#941. Cinéma des enfants.

Je m’adapte, c’est la dernière semaine des vacances, alors c’est du cinéma pour enfant. Au centre, les enfants des différents groupes sont allés voir Horton (4-5 ans), Max & co (5-7 ans) et Spiderwick (9-15 ans). Je ne sais pas encore ce que vont voir les enfants âgés de 7 à 9… Mon groupe étant celui dont la tranche d’âge est de 5 ans 1/2 à 7 ans, je suis allé voir Max & co.

 

941.png

Max & co, c’est l’histoire d’un jeune homme nommé Max qui se rend dans une ville à la recherche de son père. Cette ville est aussi le siège d’une entreprise vieillotte mais qui emploie beaucoup de monde. Or, cet entreprise, Bzzz & co, spécialisée dans la tapette à mouches voit ses actionnaires mécontentés par les mauvais chiffres. Restructuration et licenciement au programme. Mais peu de remous. Or, Max se doute de quelque chose mais n’est pas écouté par les habitants de la ville. Devenant musicien d’ascenseur, Max va découvrir qu’un savant fou est en train de relancer la vente de tapette à mouches en créant de nouvelles mouches…

 

Film d’animation français très réussi. Les personnages en pâte à modeler n’ont rien à envier à Wallace et Gromit, pionniers du genre. Le scénario est plaisant, une fable écolo avec suspens et romance. L’ambiance un brin gothique façon Tim Burton n’est pas déplaisante, bien au contraire… Quelques lenteurs, mais est-ce vraiment nécessaire de les souligner. J’ai donc beaucoup aimé et les enfants aussi. Un enfant assis à côté de moi à eu peur, mais rien de bien grave, il s’est caché derrière le fauteuil quand ça devenait trop dangereux!!

#940. Musiques.

940a.png

Madonna sort un nouvel album. Depuis un petit moment, elle ne révolutionne pas la musique, se contentant de suivre la mode. Timbaland est à la mode, va pour Timbaland, à priori son cachet est une misère pour Madonna!! Mais si on s’arrêtait à ce titre qui passe en boucle, on raterai l’album qui vaut mieux que cela! Ainsi, on raterai Give It 2 Me, titre très rythmé, s’il en est, mais pas spécialement innovant, il est vrai. On raterai Spanish Lesson, sorte d’essai aux rythme latins qui enflamment les dancefloors… Un album un peu mieux que le précédent, mais trop clinquant pour être apprécié à sa juste valeur. Je veux le retour de la Madonna qui innove, pas celle qui copie les rythmes du moment. Reviens nous Madonna!

940b.png

MGMT, à prononcé Managment, est un groupe qui fut présenté sur Canal+ par l’excellente Tania. Un groupe de jeunes gens qui signent un album pop rock, parfois quelques guitares saturées, parfois des rythmes plus intenses, parfois des voix lointaines… En tout cas, l’ensemble est extrêmement agréable à écouter, tant pour les rythmes que pour le côté electropop de l’affaire. Un album à écouter, donc…

940.png

Le nouvel album de Panic! at the Disco s’appelle Pretty Odd. Un album dans la même veine généreuse en guitare du premier album. J’adooore les mélodies, très soignées. J’aime beaucoup. À écouter! Notamment la single (ça existe encore?!) Nine in the Afternoon…

#939. Jeux PC sur Linux, c'est possible!

939.png

Il y a de cela de bien avec les exploitations libres, c’est que tout semble possible, et que l’avenir semble grand ouvert. En témoigne la laborieuse mais possible utilisation de jeux PC sur linux via un logiciel payant (5$ par mois), Cedega. J’ai lutté toute l’après-midi, comme souvent quand je me lance dans de folles recherches geeks, mais finalement, j’ai trouvé la démarche et maintenant, je suis à peu prêt sûr de pouvoir faire fonctionner le jeu que je me suis commandé: GTA San Andreas.

C’est la une de Libé qui m’a mis la puce à l’oreille et comme je suis du genre Idéfix… j’ai pas pu m’empêcher d’essayer de trouver une solution à mon problème!! Ainsi, la une de Libé était consacrée à l’imminente sortie de GTA IV, mardi prochain. Le jeu ne sera dispo que sur quelques consoles, avant un portage sur PC. Et comme j’avais carrément adoré GTA Vice City, où plongé dans la mafia cubaine de Miami, on parcourait une ville tenue par les parrains et où aucun job raisonable n’était disponible. J’avais été frappé par la puissance du jeu, la qualité graphique et la possibilité de se promener dans la ville sans contrainte ni limite. Mais, j’avais pas spécialement suivi la sortie du troisième opus produit par Northern Rockstar, San Andreas.

En attendant, j’ai réussi à faire fonctionner Need for Speed Underground 2… et sans cd!

#938. En vélo, Marcel!

938.png

Les vacances ont commencé et je me suis mis sur mon vélo pour aller au travail. Quoi de plus agréable en ces jours ensoleillés que de faire du vélo. Certes, la route est assez dangereuse, à cause des abrutis qui sont prêts à vous rouler dessus pour aller plus vite. Le pire que j’ai vu c’était mardi soir, sur les coups de 19h. Je roule à vitesse constante, à l’approche d’une intersection où j’ai la priorité, je ne ralentis pas spécialement, je vois une voiture s’approcher du stop et, sans s’arrêter, me griller la priorité… Un seconde plus tard, elle me rentrait dedans…! J’ai halluciné. Même pas un signe d’excuse, rien! Comme si elle ne m’avait pas vu. Si tel était le cas, c’est inquiétant!!! Le pire, c’est qu’on s’est retrouvé au feu, une vingtaine de mètres plus loin!! Quelle ironie! Tout cela pour rien!

Cependant, c’est pas l’amour du risque, c’est aussi très agréable de fournir ce genre d’efforts… pour quelqu’un qui est si peu friand de tout type d’effort!! En gros, je fais 10 kilomètres par jour, à une vitesse se situant quelque part entre 12 et 15 km/h.

#937. Le Kashmir, restaurant indien.

937.png

Le Kashmir est un restaurant indien qui se situe à Fontainebleau, rue de la Cloche. Un restaurant bien sympathique dans une rue assez intime de la ville, puisqu’un peu excentré par rapport à la rue pietonne. Mais cela n’enlève en rien au charme de ce lieu. J’y suis allé avec des copines, pour fêter un anniversaire. On a réservé au dernier moment (20h), miracle, il y avait de la place. Rendez-vous pris à 21h.

L’ambiance de ce lieu est charmante, musique indienne de circonstance et déco minimale. J’ai mangé un raïta en entrée. Le raïta est une sauce crémeuse avec du concombre et des épices. C’est délicieux et doux. La suite fut composée d’un poulet au curry, épicé mais pas trop, accompagné d’un plat de riz au safran, miam! Le tout accompagné par des naans et d’un shapati, deux sortes de pains indiens. Et en dessert, j’ai pris l’item le plus mystérieux de la carte: « boules caramélisées« . Servies dans une coupe longue, deux boules l’une sur l’autre imbibée d’un jus caramélisé. Étrange mais agréable au palais et bien plus original qu’un quelconque sorbet.

En tout cas, ce dîner m’a fait rêver, rêver de voyage, de saveurs et de couleurs. Un jour, il faudra que j’aille en Inde, c’est décidé!!

#936. Sarko contre Ségo.

match.png

C’était il y a un an et tant de choses ont changé. Pourtant, j’entends beaucoup de gens dire qu’avec Ségolène Royal le résultat aurait été le même. Je ne suis pas de cet avis, étant donné que j’ai toujours refusé la théorie du « bonnet blanc, blanc bonnet ». Je suis un idéaliste, un utopiste car j’ose croire en la chose politique. La politique n’est pas impuissante contrairement à ce que l’on pourrait nous faire croire. La politique peut beaucoup de chose. Notamment dans le choix de société. Une société individualiste, une société mutualiste, une société providence… ça se décide, particulièrement dans le bulletin de vote.

936.png

Place au match de la semaine avec un match entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.

Un an après, l’une semble resplendir tandis que l’autre semble empêtré dans sa mégalomanie et ses contradictions.

Voici donc, la France de Ségolène Royal, un an après son élection. Beaucoup de choses ont changée. Inspirée par l’exemple de José Luis Zapatero, le gouvernement a décidé de légaliser tous les sans papiers résidants en France depuis 3 ans. Légalisé aussi le droit de vote des immigrés dans les élections locales. La démocratie participative bat son plein et des idées fusent de partout. Le financement est assuré par un impôt sur les entreprises polluantes. Les minima sociaux ont été revus à la hausse, afin de permettre aux personnes à bas revenus et aux personnes âgées de vivre décemment. Un volontarisme qui a déplu à l’opposition moribonde depuis la défaite spectaculaire de Nicolas Sarkozy… Sur le plan des avancées sociales, l’attente était grande! L’égalité entre homme et femme est renforcé par un arsenal juridique plus important. Le mariage entre personnes de même sexe est devenu légal. Le droit de mourir dignement est devenu un droit constitutionnel… Une politique confortée par une large victoire de la gauche aux municipales et cantonales. Le gouvernemen a aussi relancé l’Europe, ratifiant le Traité Européen à l’Assemblée, ce qui n’a pas réjouit les supporters du non pendant le référendum. La place de la France s’en trouve renforcée à l’approche de sa Présidence tournante.

Voilà donc, ce qui aurait pu être la France si Ségolène Royal avait battu Sarkozy. Or celui-ci avec son styles, ses maladresses et ses contradictions donne l’image d’un homme qui a rompu avec son idée même de rupture!

#935. Nouvelle Star.

935c.png

Troisième prime au Pavillon Baltard assez mitigé. Bien plus rythmé que la semaine dernière, les candidats ont une nouvelle fois surpris, émus. Toujours plus fort, certains ont réussi à surmonter les difficultés et d’autres ont surnagé.

L’épisode a commencé avec Lucille, et une reprise de Gwen Stephani, une prestation réussi qui permettra à Dédé de se lancer dans quelques métaphores… Il faut dire que la phrase glissée dans Libé est ardue, il faut donc se chauffer. Cédric vint à son tour avec une reprise d’Aznavour. On aime ou pas, mais il faut le vouloir pour chanter du Aznavour. En tout cas, le jury accorde trois bleus à Cédric qui récolte ainsi son premier rouge décerné par un Philippe Manoeuvre songeur demandant « Cédric, t’es content de toi?! » Ycare est ensuite venu sur scène avec une reprise de William Sheller. Très dure à chanter et Ycare tient mal les notes, et déraille à plusieurs reprises. Deux rouges. Siân est venue chanter « Jardin d’Hiver » de feu Henri Salvador. Le jury ne s’y est pas trompé, la jeune globe trotteuse a commis sa meilleure performance à Baltard, d’où les quatre bleus, chose qu’elle n’avait jamais eu. Après une mise en garde de Sinclair, Jules s’est lancé dans une reprise d’un tube de Michael Jackson, Bad. Une reprise tonique et agréable. Mais qui a déplu à Sinclair notamment pour qui Jules a « survolé la chanson« . Dédé, quant à lui, cite une théorie, « le point de Peter« , mais Maneouvre conclut qu’il a « réussi son coup« . Et Virginie Efira de confirmer en s’adressant à Jules: « Tu suscites des passions! » Après une brève promo pour un album que notre Dédé national a composé (celui de Gaetane) et une vague de « transpiration de la moustache » pour ce dernier, la compétition reprend avec Kristov et une reprise de Balavoine qui lui vaudra 3 bleus, Dédé transporté « dans un bar au Texas » et Sinclair déçu. Lio affirmant qu’il avait une « manière très Elvis Costello de chanter« . Pas mal! Thomas aurait pu se péter la gueule en reprenant « Je dis aime« , mais sans singer l’original, il a réussi une prestation « impeccable » (Lio). Amandine arrive et chante admirablement « Rehab » d’Amy Winehouse avec qui elle partage le même grain de voix. Le consensus autour du verdict du jury est tel que celui-ci se sent obligé de feindre la discorde… Tous: « C’est horrible d’être aussi bonne« , Manoeuvre « Tu te drogues?« , Lio: « T’es une bombe » et Dédé de conclure « Tu t’éloignes du côté choriste« , comme si elle avait l’allure d’une choriste quand elle reprenait du Janis Joplin… Finalement Benjamin a de nouveau réussi son pari, reprendre à sa manière le tube planétaire de Yael Naim, « New Soul« . Une prestation bluffante que Lio qualifiera d' »énorme » conluant « T’es un crooner, mon pote!« 

article009.jpg

Le suspens est à son comble, Dédé n’a toujours pas placé la phrase glissée dans Libé, la non prononciation de la phrase signerait-elle la fin du pacte Dédé – Libé?! Et bien non, puisque c’est après la performance pathétique de Cindy Saunders que Dédé va prononcer cette sentence… Magnifique moment.

C’est finalement Siân qui quitte l’aventure, le public n’a donc pas de merde dans les oreilles…

Related Posts with Thumbnails