J-3 avant l’expatriation!

Oui, c’est arrivé. Le temps est venu de faire mes valise… de ranger mes clics et mes clacs et de rejoindre le pays merveilleux de la Reine d’Angletterre! Eheh! Donc voici un peu le détail. Mardi, je prends un train en direction de Limoges. Limoges, je prends un vol Ryanair à destination de Liverpool. Liverpool, je découvre la maison dans laquelle je vais vivre pendant 15 semaines. 15 semaines de cours d’espagnol intensif. En 15 semaines, je devrais pouvoir enseigner cette langue à des élèves de collège/lycée… Oui, c’est possible et c’est en Angleterre que ça se passe. Le tout avec une magnifique bourse de £160 par semaine, rien que ça! Et en plus de ça, deux semaines à Santiago (St Jacques de Compostelle) en famille d’accueil en juillet! Va pas falloir que j’oublie mon maillot de bain! eheh Évidemment, pendant tout ce temps-là je ne vous laisserai pas tomber. On partira tous ensemble à la découverte de Liverpool, la ville des Beatles. Et on ira ensuite en Espagne! En espérant que la météo à Madrid soit plutôt clémente. Bref, j’ai hâte d’y être et de partager tout ça!

Madame Shawn.

Madame Sawn est thaïlandaise, et épicée! C’est en fait une chaine de restaurant thaïlandais dans Paris. Une ambiance plutôt raffinée, un accueille sympathique et un service super rapide. La carte est très fournie, beaucoup de choix, on s’y perd un peu. Des numéros évitent l’humiliation de devoir s’étaler en prononcer n’importe comment le nom des plats (un peu comme dans tous les restaurants asiatiques). Les plats sont plutôt bien garnis. Et comme de part hasard je suis tombé sur un plat hyper épicé… je transpirais à grosse goutte. C’était terrible! Du riz, en supplément, est tout de même là pour apaiser. Et le dessert, magnifique nem au chocolat, que je n’ai même pas pris en photo… shame! C’était bigrement bon et beau!! Bref, je conseille ce restaurant! (56 rue Lancy, 75010 Paris)


La fièvre du mariage royal.

Il y a en France, une certaine ambiguité face à ce mariage. Un mariage qui passionne les médias, chacun diffusant, avec sa brochette de spécialistes, les mêmes images, celle d’un défilé en carrosse dans Londres… C’est beau, c’est glamour… Un rêve de princesse! J’ai un peu regardé les programmations des chaines, et je dois dire que la palme va à M6 qui commence les festivités dès aujourd’hui avec 3 téléfilms, dont un intitulé « William et Kate, comment ça a commencé« , j’ai vu la bande annonce, et ça m’a l’air fort instructif! (si, si) Quand même le film n’a pas plus en Grande Bretagne, notamment le Guardian qui l’a trouvé incroyablement ennuyeux… Et puis, il y a quand même des choses qui ne vont pas dans ce conte, le prince est chauve… et ressemble de plus en plus à Charles, qui n’est pas non plus une réussite en glamour. Mais comme son père, il épouse une charmante roturière, un mariage d’amour. Bon, là, j’imagine que la vieille Elisabeth ne va pas leur pourrir la vie. Il en va de l’avenir de la monarchie au Royaume Uni. Une monarchie qui vit sous perfusion puisque ses deniers viennent des impôts et que beaucoup de britanniques trouvent que c’est cher payé… Il y a régulièrement des scandales, des débats sur combien le Parlement doit allouer au monarque. Mais le symbole reste, la reine est toujours là, vaillante comme au premier jour, avec des chapeaux improbablement kitschs… ahhh la mode pour femme en Angleterre, c'est quand même quelque chose!


Je regarderai le mariage, dimanche, ce sera les images de fond de ma soirée de départ pour le Royaume Uni! Qui dit mieux?!

Ciné Reviews: Pina et Le Chaperon Rouge.

Pina est un documentaire en 3d de Wim Wenders. Pina Bausch fut une très grande chorégraphe allemande, morte en 2009. Son art maintenant laissé dans le corps de ses danseurs a été capté par les caméras de Wim Wenders, qui les a mis en scène pour essayer de rendre compte du travail de Pina. Un travail intense et très moderne, comme le traduisent les images du film. Donc un film intense, fort. Mais on sent que Wenders a voulu forcer sur le 3d, ce qui fait mal aux yeux rapidement. C’est simple, il n’y a pas de flou entre les différents plans, ce qui rend le visionnage assez étrange. Reste un superbe film, des scènes en extérieures magnifiques, amusantes et saisissantes. Un bel hommage.

Le Chaperon Rouge est une variation en B mineur sur le thème du conte de Perrault, sauf que là le loup est un loup garou et que l’histoire se situe en pleine lune rousse, période pendant laquelle, comme chacun sait, le loup mord et le virus se transmet… Bref, et donc voici Valerie, une jeune blonde, éperdument amoureuse de Peter, le bucheron, mais promise au fils du forgeron, Henry. Un drame teenager est donc au centre de l’histoire… et puis vient le Père Solomon, un chasseur de loups garous peu orthodoxe… Beaucoup d’effets de caméra, on se croirait dans un clip, sauf qu’il n’y a pas de musique, enfin si, une pseudo soupe gothico-rock! Et le jeu d’acteur est assez bas de gamme, les acteurs étant des habitués de telefilms de M6, dixit Marion! Bref, un film à voir pour ce qu’il est, un Twillight de Perrault!

Rosa, rosam, rosae…

C’est à peu près tout ce qui me reste du latin que j’avais tenté d’apprendre au collège. Voici, un sujet qui m’enchante à chaque printemps par sa variété, ses couleurs, ses odeurs…

Sweeney Todd au Châtelet.

Sweeney Todd, sûr vous connaissez l’histoire de ce barbier diabolique qui par soif de vengeance va fournir en viande humaine la fabrique de tourtes de Mrs Lovett. Une histoire démoniaque mise en musique et en parole par le pape du musical, Stephen Sondheim. Le musical n’a jamais été monté en France, c’est donc une grande première. Le tout en VO, histoire de garder les saveurs et la finesse de la langue de Shakespeare. Une très bonne interprétation, les comédiens/chanteurs sont excellents. On redécouvre ce musical sous un nouveau jour (plutôt éloignée de la version de Tim Burton), à la fois sombre et amusante. Une sorte de comédie sombre dans cet univers londonien. Beaucoup d’effets spéciaux aussi, du sang à flot, qui suinte dans les rigoles et semble s’écouler sur l’orchestre. Les corps tombent, saignent… C’est magnifiquement gore! Le tout en musique et quelle musique!! Vraiment glaçante et stupéfiante. On tremble, on sursaute, on sourit. Beaucoup d’émotion: du grand spectacle. De l’entertainment, comme le dit si bien Sondheim dans le livret du musical. Il était d’ailleurs présent à la première! Applaudit pendant plus de 15 minutes en ovation! C’était beau, je le conseille vraiment!!


Joyeuses Pâques!

Photos prises (de gauche à droite): première ligne bord de Seine, chocolaterie sponsorisée par Duracell dans le Marais, une fenêtre un peu kitsch du côté de Bastille, deuxième ligne boutique Lush sur rue du Faubourg St Antoine, la même fenêtre toujours kitsch du côté de Bastille et une chocolaterie du côté de St Germain des Près.

Voilà, cette petite mise à jour pour vous dire que j’aime Pâques, pas pour le côté religieux de la chose (d’ailleurs, ça me surprend quand on me souhaite de joyeuses fêtes en cette période de l’année…), mais pour les lapins, le chocolat (noir s’il vous plait), l’imagerie ludique et créative permise par le chocolat. Magnifique pour le gourmand que je suis!

Related Posts with Thumbnails