London Pride – Part 1.

Samedi avait lieu la Gay Pride londonienne. Près de 30.000 personnes ont manifesté dans les rues de Londres. Un défilé festif et politique. Plus de 200 délégations défilaient sous une pluie battante, allant de associations LGBT aux compagnies partenaires de l’événement (Asda, Barclay…) et à une dizaine de pays. Les Etats-Unis, le Brésil, l’Inde, l’Ouganda, l’Italie étaient représentées, étrangement la France était absente, c’est étonnant vu le nombre de français à Londres. Passons. Pour ce qui est des associations, il y avait de tout: clubs de foot, de supporteurs (Arsenal), association contre les violence domestiques, pour la défense des droits, des associations SM, de danse, de chorale, et j’en passe. L’occasion de voir toute la diversité qu’il y a dans la sphère LGBT. Et c’est ça qui est bien. (La suite demain)

Street Art à Hackney Wick.

Si vous cherchez un endroit bobo et hispter, c’est à Hackney qu’il faut aller. L’endroit a tout pour plaire: des anciennes friches industrielles transformées en galleries d’artistes dans l’est de Londres. Et dans la rue, c’est le spectacle. Les artistes ont investi les lieux, mêlant toutes sortes de styles. À vous de voir.

Canal Walk.

Samedi, nous sommes allés nous promener dans l’Est de Londres. Entre Bethnal Green et le parc Olympique, le tout le long d’un canal. Il est agréable et rafraîchissant de se promener le longs des canaux, regarder les péniches arrimées à la berge, les bateaux de plaisance passer les écluses manuelles, apercevoir les friches industrielles transformées en atelier d’artiste, de se poser dans un parc le temps d’un pic-nique puis de se poser en face des anneaux olympiques, reste des célèbres jeux olympiques londoniens. Cette balade m’a été proposé par le magazine Time Out London, un gratuit qui recense tout ce qu’il y a à faire dans la capitale. Il faut savoir que la régénération de Stratford en Parc Olympique a embourgeoisé la zone, mais de nombreux endroits sont restés bohèmes, on a croisé beaucoup de groupes en train de refaire le monde sur le bord des canaux, une sorte de monde parallèle avec en ligne de mire Canary Wharf, le quartier d’affaire. Etrange contraste, mais fort agréable balade. Londres autrement.

Poule d’eau et ses petits.

Ce week-end, il a fait particulièrement beau et chaud. Pour nous l’occasion de sortir de notre cahute pour aller découvrir d’autres lieux à Londres. Et, il est fort difficile d’éviter les parcs. Ainsi, près de chez nous, il y a un grand parc, avec un grand lac. Et ça là que j’ai vu des poules d’eau avec leurs petits. Mignons, n’est-ce pas?

Ca me rappelle ces photos que j’avais prises il y a quelques années de passage à Dublin.

Meuh.

2014-06-15 17.48.18-2

Soudain, le train s’arrête… et les vaches observent!

Ferveur pour la Coupe du Monde.

L’année 2014 est sportive. Cette année se révèle comme un nouvel intérêt pour moi. Après le rugby, puis le tennis, voici que je me passionne pour le football. Même si la Fifa me dégoûte pour tout ce qu’elle représente politiquement et socialement, je suis tous les matchs de prêt ou de loin. J’ai même accroché le tableau récapitulatif des résultats dans ma salle de classe, ce qui sidère mes élèves. J’ai installé l’application de la Fifa sur mon iPhone et je suis les résultats. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a poussé, c’est juste que je trouve que 1) ça me permet de connecter avec les élèves, 2) ça me donne des sujets de conversation tout simple, 3) ça fait boire de la bière et 4) la BBC fait un sacré bon boulot. Imaginez un peu que tous les matchs soient retransmis sur la BBC et ITV, deux chaines accessibles à tous, contrairement à la France où BEin n’est pas accessible pour tout le monde, mais que tout le pays vibre. Les paris pendant le match vont bon train sur internet, et les pubs ne se vident pas. Les pubs ont même reçu l’autorisation de rester ouvert plus longtemps pendant la coupe du monde. Sauf qu’à Londres, le TFL (en charge des transports publics de la capitale) n’a pas vu l’évènement arriver et n’a pas allongé ses heures d’ouverture, d’où une grogne des tenanciers de pubs. Bon et puis voir les outsiders gagner, comme hier où l’Espagne s’est fait sortir par le Chili ou avant hier où le Mexique a intimidé le Brésil avec un match nul, c’est assez jouissif!

2014-06-13 07.50.09
Photo prise par ma collègue.

Et puis il y a la ferveur des anglais pour leur équipe, les gens n’hésitant pas à décorer leur maison avec moult drapeaux.

Ciné Review: X-Men – Days of Future Past.

Voici le dernier épisode des X-Men, ces super héros incompris du public mais qui nous veulent du bien. Cette fois-ci, l’équipe a été rajeunie, avec Magneto et Professeur Xavier en plus jeune. Ennemis jurés, ils vont être forcé de coopérer par leur futur via Wolverine afin de changer le cours de l’histoire, rien que ça. Le film est assez agréable à regarder avec ce qu’il faut d’action pour être heureux, même s’il ne cache pas ses longueurs. James McAvoy, aidé de Nicholas Hoult, est rejoint par Michael Fassbender, et on voit qu’ils prennent plaisir à jouer ensemble. Pour ce qui est d’Omar Sy, bien on ne le voit que quelques minutes. Un bon film de super héros.

Related Posts with Thumbnails