La Mécanique du Coeur, de Mathias Malzieu.

La mécanique du coeur

J’ai lu ce livre sur recommandation de ma petite soeur. La mécanique du coeur est sortie à la fois en livre et en cd, il y a 2 ans de cela. Et depuis que Mathias Malzieu a rencontré Luc Besson sur le plateau du Grand Journal de Canal+, un film est en production. Le cd est assez excitant par son aspect chorale de luxe, on y retrouve Jean Rochefort, Arthur H, Olivia Ruiz, Grand Coeur Malade…
C’est donc avec un intérêt certain que je me suis lancé dans la lecture du livre. Véritable conte gothique, il raconte comment Little Jack, jeune orphelin d’Edimbourgh, va tenter de concilier ses rêves d’enfant avec la réalité. Il est en effet doté d’une horloge à la place du coeur depuis sa naissance, le jour le plus froid du monde, où il a failli ne jamais survivre sans le doigté de Madeleine, l’accoucheuse des prostituées de la ville. Little Jack grandit entouré de deux prostituées tristes car n’arrivant pas à recevoir d’amour, et un vieil homme, Mr Arthur. Little Jack a de plus en plus envie de voir le ville, et c’est à ses 10 ans, lors de sa première excursion que le jeune homme va rencontrer l’amour en la personne de Miss Acacia, jeune andalouse, qui a par ailleurs charmé le futur ennemi de Jack, Joe.
Tout au long du livre, Mathias Malzieu distille avec un plaisir non dissimulé son univers à la fois proche de Tim Burton et de Mélies. J’ai donc lu avec beaucoup de plaisir ce roman dont j’apprécie la filiation. Ce livre est comme un Bildung Roman où le jeune Jack mène une quête vers l’âge adulte, vers l’amour et vers la découverte de son corps, magnifique reflet de ses émotions.

Boy Meets Boy.

boy meets boyPaul est un garçon très populaire dans son lycée. Il est gay dans un lycée, une ville très gay-friendly. En effet, dans son lycée, il y a une grande communauté LGTB. Il a une bande d’amis parmi lesquels Infinite Darlene, un drag-queen membre de l’équipe de football US, Joni, la meilleure amie de Paul, Tony, le meilleur ami de Paul qui a des parents très conservateurs et qui refusent de l’accepter tel qu’il est, Kyle qui est l’ex de Paul mais qui ne semble pas vouloir passer à autre chose, et il y a Noah… Noah, c’est le garçon, le coup de foudre de Paul. Noah est parfait, il est intelligent, artiste, sensible… Paul et lui semblent fait l’un pour l’autre… or il y a les amis qui semblent tout faire pour faire capoter l’histoire, la meilleure amie qui oublie ses amis, l’ex qui compte bien vouloir revenir, le bookmaker qui compte bien se faire de l’argent, Noah qui souhaite ne pas trop s’impliquer et Paul sur qui tombe l’organisation d’une soirée… mais l’amour est plus fort!

Boy Meets Boy, écrit par David Levithan (co-auteur d’Une Nuit à New York), est une pure merveille. C’est un livre pour ados, c’est donc extrêmement facile à lire. C’est vraiment la première fois que je lis un livre, pour ado qui plus est, dans lequel l’homosexualité est traîté dans sa normalité. Le livre transpire l’optimisme ce qui ne gâche rien à l’histoire. On aimerait que le monde soit ainsi fait, que l’on soit accepté quelque soit sa sexualité partout, y compris à l’école où l’homophobie reste bien ancrée… Bref, une bouffée de bonheur. De quoi réveiller mon esprit fleur bleue!! D’ailleurs, il convient de préciser que même si Paul est gay, l’histoire reste universelle, quoi de plus universel qu’une histoire d’amour?

Malheureusement, ce livre n’a pas encore été traduit en français… pour les lecteurs francophones.

Alban's Book Club.

bookclub1Oprah a le sien, alors je vois pas pourquoi je n’aurais pas le mien! J’avais envie de vous parler de mon nouveau dada, la lecture. La longue grève des enseignants-chercheurs, que je soutiens, aura eu raison de mon abstinence littéraire! J’ai d’ailleurs découvert un truc: je suis très attiré par les livres qui ont inspirés des films. Ainsi, quand je vois un film, j’ai très envie de lire le livre qui l’a inspiré. Récement, j’ai vu Fight Club et bien j’ai très envie de lire le livre de Chuck Palahnuik. De même, depuis que je me suis remis à lire, j’ai lu le livre qui a inspiré le Curious Case of Benjamin Button, celui qui a inspiré Slumdog Millionaire et celui qui a inspiré Dexter (la série avec Michael C. Hall).
Slumdog MillionaireDonc, je pense que dans ce Book Club, je publierai de temps à autre mes humbles avis de lecture. Commençons toute suite avec Slumdog Millionaire (qui s’appelait avant le succès du film « Q&A » pour « Questions and Answers ») de Vikas Swarup. On peut dire que le film s’est simplement inspiré du livre pour la trame scénaristique (le jeu, l’origine sociale du jeune homme) ensuite, le scénario du film a un peu policé l’histoire, l’a rendu moins trash pour raconter une autre histoire. Ainsi, le livre raconte cette Inde inégalitaire, où un jeune homme utilisera le système D pour s’en sortir quitte à participer à Qui Veut Gagner des Milliards (de roupies). Je disais que le livre est plus trash que le film parce que l’auteur n’hésite pas à raconter la pédophilie, les viols, la prostitution, la violence, l’alcoolisme… bref un regard assez cru sur son pays. Néanmoins, on retrouve le côté ultra-positif de l’histoire, l’histoire d’amour, la chance… l’idée que tout peut arriver. Et c’est ça qui fait la force du livre puisque c’est l’optimisme qui fait avancer le jeune Ram Mohamad Thomas (nom en forme de condensé des principales religions en Inde et qui font de ce ce jeune homme un passe partout mi-hindou, mi-musulman, mi-chrétien, selon les situations). Un beau livre.

Je me suis remis à lire.

La grève des profs aura eu raison de mon espèce de dégoût de la lecture. J’ai jamais été un grand grand lecteur au sens où tout le monde l’entend. Il m’est très rarement arrivé de dévorer des livres comme ça. Les seuls livres que je lisais étaient ceux au programme, et ces livres-là ne m’ont guère donné envie de lire plus. Un livre m’avait particulièrement dégoûté, c’était Peter Schlemihl de Adelbert von Chamisso, un livre allemand assez illisible dont le héros avait vendu son âme au diable. Sorte de fable fantastique qui m’avait vraiment déplu tant par le style que par l’histoire que je trouvais assez abominable! Oui, j’étais en cinquième. Ensuite, je n’ai lu que pour les cours et très peu pour le plaisir. Pour le plaisir, je lisais beaucoup de bande dessinée, de journaux, de magazines, or ce n’est pas de la littérature au sens littéraire du terme!
Or dernièrement, j’ai ressenti comme un besoin très intense de me remettre à lire. J’ai donc commencé par une nouvelle en anglais de F. Scott Fitzgerald intitulé « The Curious Case of Benjamin Button« , livre qui a été récemment porté à l’écran avec Brad Pitt dans le rôle de l’homme à la montre biologique inversée. Ensuite, j’ai commandé deux livres sur Play.com: celui qui a inspiré Slumdog Millionaire écrit par Vikas Swarup et intitulé Q & A (comme Questions & Answers) et un autre qui a inspiré Dexter (l’excellente série avec Michael C Hall) et écrit par Jeff Lindsay. Et en attendant de les recevoir, j’ai dévoré L’étranger d’Albert Camus, un livre qui fait réfléchir sur la vie, la mort, la trace qu’on laisse, le souvenir… Magnifique. Et maintenant, j’attends… Mais je pense que je vais repasser à la lecture d’un autre livre, Tom Sawyer, par exemple…

L'étrangerSlumdog Millionaire. Film Tie-InDexter: An OmnibusThe Curious Case of Benjamin Button

Related Posts with Thumbnails