Ciné review: My week with Marilyn.

My week with Marilyn raconte l’histoire vraie d’un jeune anglais qui voulait désespérément travailler dans l’industrie du cinéma dans les années 60 et qui se retrouve à partager une semaine avec Marilyn Monroe, qui débutait alors sa carrière cinématographique. On la voit, jouée par Michelle Williams, coachée par une profs d’art dramatique et sous l’emprise des pilules, qui auront raison de sa peau quelques années plus tard… Elle n’est pas sure d’elle, elle n’a pas encore joué ‘Certains l’aiment chaud’. Mais le film n’est pas tellement sur Marilyn, plus sur son adaptation en milieu britannique. Un bon film plutôt intéressant, un peu dramatique et relativement drôle. Bref, un bon film, avec de bons acteurs…

Glasgow, la saison de la nuit!

Ca y est, la saison de la nuit est arrivée! Le soleil se lève à 8h et il se couche à 16h. Bientôt, ce sera pire: 8h30-15h30. Un long tunnel de nuit… ce qui fait que le rythme de vie change aussi. On se couche plus tôt. Et surtout, on comprend pourquoi les britanniques n’utilisent pas de rideaux. Forcément, quand il fait nuit tout le temps, point n’est besoin d’obstructions! Ainsi va la vie dans le Nord! La nuit est omniprésente, si bien qu’on ne voit pas beaucoup le jour quand on travaille dur. C’est ainsi! Heureusement, il y a Noël et ces lumières… mais pour ça, il faut passer dans le centre ville! En attendant, le lever du soleil offre de belles perspectives ainsi que de beaux dégradés!

Moules-frites en Écosse, c’est possible!

C’est possible de manger des moules et des frites, comme en Belgique, et tout cela à Glasgow, dans le confort de notre appartement… Et c’est pas bien compliqué, si on prend des moules précuites à la crème et à l’ail, et des frites à cuire au four, bien une petite vingtaine de minutes et le tour est joué! Pour la petite histoire, la première fois que j’ai mangé des moules précuites, c’était quand j’étais assistant de français dans un collège de Glasgow. Une de mes profs m’avait proposé d’assister à une présentation des produits de la mer pour les enfants de l’école. Cette présentation, organisée par l’association des producteurs de produits de la mer, contenait une partie dégustation. Et comme c’était en Home Economic (Arts ménagers), bien tous les produits en dégustation étaient cuits devant nos yeux. C’est ainsi que j’ai découvert les moules cuites et mises sous vide d’air… Le goût est plutôt pas mal, on sens pas spécialement de différence avec les moules qu’on cuit nous même, et il y a un sacré gain de temps! Le seul souci avec ça, c’est qu’on choisit pas spécialement comment elles seront assaisonnées… Mais bon, ail et crème est parfait! Bref, ce fut un sacré bon repas!

Quatrième semaine à l’école!

J’en suis a plus de la moitié de mon premier placement en milieu scolaire écossais. Et je dois dire que ça passe bien vite! Signe que ça me plait, sans doute! En parlant avec mes amies de promo, je me rends compte que je suis vraiment dans mon milieu, car peu de stress, je fais mes leçons assez naturellement, sans trop me prendre la tête… Bref, j’aime être le prof, surtout parce que quand on est prof on est un peu une rockstar… Un peu comme si les profs étaient des stars ratées! On a une trentaine de spectateur et il s’agit de les convaincre. Pour ce faire, il faut user de milles ressources et idées, mais à la fin de la journée (traduction littérale du fameux ‘At the end of thé day’) bien ça fait du bien de voir le sourire aux lèvres et de voir qu’ils retiennent quelque chose! Je dois dire que cette semaine, j’ai aussi connu une crise, ma prof principale m’ayant dit d’arrêter de produire trop de ressources et de me concentrer sur mon plan de cours… Sur le coup, j’ai pas trop compris ce qui m’arrivait, mais maintenant j’ai compris, et je passe un chouillat plus de temps à préparer ce que je vais dire et faire et j’ai de plus en plus l’impression que la sauce prend. Donc, ce fut un conseil en forme de douche froide! Sinon, hier, j’ai eu mon deuxième jour sans uniforme. Je crois que c’est un peu la magie de la charité chrétienne. En règle général, le vendredi les élèves donnent de l’argent pour tout un tas d’oeuvre… et pour vraiment marquer le coup, comme hier la collecte de conserves et denrées non périssables, la journée devient sans uniforme. Et les profs aussi s’habillent un peu moins bien. Donc, l’atmosphère est un peu plus détendu, il faut tout de même redoubler de vigilance sur la discipline, parce que certains élèves croient que c’est la fête!! Voilà un peu mon résumé de la semaine…

Séance beauté scouse!

Au détour d’une rue du centre ville de Liverpool, on est tombé sur ce centre de coiffure un peu singulier puisque les clientes ont toutes des bigoudis sur la tête. Rien de tel pour sortir le samedi soir et aller se bourrer la gueule et danser dans les clubs pas loin. Mais le plus drôle c’est que le salon est en sous-sol et du coup les passants on une vue en plongée. Bref, c’est la magie de l’intimité anglo-saxonne! Rien n’est caché!

One month to go!

Noël, c’est dans un mois. Et les villes britanniques se parent de milles feux. C’est ainsi que j’ai vu Liverpool se transformer en village des neiges… Des techniciens installant des maisons du marché de Noël en pleine nuit dans un froid relativement glacial tout ça pour que les gens dépensent encore un peu plus dans ces cahuttes inutiles, à mon goût, bien qu’il y ait du vin chaud dans ces baraques… Tiens, un jour, je vous donnerai ma recette de vin chaud. Enfin bref, revenons-en aux illuminations de Noël, que j’apprécie beaucoup, je dois bien le dire!

Ciné Review: Tower Heist.

Autrement connu en France sous le nom de ‘Casse à Central Park‘, et sortant aujourd’hui, bien je suis fier de vous parler du dernier film de Ben Stiller (c’est pas lui qui le réalise mais il a le rôle principal). Les employés d’une tour de Manhattan qui travaillent dans le bonheur et la rigueur, se retrouvent du jour au lendemain privé de leurs pensions. En effet, leur chef (joué par Ben Stiller) avait donné la gestion des pensions des employés de la Tour à un homme d’affaire que tout le monde croyait intègre. Or, voilà que la Police l’arrête… Et que Ben Stiller viré va monter un coup pour cambriolé cet homme et récupérer l’argent des pensions… Voilà une bonne comédie d’action, plutôt réussie. La fin est certes bâclée, mais on passe un bon moment, et c’est le plus important. C’est amusant et un peu rocambolesque. Ceci dit en passant, voilà encore un film sur les dérives du système financier américain. Et je pense que ce n’est que le début. 

Related Posts with Thumbnails