#1041. Quelques photos…

Pas grand chose à dire, mis à part qu’on va commencer à déménager. En fait, c’est une sorte de coutume, quand je visite Andrea, à chaque fois, il y a un déménagement. Première année, Colorado -> Philadelphie, pas grand chose à faire, tout était déjà empacté. Deuxième année, Philadelphie ouest -> Philadelphie nord, il fallait séparer les affaires de Ian et celles d’Andrea, puis descendre et monter au dernier étage… et enfin peindre en vert kaki la chambre d’Andrea. Troisième année, cette année, Philadelphie nord -> Philadelphie nord, juste au bout de la rue, ça va être rapide, de toute façon, elle va habiter au premier étage, donc…

Et en attendant, voici quelques images panoramiques que j’ai réalisé. Andrea me conseille de les mettre en vente, qu’en pensez-vous? Répondez sincèrement…

Philadelphia Center City Panorama Philadelphia Center City Panorama
Philadelphia Panorama by Night
Philadelphia Center City Panorama

Pour voir les photos en grand format, cliquez dessus… 

#1040. What happens in Vegas & Hamlet 2.

1040a.png
whathappens.jpgWhat happened in Vegas (Jackpot en français) est typiquement une comédie romantique… Un garçon, une fille, tous les deux beaux, se rencontrent dans le plus grands des hasards… pour le pire et le meilleur. Donc voilà, Jake vient de se faire virer par son patron de père, Joy vient de se faire larguer par son mec alors qu’elle organisait une surprise party pour son anniversaire… et tous les deux vont à Vegas. Chacun de son côté, mais la rencontre va être brutale: suite à un bug informatique dans l’hôtel, ils vont se retrouver dans la même chambre!! Et c’est parti pour une série de gag à une cadence assez folle. Le principe est amusant, et l’ensemble reste très agréable à regarder. Cameron Diaz et Ashton Kushter sont tous deux assez en forme, ce qui donne un plus à ce film. Je crois que c’est une bonne comédie romantique… en tout cas, je me suis bien marré!

1040b.png

hamlet2.jpgHamlet 2, c’est l’histoire d’un mec, prof d’art dramatique, ancien acteur de publicité, un loser. Suite à une restriction budgétaire, il se retrouve avec une classe d’une vingtaine de lycéens, alors qu’il n’en avait que deux les années précédentes… Et il va falloir qu’il trouve une idée démente parce que ses précédentes pièces avaient été massacrées par le critique du lycée. Bref, c’est dément, il trouve l’idée de créer une suite à Hamlet grâce à une machine à remonter le temps… Et voilà que les lycéens accrochent mais que le proviseur veut interdire la pièce qu’il juge trop sulfureuse (Jesus intervient en rock star…). Servie par des acteurs assez bon, le film manque parfois de rythme, mais l’ensemble reste agréable à regarder, surtout pour les 20 dernières minutes qui sont assez remarquables, enfin, à mon goût. En tout cas, c’est toujours plus amusant que South Park et Team America, les deux précédents opus des producteurs du film… Bonne nouvelle, alors!

#1039. Corn on the cob.

1039.png

Tout un art qu’est celui de préparer puis de manger le maïs frais. D’abord, il faut l’acheter, jaune ou blanc ou bi-colore, selon les goûts. On peut même l’éplucher directement chez le marchand, des poubelles sont disposées pour récupérer les épluchures. Cette opération permet tout de même de se rendre compte que si le maïs est de bonne qualité. Ce qui est bien, c’est que c’est pas cher: $1 les trois épis. Bon, niveau sécurité alimentaire, je sais pas si c’est des OGM, mais on va pas rechigner!

Corn on the cob

Une fois chez soi, plusieurs techniques, moi j’ai opté pour la cuisson à l’eau. On fait bouillir de l’eau, sans sel ou avec du sucre, on plonge les épis quand l’eau est à ébullition, et on laisse cuire 12 minutes, ainsi, le maïs est tendre à souhait! Une fois les 12 minutes passées, on les égoutte et on les pose dans une assiette afin de les beurrer, moi j’aime bien aussi mettre du poivre dessus. Et finalement, on prend le maïs avec les doigts, et on utilise la fameuse technique dite « du Gremlins ». En fait, ça se déguste sans trop de manière! Une fois qu’on a fini son épis, normalement ça va mieux côté estomac!

Corn on the cob

#1038. Atlantic City.

1038.png

Sea, money and sun… Voilà qui pourrait résumer cette ville située sur les bords de l’Atlantique. Ya pas le sex, il ne faut tout de même pas oublié que les États-Unis sont puritains!! D’abord, il y a la plage, cachée derrière une dune. Surprenant d’avoir garder une dune dans un endroit qui semble à l’encontre du respect de la nature, mais Atlantic City est cernée par les eaux: l’océan à l’est et de vastes étendues marécageuses à l’ouest… Et les promoteurs ont dû gardé à l’esprit que sans la dune, leur doux rêve allait s’évaporer dès la première tempête! Alors, voilà, il y a la plage, puis, le boardwalk, ce plancher bordant les hôtels qu’on retrouve à Coney Island, mais aussi à Deauville… tiens, il n’y a pas des casinos, là-bas?! Et après le boadwalk, vous vous en doutez, il y a le fric, le pognon, le flouze (et son contraire aussi). Les grands casinos sont là, rivalisant de kitscherie, mais aussi la grande pauvreté, avec les mendiants, les éclopés de la guerre d’Irak… C’est triste, mais c’est comme ça. Ces casinos faisant aussi hôtels, il y a une curieuse ambiance dans les immenses salles de jeux (un casino comme le Caesar peut accueillir jusqu’à 3000 personnes dans sa salle principale), entre vacanciers, joueurs parmi lesquels beaucoup de vieux, dépensant, semble-t-il leur pension… Une réelle addiction encouragée par les casinos avec les memberships et autres cartes de fidélité!! Et ensuite, après les casinos, et bien il y a des outlets, des magasins d’usine très bien répartis. On vous donne une carte des outlets et c’est parti pour dépenser l’argent gagné aux casinos! En même temps, les prix sont bas (en moyenne -30% sur les prix). Il y a pas mal de grandes enseignes, comme H&M, Gap, Old Navy, American Outfitters, Aéropostale, Banana Republic, Guess, Adidas, Nike, Converse… D’ailleurs, croyez-moi où pas, ici Converse n’a pas le même prestige qu’en France, loin de là, même! Bref, ensuite, après ces outlets, et bien il y a l’autoroute et la gare, parce qu’il est l’heure de partir!

Les photos de la journée à Atlantic City sont disponibles dans ma galerie de Flickr!

Atlantic City Beach
Ci-dessus et ci-dessous, la plage, partie nord et sud…
Atlantic City Beach
Wild Wild West from the Pier
Le Bally’s Wild Wild West, ou le Far West kitsch!
Bally's Wild Wild West
Trump Taj Mahal
Trump Taj Mahal, on s’y croirait, non?!
Caesars at Atlantic City
Finalement, l’entrée monumentale du Caesars!!
Caesars
(le bâtiment sur la gauche, ce sont les parking)

#1037. Balade entre modernité et authenticité.

Phildalephia City Center

Philadelphie recèle bien des surprises. Il y a ces buildings, entre datés et modernes, le dernier né, c’est le Comcast Center (du nom du fournisseur internet et câble attitré de la ville). 297m, terminé cet année, il est impressionnant. Il est entouré de bâtiments bien plus vieux, et même d’un église, le contraste est saisissant! Et à l’intérieur du building, dans le lobby public, il y a un écran géant de 7 mètres sur 25. C’est impressionnant tellement l’image est belle, surtout qu’ils se sont creusés la tête (différents petits films, la météo, des types qui apparaissent sur l’écran…). Moderne, quoi!

Puis, il y a ce marché où je vais faire mes courses. Peu de gens prennent le temps d’aller sur des marchés, en même temps, vu où il est situé, il n’est pas pratique, situé en plein centre ville, le Reading Market est tout de même le seul endroit où l’on peut rencontrer des Amishs à Philadelphie! Dont leur fameux Pretzel, miam!

Retrouvez toutes les photos sur Flickr, à ce lien!

#1036. Le Bagel.

Bagel w/ Creamcheese

Voilà ce que je mange au petit déjeuner le week-end, aux Etats-Unis, un bagel avec de la creamcheese, ce à quoi j’ajoute de la gelée de cerises… Le bagel, c’est une véritable institution dans ce pays. On le mange avec du beurre, de la creamcheese (sorte de Kiri), ou bien de l’hummus, de l’oignon, du concombre, de la tomate… On en trouve du nature, mon préféré, mais aussi avec des graines, ou de la cannelle. Le tout accompagné d’un thé ou d’un chocolat chaud, ou du café pour ceux qui aiment, miam!

#1035. La vie à Philly.

philadelphia skyline

La vie à Philly se résume bien au mot vacances. Repos, visite, beau temps, hautes températures, repas, sorties… C’est sympathique, tout ça. J’aime bien cette ville, c’est beau, et il fait chaud tout en restant relativement supportable (heureusement que quelqu’un a inventé la clim’!). Hier, je suis allé avec Andrea visité l’Adventure Aquarium dans le New Jersey, en face de Philadelphie. Le New Jersey, c’est le Garden State: des autoroutes qui relient Philadelphie et Washington DC à New York, des champs, des centrales électriques, une essence pas chère (quelques centimes de moins qu’en Pennsylvanie)… L’aquarium fut aussi une expérience assez enrichissante. À l’entrée, un vaste fast food sobrement intitulé « Café », puis la visite de l’aquarium se fait avec un fond musical très Disney, en tout cas, l’ensemble est très pédagogique et très coloré. De larges baies vitrées permettent de voir évoluer les poissons (dont des requins…). En plus, cerise sur le gâteau, je n’ai payé que $10 au lieu de 20,70, parce que j’avais une coiffure « requin »… C’est-y pas génial tout ça! Après je me dis que c’est un brin discriminatoire, ni les filles, ni les noirs ne peuvent se faire une telle coiffure… mais bon!

Alban: shark hair-like
Jellyfish at Adventure Aquarium

Aujourd’hui, nous sommes allés à l’école pour chien! Un cours de dressage pour permettre au chiot d’Andrea de devenir un bon toutou à sa mémère. Premier cours, le contact visuel: le chiot doit regarder dans les yeux pour obtenir une friandise, répétez cela tous les jours pendant 5 minutes et le chien devient lobotomisé, enfin, conditionné. Et l’ensemble dure 8 semaines.

Related Posts with Thumbnails