant que meilleur film. Ce film revient sur l’enquête de journalistes du Boston Globe sur les prêtres pédophiles… Au fur et à mesure que la recherche avance, l’horreur se déroule devant leurs yeux alors qu’eux-même sont catholiques. Cette enquête va révéler au monde toute l’hypocrisie de l’église catholique qui refuse toujours d’en parler. C’est passionnant et absolument révoltant. On retrouve Michael Keaton excellent, pareil pour Mark Ruffalo. C’est vraiment un film à voir.

Ciné review: Deadpool.

Retour au cinéma après presqu’un mois d’absence. C’est pas les films qui manquaient, juste le temps!

Donc on a profité des vacances pour voir Deadpool.

DeadpoolAdapté d’un comic Marvel, Deadpool raconte l’histoire d’un homme qui a subit une mutation pour devenir un super-héros. Enfin, c’est ce qu’il pense, parce que ce qui va se passer, c’est plutôt un cauchemar violent. Mais là où le film est particulièrement réussi, c’est l’humour. En effet, raconté à la première personne face caméra, on suit l’origine en parallèle à sa poursuite du méchant. Ryan Reynolds avait joué dans The Green Lantern, et le film y fait multiples références. Donc le film reprend les codes classiques qui ont fait le succès de Marvel pour mieux les détourner, jusqu’au message de fin de générique (je ne vous en direz pas plus). Je l’ai vu deux fois et je peux vous dire que la deuxième fois était meilleure parce que le film fourmille de détails via des flashback puis flashforward… C’est un super film de superhéros, ce que celui-ci n’en est pas un. Il est égoïste, assez méchant et très porté sur le sexe. Voilà un peu l’histoire. Je vous laisse y aller pour vous en faire votre propre idée!

Ciné Review: Spectre.

James-Bond-film-SpectreAprès avoir beaucoup aimé Skyfall, j’avais envie de voir ce que pouvait donner Spectre. Cette fois-ci, James Bond doit se battre pour retrouver l’ennemi suprême, Blofeld, interprêté par l’excellent Christoph Waltz. Beaucoup d’action, mais peu de profondeur dans ce film où Christoph Waltz fait du Christoph Waltz. Léa Seydoux est bien dans son rôle de James Bond Girl. Or l’histoire n’est pas passionnante. Je me suis vraiment ennuyé devant ce film qui multiplie les références aux films précédents (hommages multiples aux films de Sean Connery ou de Roger Moore). Bref, c’est pour les fans.

Related Posts with Thumbnails