Cine review: The Inbetweeners.

Vous êtes français, vous êtes donc surement passé à côté du phénomène des Inbetweeners, serie qui cartonne au Royaume Uni. L’histoire de départ, c’est 4 garçons au lycée qui veulent perdre leur virginité. En gros, c’est un peu comme American Pie, en version série et plus jeune. Et donc le film de la série. Les garçons partent après avoir fini leurs exams à Malia, en Crête. Malia, c’est l’endroit où partent tous les britanniques en mal de soleil afin de boire et forniquer (un peu comme Magaluf renommé Shagaluf). Comme dans la série, bien c’est un peu des boulets, mais des boulets gentils, qui essayent de faire comme les grands! Le film est plutôt bien, une bonne comédie british et qui se laisse regarder avec plaisir même sans vraiment connaître la série.

Philadelphia in Glasgow, the end.

Demain, ce sera la fin d’un épique feuilleton Glasgwegian: le tournage de World War Z avec Brad Pitt (et donc Angelina Jolie). Le tournage dont je vous avais déjà parlé la semaine dernière et qui est un film de zombie à Philadelphie a monopolisé le centre ville autour du city council, laissant des carcasses de voitures américaines retournées, éventrées… c’est en effet un monde apocalyptique qui est montré! Pas de doute, c’est la guerre! Et d’après ce que j’ai vu du tournage, bien la foule est effrayée de tous ces morts vivants! En tout cas, on se sera bien amusé à regarder ces décors plus que réels d’un Philadelphie lointain! Le tournage aura embauché pas moins de 2000 personnes à Glasgow, la ville a d’ailleurs du toucher le pactole pour ce tournage de grande envergure, et plutôt impressionnant, dont les tabloids locaux se délectent, racontant comment Brad Pitt a sauvé une petite fille dans le film (Scottish Sun). Bref ce fut quelque chose ce tournage!

Edinburgh Festival.

Edimbourg l’été rhyme avec festival. C’est dans cette ville que pendant un mois, les artistes du Royaume Uni viennent faire leur show, stand up, théâtre, art de la rue… Beaucoup de création dans cette ville. Et ça attire beaucoup de monde: 1 millions de visiteurs chaque année. Et ça se voit, les rues sont pleines, il y a beaucoup d’embouteillages et les trains sont remplis de voyageurs. C’est impressionnant à voir. Sinon, c’est sympa, je trouve, l’ambiance est fort agréable. Bref, si vous aimez cette ambiance, il faut venir au mois d’aout à Edimbourg.

Je n’ai pas changé.

C’est un peu ce que pourrait chanter Glasgow. Pour tout vous dire, juste avant d’arriver à Glasgow, j’avais un peu peur de ne pas reconnaître Glasgow, de l’avoir imaginé, fantasmé et que je ne m’y retrouve pas! Un peu peur d’être soit blasé, soit déçu!! Mais il n’en est rien! Glasgow est toujours la même, les mêmes joueurs de cornemuse, les mêmes gens un peu partout (dans la rue, dans les bars, dans les magasins…) Étrange sensation finalement, comme si je n’avais jamais quitté cette ville. J’ai retrouvé mes repères en un rien de temps… C’est vraiment agréable!

Pente.

Glasgow Uni, ma fac.

Il y a quelques jours, je vous disais que l’université de Glasgow était une des plus vieilles au monde. Et à mon gout, c’est aussi une des plus belles que j’ai vu. Architecturellement parlant, elle est vraiment merveilleuse, elle rappelle les contes de magie (Harry Potter en tête). Elle domine la ville, enfin, la partie ouest de la ville, avec grace et classe!

Naturellement Glasgow.

L’avantage d’habiter dans l’ouest de la ville (aka le West End), c’est de profiter de toute cette verdure. Glasgow est une ville verte et il est facile, sur le chemin de la fac, de se retrouver dans la forêt, longeant la petite rivière, la Kelvin, qui traverse les arbres, dégringolant tranquillement… C’est à la fois paisible et énergisant! Paisible parce qu’un brin de soleil est si vite arrivé et le farniente avec, énergisant parce que l’air y est fort revigorant! En plus, c’est vraiment cool de pouvoir y faire des pic-niques le midi!

Related Posts with Thumbnails