Clermont en mode eau et lumières.

À Clermont, ce sera mon dernier post sur cette ville, ne vous inquiétez pas, quand la nuit tombe, les rues deviennent magiques, rien que ça! À force de jeux de lumière et d’eau, on est transporté l’espace de quelques instants dans une poésie lumineuse. Bon, la poésie peut parfois virer au drame, quand une jeune fille joue près du jet d’eau… lequel jailli et la blesse aux parties génitales. Bien oui, c’est une fontaine, pas une piscine! Mais quelle fontaine! De jour, l’ensemble semble plus fade, mais c’est sans oublier les nombreux jets d’eaux qui parcourent la Place de Jaude…

Clermont la pittoresque.

Ville moyenne au milieu des volcans, Clermont est tout à fait charmante, son centre ville du moins! La cathédrales, les petites rues qui zizaguent dans la ville, la vue sur le Puy de Dôme… C’est magnifique, calme et tout! Plutôt agréable, surtout qu’il n’y a pas spécialement de touristes, juste les Clermontois… D’ailleurs, c’est amusant, j’ai retrouvé une amie assistante à Glasgow par hasard en me baladant avec d’autres amis du côté de la cathédrale, ce qui m’a donné un sentiment de convivialité! Bref, la ville est assez petite pour qu’on puisse trouver quelqu’un par hasard!

Street art à Clermont.

Clermont Ferrand m’a surpris, elle m’a surpris par son côté artistique, notament! Un régal pour les amateurs de street art, c’est bien simple, dans le centre ville historique (assez pittoresque, ce sera l’occasion d’une autre note), il y en a partout! Parfois il faut avoir l’oeil, d’autres fois ça saute aux yeux! La ville n’est pas avare en art underground! Voici une sélection.



Dessaix… de sexe!

Clermont-Ferrand est une ville obscène, qui l’eut cru!! Il s’agit de visualiser une statue sous un certain angle pour s’en rendre compte!! Voyez plutôt!! Cette découverte n’a  été possible que grâce à Claudine et à Christopher… La subtilité auvergnate dans toute sa splendeur…!


Hommage à la lave des volcans éteints d’Auvergne.

Je suis depuis hier en vacances à Clermont Ferrand, ville qui a priori n’a rien d’attirant, juste que depuis deux ans, j’ai de plus en plus d’amis qui en sont originaires (ou y vivent)… Il  était donc temps que j’aille y faire un tour! Dans les jours qui suivent je vous retranscrirai un peu plus mes découvertes… Mais en attendant, voici une fontaine lumineuse sur la Place Jaude, dans le centre ville. Il y a comme un air de lave sur cette photo, Vulcania n’est pas loin!

Cine reviews: Black Swan et Jewish Connection.

Black Swan, ou l’histoire d’une petite fille qui grandi dans la folie maternelle. Au début du film on a affaire à une enfant, elle vit chez sa mère, qui la chouchoute, l’infantilise, on sent qu’elle vit par procuration… Mais lorsque Thomas lui donne le rôle de sa vie, le rôle du Cygne Noir dans le Lac des Cygnes… Et alors, elle va se transformer, sa folie va se développer. Une paranoïa quasi-totale qui laisse le spectateur pantois. C’est ça qu’est bon, on n’arrive pas à s’identifier au personnage, mais comment s’identifier à la paranoïa? C’est le parti pris de Darren Aronofsky. Les acteurs sont tous très bons: outre Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis, Winona Ryder… Bref, un casting parfait pour un film tout à fait étrange!

Jewish Connection, Holy Rollers en anglais, raconte l’histoire vraie d’un trafic d’extasy organisé par des juifs orthodoxes. Trafic qui a permis d’importer 1 millions de pillules aux États-Unis. On suit le parcours de Sam Gold, un jeune homme destiné à devenir rabin et à être marié, seulement sa famille ne roule pas sur l’or et lui rêve de mieux pour elle. Son voisin lui propose alors ce job de mule… Sam devient un pilier du trafic… Voilà un film plutôt réussi, tantôt amusant (les scènes où le jeune homme se retrouve en contact avec des filles), tantôt sérieux. Jesse Eisenberg est terriblement crédible dans son rôle de coincé! Un bon film indépendant!

Pom’pom’pommes!

Parce qu’il n’y a rien de tel que de croquer dans une pomme!

Related Posts with Thumbnails