Automne 2.

L’automne se confirme. La grisaille s’est installée, il fait de plus en plus froid. On attend qu’une chose, c’est que le chauffage collectif commence à chauffer. En attendant, j’ai rentré les plantes et je fuis au cinéma (pour changer). Ma rentrée, c’est demain. Me retrouver dans la position de l’élève. Ça va me faire étrange. La fin des vacances. Après plus d’un an de vacances… J’ai envie de me mettre derrière les fourneaux et faire des gâteaux et des plats. J’ai envie de prendre le thé. Ce temps humide me fait penser à Glasgow, même si c’est plus monotone ici. Les arbres vont perdre leurs feuilles après avoir roussis. Les jours vont rétrécir… Voilà l’automne!

Cine Review: Simon Werner a disparu…

« Simon Werner a disparu… » est un film français, véritables tranches de vies adolescentes. À travers la disparition mystérieuse de Simon Werner, on est plongé dans la vie de 4 ados, le film étant chapitré. C’est plutôt bien foutu. Faut dire que je n’étais pas très motivé par les sorties de la semaine dernière… Rien de bien palpitant à se mettre sous la dent, du coup, je suis allé voir ce film par curiosité, sans avoir été emballé par la bande annonce. Et je n’ai pas été déçu, l’histoire est bien racontée, c’est plus un film sur l’adolescence qu’un thriller, parce que la disparition de Werner n’est que le déclencheur et l’aboutissement du film… Les acteurs sont plutôt bons. L’ensemble est honnête et crédible.

Des macarons à l’infini!

Vendredi dernier, j’ai aidé Marion, une de mes meilleures amies, à faire des macarons pour ma pendaison de crémaillère… Et je pense m’y mettre, parce que le résultat est vraiment bluffant. Ce que j’ai découvert, c’est qu’ils sont meilleurs un jour après, ils sont moins secs et vraiment fondant. De quoi concurrencer Ladurée! Et ce que j’aime, c’est que c’est tellement photogénique!! Un peu comme les cupcakes de Chef Will! A moi les réceptions de l'ambassadeur! (Bon, va peut-être falloir avoir recours à la location de couverts en argent, j'ai pas ça chez moi!)

Un bar dans mon portable.

Le lundi, c’est le jour des applications Android. Aujourd’hui, les encyclopédies à cocktails.


10001 cocktails propose des cocktails à tout va, on peut rechercher par base de cocktail, par ordre alphabétique… mais on ne peut pas faire l’inventaire des ingrédients qu’il y a dans son bar. Cocktail Hero le propose. On clique tous les ingrédients que l’on a à disposition et l’application vous donne la liste des cocktails que vous pourrez faire (ainsi qu’un pourcentage pour les autres cocktails répertoriés). Les recettes sont illustrées avec le type de verre dans lequel verser ces cocktails. Le gros souci de tout ça, c’est que ces deux applications sont en anglais et que toutes les mesures sont en anglais… Ils auraient pu mettre des proportions en quart. Une dernière application, plus belle, mais payante s’appelle Cocktail King, belles illustrations. Je n’ai que la version gratuite qui ne propose que 4 recettes.

Bon allez, je retourne me faire un mojito! eheh

C’est l’automne!

J’adore les marrons. Les couleurs, le dégradé, les rayures… C’est tellement automnal!

L’épicerie anglaise.

J’ai découvert cet endroit en préparant ma crémaillère, avec l’aide de Ludivine (avec qui j’étais parti à Glasgow l’an dernier). Je voulais qu’il y ait un peu d’Écosse dans cette soirée… Pour cela, cette boutique est l’endroit idéal: Irn Bru, haggis, bières… C’est simple, j’avais l’impression d’être à Somerfield (mon supermarché de quartier quand j’étais à Glasgow), alors que c´est en plein Paris. Bien sûr il est probablement possible via des sites spécialisées non seulement de trouver ces produits en ligne et même de demander une livraison des courses à domicile, mais le personnels est agréable et l´endroit a ce petit quelque chose de magique.. On retrouve le thés (en paquets de 50 ou 100, ça change des paquets de 25 sachets), le porridge, les confitures, la cream cheese Philadelphia, le sucre muscovado… On trouve plein de produits britanniques et américains dans cette minuscule boutique. En plus, l’accueil est vraiment agréable, plein de conseils… La dame croyait qu’on voulait organiser un diner thématique, tellement on avait les yeux rivés sur les produits écossais! Mais non, on était juste venu chercher un peu d’authenticité écossaise, et on n’a pas été déçus.


5 cité du Wauxhall, 75010 Paris

http://www.epicerie-anglaise.com/

Le français phonétique…

Le français phonétique est une langue particulière et principalement utilisée dans les films et séries. En gros, l’acteur ne sait pas du tout ce qu’il raconte et enchaine les syllabes ce qui a pour résultat de nuire au sens, pour nous petits spectateurs français!

Plusieurs exemples. Dans Sherlock Holmes (2010), Robert Downey Jr fait face à une brute épaisse et géante sensée être française… Ce qui en résulte, après deux lignes de dialogue, c’est que Sherlock Holmes parle mieux français que le méchant. C’est la scène du « Cours, cours petit lapin ». Dans Youth In Revolt (Be Bad), l’amour de Nick Twisp se retrouve dans un lycée français où le français est la seule langue autorisée… le français phonétique, en fait! Parce que là aussi, heureusement qu’il y a les sous titres anglais pour nous guider sur le sens de l’affaire!! Et pour finir, le début de la saison 4 de Gossip Girl se passait à Paris, du coup, Blair, Serena et Chuck ont dû parler un peu. Si Blair se débrouillait plutôt bien au Musée d’Orsay, Chuck fait un désastre en tant que garçon de café! Gros délire, on ne comprend pas un traître mot de ce qu’il raconte dans cette scène où il raccompagne un client à la porte… enfin, après 3-4 visionages on comprend qu’il dit « Vous avez l’air un petit peu fatigué aujourd’hui Jacques ». En tout cas, moi, ça me fait rire! Mais sérieusement, il faudrait qu’ils aient de vrais cours de Français Langue Étrangère (mon domaine d’étude)

Related Posts with Thumbnails