Appétissant.

Ciné Reviews: Rango et We Want Sex Equality.

Rango, sauf si vous habitez une autre planète, vous en avez surement entendu parlé. Un caméléon en mal d’identité mais très mégalo se retrouve largué dans le désert… accompagné par 4 mariachis hiboux. Pour survivre, il va devoir trouver de l’eau, et pour trouver de l’eau, il doit se rendre à Dirt (Poussière), ville du far west habitée par des animaux assoifés et peu acccueillant… Voilà en gros pour le début du film. Un film plutôt tordant, habité par un second degré bien affirmé. Le film plaira aux petits et aux grands. On sent que Johnny Depp s’en ai donné à coeur joie pour donner sa voix à Rango. Et ce film ravira les amateurs de westerns spaghettis. Avec une morale (oui, il en faut une…) écolo sur le gaspillage de l’eau. Bref, je vous le conseille!

We want sex equality narre l’histoire des machinistes de Ford à Dagenham, dans la banlieue de Londres, qui se sont mises en grève pour demander des salaires égaux à ceux des hommes. Un film historique donc fort intéressant, qui montre qu’il leur a fallu bien du courage pour tenir cette grève et pour demander l’égalité des sexes, il y a maintenant 50 ans. Le film joue sur les poncifs du genre, mais est plutôt réussi. Pas mal d’humour, quelques larmes, beaucoup de drame, et une grande volonté. L’ensemble, mêlant les images d’archives au film, est assez réussi. Un bon film.

Spring in da toon.


Une journée à l’Usine de Films Amateurs avec Michel Gondry.

Il nous aura fallu deux tentatives, beaucoup de patience et pas mal de chance. Persévérance: première fois, nous étions à deux doigts de pouvoir participer, mais deux mecs nous ont doublé et nous n’avons pas pu participer. C’était lundi dernier, nous étions arrivés à 10h25. Nous avons alors décidé d’y retourner le vendredi, notre dernière chance! Et après 6h d’attente devant l’Usine, nous avons pu participer! Au menu de cette attente: relai devant le bureau pour aller chercher à manger, des cupcakes… un peu de conversation avec les membres du staff. Et une rencontre inattendue avec Michel Gondry de passage dans le Centre Pompidou pour présenter son expo à des journalistes. Nous avons aussi pu visiter les studios… Et finalement à 16h, nous avons intégré un groupe. Un groups assez hétérogène, pas mal de geeks tout de même! En trois heures, on doit inventer une histoire démocratiquement, avec un titre (Chut, Yahvé une mouette qui parlait dans ma baignoire), un genre (comique et muet), un style, ensuite on doit trouver des déguisement, désigner les personnages (j’ai pris le personnage principal)… c’est intense, complétement dingue. Et finalement c’est super épuisant, après 6h d’attente, les 3h paraissent ne durer qu’1h! À la fin, l’un d’entre nous repart avec le dvd du court métrage et est chargé de le faire circuler, pour le coup, on devrait le recevoir d’ici peu sous forme de lien megaupload. Donc voilà notre drôle de journée! Voici une vidéo du train qui roule:

Malheureusement, l’Usine fermera ses portes ce soir… Donc si vous voulez la tester, bien vous n’avez plus que quelques heures… Je vous conseille d’arriver super tôt et d’être super patient!


Berko, la folie des cupcakes.

Découverte de la semaine, Berko une charmante boutique de cupcakes. Une impression d’États-Unis dans cette boutique qui vend aussi de délicieux cheesecakes faits maison. Et c’est ça qu’est bon, que tout cela soit fait maison, des produits frais pour de délicieux cupcakes. Et puis, sérieusement, ils sont pas chers, 2euros pièces. Mes préférés sont ceux au bannofee, à la myrtille, et le Dexter (celui fourni avec une seringue de jus de framboise à injecter dans le muffin). C’est donc une adresse à retenir! Pour y aller, c’est rue rambuteau, juste à côté du Centre Pompidou.

Une soirée Rocky Horror Picture Show au Studio Galande.

Depuis un petit moment, j’avais envie d’aller voir une des soirées Rocky au Studio Galande, auto-proclamé temple de la célèbre comédie musicale 70s. Bon, en gros, le Rocky Horror c’est quoi? Bien c’est une comédie musicale des années 70, un brin underground, véritable succés Outre-Manche, symbole de la libération sexuelle, où toutes les possibilités sont possibles, dans un univers complètement déglingué et malsain! Le plus de cette comédie musicale, adaptée au cinéma, c’est son interactivité. Le public est, en gros, aussi important que les personnages. Il danse, chante, hue, applaudit… Bref, il interagit! Et donc, au Studio Galande, deux troupes bénévoles se relaient le vendredi et le samedi soir. Nous avons vu celle du vendredi soir. Soit des jeunes gens déguisés en les personnages, qui blaguent pendant le film, critiquent ouvertement, invitent à danser… Bref, une franche partie de rigolade, quand on part du principe que l’humour potache est de mise! Et c’est plutôt réussi, on ressort de ce spectacle fauché en éponge et du riz plein les vetements… (oui, on lance de l’eau et du riz pendant le film). C’est donc drôle, même si pas très fin!

Paris bucolique.

Related Posts with Thumbnails