Deansgate, piste de course.

D’habitude Deansgate, c’est la rue la plus en vue de Manchester, alors les supercars, comme on les appelle, roulent, et comme cette rue ne mêne à rien, bien ils font demi-tour. Mais de là à la transformer en piste de course, il y a une limite que la ville a franchit pour ce weekend. Cette piste est mise en place pour le Great City Games, un événement qui fait courir les athlètes de 100 mètres dans les centre ville. Ceux-ci ont lieu en même temps que le Great Run, qui fait partie d’une série de marathons qui ont lieu dans plusieurs villes du pays pour des associations caritatives (ReThink, BloodWise, ChildrenWithCancer…)

Sur mon vélo…

Avec mon vélo pliable, je suis le sujet de bien des conversations. Mes élèves, d’abord, sont passionnés par mon vélo. Ensuite, les gens qui attendent le tram avec moi. Régulièrement, on m’arrête et on me pose des questions. ‘Combien ça coute’ en est la principale, suivi d’un ‘et c’est lourd?’ C’est que je me fais des amis, j’ai un mec qui est venu me parler deux fois pour me poser les mêmes questions… C’est quand même fort! Hier matin, j’ai eu une contrôleuse du tram qui m’arrête pour me demander quelques questions alors que je m’apprêtais à monter dans le tram! En tout cas cette convivialité me change du sud où les gens sont froid et distant… Mais regardez plutôt cette bête de course. 

2015-09-02 20.27.01 2015-09-02 20.27.22

Le Musée National du Foot.

N’étant pas spécialement fan de foot, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je n’avais, en fait, aucune attente! Nous y sommes allés parce que 1) c’est à côté de chez nous, et 2) c’est gratuit. Donc le sujet du foot est couvert en long, en large et en travers. Le foot à travers l’histoire, la mode, l’entrainement… Il y a des choses étrange comme cette statue de Michael Jackson que Mohamed Al-Fayed avait acquise pour l’installer devant le stade de Fulham, ou encore cette peinture monumentale représentant Eric Cantona en sorte de divinité du foot, une peinture controversée réalisé en 1997. Il y a aussi cet aquarium en forme de terrain de foot. Le musée est parsemé de table de babyfoot. Il y en a pour tout le monde, du moment que vous êtes prêt à dépenser une livre par ci, par là! Bon, si on n’est pas spécialement fan, comme moi, c’est un bâtiment assez surprenant permettant au musée d’avoir une allure particulière. 

J’ai fait du golf.

2014-10-31 14.30.52

Sur un coup de tête, nous sommes allés faire du golf. Un golf à neuf trous, avec tout l’attirail, à savoir 6 clubs, une dizaine de tees et 6 balles. Le tout pour 10 livres chacun. C’est pas cher. Je n’avais jamais fait de golf, et ne connaissant pas l’état d’esprit de mon copain sur ce sport, bien, j’avais un peu peur! Mais, à mon grand étonnement, c’est relativement facile. Une fois compris le maniement des clubs, c’est parti pour l’amusement. Parce que c’était une franche partie de plaisir sur ce terrain vallonné très vert. Les moutons paissaient non loin de là. En plus, il n’y avait personne sur le terrain. La peur du ridicule a disparu. On s’est beaucoup marré. En plus, au fur et à mesure, on a eu une sensation de satisfaction fort agréable. 2014-10-31 14.35.40

Le Tour de France à Londres.

Cette année, vous le savez, le Tour de France a commencé dans le Yorkshire, où se sont déroulées deux étapes, et la troisième étape s’est déroulé hier entre Cambridge et Londres. Un tracé de 155 km à travers les plaines de l’Essex et pour finir sur le Mall royal. Et le hasard a voulu que mon école soit sur le tracé. La direction a donc décidé, à regret, de fermer l’école. Ceci m’a permis, non seulement, d’avoir un long week-end à peu de frais, mais aussi d’aller voir le Tour de France. Je me suis rendu à Stratford, au niveau du Parc Olympique de 2012. Peu avant midi, je me suis accoudé le long des barrières juste à côté de la station de train et j’ai attendu en compagnie d’une dame. Il faut dire que l’attente est longue, la caravane était prévue à 13h30 et les coureurs à 15h30. Sous le soleil, nous avons échangé quelques anecdotes sur le Tour… puis tout est passé très vite, comme je l’ai décris à ma soeur dans un message évocateur:

2014-07-07 15.58.37

A commencé par le caravane: des marques françaises et britanniques. En pèle-mêle, Ibis, Buxton, Festina, Bic, la Police Nationale, le Yorkshire, LCL, Carrefour…. Et ensuite, deux longues heures plus tard, les vélos. En 3 minutes c’était plié. Et la pluie pointé son nez. Il était temps de rentrer au bercail!

Et pour finir, voici la vidéo du passage des cyclistes. Tel un TGV lancé à toute allure, difficile de voir qui est qui!

Ferveur pour la Coupe du Monde.

L’année 2014 est sportive. Cette année se révèle comme un nouvel intérêt pour moi. Après le rugby, puis le tennis, voici que je me passionne pour le football. Même si la Fifa me dégoûte pour tout ce qu’elle représente politiquement et socialement, je suis tous les matchs de prêt ou de loin. J’ai même accroché le tableau récapitulatif des résultats dans ma salle de classe, ce qui sidère mes élèves. J’ai installé l’application de la Fifa sur mon iPhone et je suis les résultats. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a poussé, c’est juste que je trouve que 1) ça me permet de connecter avec les élèves, 2) ça me donne des sujets de conversation tout simple, 3) ça fait boire de la bière et 4) la BBC fait un sacré bon boulot. Imaginez un peu que tous les matchs soient retransmis sur la BBC et ITV, deux chaines accessibles à tous, contrairement à la France où BEin n’est pas accessible pour tout le monde, mais que tout le pays vibre. Les paris pendant le match vont bon train sur internet, et les pubs ne se vident pas. Les pubs ont même reçu l’autorisation de rester ouvert plus longtemps pendant la coupe du monde. Sauf qu’à Londres, le TFL (en charge des transports publics de la capitale) n’a pas vu l’évènement arriver et n’a pas allongé ses heures d’ouverture, d’où une grogne des tenanciers de pubs. Bon et puis voir les outsiders gagner, comme hier où l’Espagne s’est fait sortir par le Chili ou avant hier où le Mexique a intimidé le Brésil avec un match nul, c’est assez jouissif!

2014-06-13 07.50.09
Photo prise par ma collègue.

Et puis il y a la ferveur des anglais pour leur équipe, les gens n’hésitant pas à décorer leur maison avec moult drapeaux.

Week-end sportif. Le plongeon.

S’il y a une discipline olympique qui a pris un incroyable essor ce côté-ci de la Manche, c’est bien le plongeon. Tout ça grace au charismatique Tom Daley. Depuis qu’il a douze ans, Tom Daley est dans les médias. Il est, de plus, une icône gay, du haut de ses 19 ans. Ainsi, GT (Gay Times) publie depuis quelques années une photo du plongeur dans une chronique qui lui est réservée. Après sa médaille de bronze aux JO de Londres, en 2012, il est sous les feux de la rampe. Il anime Splash, l’émission où des ‘célébrités’ plongent sous les yeux de trois juges… Une émission que vous pouvez retrouver sur TF1 dans sa version française. Et depuis le mois de décembre dernier, il a publié une vidéo sur Youtube dans laquelle il annonce son homosexualité. Quelques instants plus tard, on apprend qu’il sort avec Dustin Lance Black. Et je dois dire que tout cela entre en raisonance: Dustin Lance Black est un scénariste américain à qui l’on doit Big Love (la série sur les mormons) et surtout Milk (le film sur Harvey Milk qui m’a aidé à faire mon propre coming out). Bref, c’est un mec que j’admire beaucoup.

Mais revenons-en au sport. Quand on a appris que la finale du 10 mètres se déroulerait à la piscine olympique à Stratford, pas loin de chez nous, l’occasion était trop belle pour aller soutenir Tom Daley. Mon colloc qui a tout organisé était un des premiers à prendre les places, nous étions donc aux premières loges. Nous avons vu la finale femme et la finale homme parfaitement. Beaucoup de gays dans le public et pas mal de familles aussi. C’était, en outre, la première compétition dans la piscine olympique depuis les JO de 2012. Malheureusement, Tom Daley est arrivé 5ème, juste devant le Russe mais derrière deux chinois, un polonais et un américain. M’enfin, c’était une belle après midi. Nous avions repéré Dustin Lance Black dans le public, alors dès le fin de la compétition, entrainé par mon colloc, nous sommes partis à la rencontre du scénariste californien. Il a accepté des photos, disponibles sur mon compte Instagram.

Related Posts with Thumbnails