Happy Halloween!

Dans mes longues journées de week-end, parfois il me vient des idées… Ainsi, ce petit stop motion. Qu’en pensez-vous?!

La bonne soupe de l’hiver.

Prenez des carottes, des pommes de terre, un poireau, salez, poivrez et ajoutez de l’eau, montez doucement à ébullition et laissez cuire… Mixez le tout et servez avec une cuillère de crème fraiche, et c’est le délice garanti pour ces longues soirées hivernales!

This is Halloween!

Cette année, étant au Royaume-Uni, pays peu catholique (et où un minimum de jours fériés sont d’origines religieuses), force est de constater que les soirées Halloween se feront aujourd’hui plutôt que lundi soir… Parce que c’est pas tout, mais le mardi matin, il s’agit d’être au boulot! Et donc, c’est toujours et encore une sorte de course commerciale pour dépenser un peu plus d’argent pour une fête, somme toute, un brin ridicule, n’ayant rien de bien traditionnelle… et qui fait de nos jours beaucoup plus rire les jeunes adultes que les enfants. En effet, il est difficile de résister à la tentation de se déguiser et de régresser un peu au passage. J’ai donc creusé deux citrouilles et je vais m’employer à faire des mets promis à être délicieux à base de la chaire de ces légumes au teint orangé! 

Notre immeuble.

Voilà maintenant deux mois que nous habitons dans cet appartement. Un bien bel appartement, typiquement écossais avec ses hauts plafonds et grandes fenêtres… Heureusement, il est fort mieux isolé que celui que j’habitais il y a deux ans, mais le problème c’est que j’étais habitué à aller au Coop en bas de chez moi, au Lidl au coin de la rue et au Asda à 5 minutes en bus… Actuellement, il y a un petit Tesco en bas, un Morrissons de taille moyenne à 5 minutes et l’Asda est à 40 minutes en bus. Mais, je ne me plains pas, l’appartement n’est pas trop cher. Donc l’un dans l’autre… Point commun avec l’autre appartement, il est au troisième étage. Mais ce n’est qu’un petit détail. Sinon, à l’intérieur, bien il y a une grande entrée, deux chambres, un salle de bain toute en longueur, une mini-cuisine sans fenêtre, un débarras et un grand salon avec ses deux canapés, idéal pour nos après midi autour d’un thé et d’un Disney!

The University of Glasgow Tower.

Je suis relativement fier d’étudier à Glasgow. Notamment pour la fac, une des premières du monde anglo-saxon. Ainsi, les bâtiments principaux, datant des années 1870, sont vraiment des merveilles d’architecture de gothic-revival comme on en trouve beaucoup dans les pays anglo-saxons. Le plus beau, c’est que je la vois depuis mon salon. Une bien belle vue, ma foi, de la tour notamment quand ces matins sont ensoleillés… De nos jours, ce bâtiment abrite le Hunterian Museum de Mackintosh.

Ciné review: Drive, The Three Musketeers et NEDS.

Drive est un des films qui sortent actuellement avec Ryan Gosling, la nouvelle talentueuse belle gueule d’Hollywood. Mais plus que Ryan Gosling, Drive raconte l’histoire d’un cascadeur de cinéma qui travaille de nuit comme conducteur de voleurs après un casse. Il travaille aussi à temps partiel pour un garagiste un peu magouilleur. Et voilà qu’il rencontre sa voisine de palier, mère avec son enfant, et que les deux tombent sous le charme l’un de l’autre. Or, le père sort de prison et c’est un peu le début des complications. Voilà un superbe film d’action, ultra violent, il faut bien le dire. Faut dire que ça change de films tels que Fast and Furious dans le domaine de la voiture. Bref, voici un film que je conseille ardemment.

The Three Musketeers, c’est un peu la blague de la semaine. Voici donc une adaptation fantaisiste du roman d’Alexandre Dumas, où la technologie de Léonard de Vinci est mis à l’épreuve avec des bateaux volants. Bien sur, Richelieu complote pour devenir l’homme fort du Royaume de France un peu en froid avec celui d’Angleterre… Bref, c’est un bon divertissement. On ne s’ennuie pas trop, les acteurs sont plutôt excellents, Christopher Waltz en tête. Aussi à voir le jeune premier, un peu jeune quand même dans le rôle de D’Artagnan, Logan Lerman. Je l’ai vu en 2d, donc une nouvelle fois, la 3d ne sert à rien.

Finissons avec la découverte écossaise de la semaine: NEDS (aka Non Educated DelinquentS, délinquants sans éducation). L’histoire se situe dans les années 1970 à Glasgow, un garçon premier de la classe reçoit un prix et quelques secondes après, il reçoit les menaces d’un NEDS à capuche… Il va demander à son grand frère, NEDS notoire, de retrouver ce mec… Arrivé au collège, il se retrouve dans la classe des moins bons et doit prouver qu’il vaut mieux que son frère. Le film raconte donc les échecs successifs de ce garçon face à un système qui ne fait rien pour l’aider et le pousse plutôt vers le bas… En gros, il n’a qu’un avenir possible: devenir NEDS. Un film choc, violent, mais crument réaliste sur la vie à Glasgow à cette époque mais qui pourrait, je pense, toujours s’appliquer de nos jours. Un film à voir, si vous vous intéressez à Glasgow, bien loin de l’image d’Épinal de l’Écosse…

Ciels d’Écosse.

Un régal pour les photographes de tous poils. Vraiment. Entre les oiseaux qui se préparent à migrer (en bas à gauche), les ciels gris mais lumineux (en bas à droite), les rayons de soleil sur les lochs (en haut), les roses et les bleus, les nuages, les levers de soleil, les couchers de soleil, les reflets…

Related Posts with Thumbnails