Bergère de France à 60 ans.

Qui a dit que le tricot était old fashion. Avantages en avait vanté le grand retour. Et en ce moment, alors que la célèbre entreprise de laine française faite ses 60 ans, c’est dans tous le Village St Paul que c’est le cas. En effet, j’ai été surpris par quelques poteaux où l’on avait soigneusement tricoté autour… sans raison apparente. En fait, c’ets un jeu de piste qui mène jusqu’au coeur du Village, véritables quartiers généraux de l’artisanat de luxe (des artisans du Japon, des tire bouchons, des choses très belles mais aussi très chère, faut pas déconner, c’est Paris…). Et donc, là, on trouve un magasin, dans une court, après être passé devant le fameux lycée Charlemagne, où des jeunes riches vont en cours. J’aime beaucoup l’initiative.

Bergère de France à 60 ans

R.I.P. Fred.

Catherine Ringer

Vous l’avez surment appris hier, Fred Chichin, le guitariste et compositeur du meilleur groupe de pop que la France n’aura jamais connu, les Rita Mitsouko. J’ai un rapport assez particulier avec ce groupe. Quand j’ai découvert les vraies paroles de Marcia Baila, parce que j’ai commencé par là, je ne devais être qu’un jeune ado pré pubère. Je crois que c’était peu après avoir vu Belle Maman où Line Renaud et Catherine Deneuve chantent cette chanson dans les toilettes homme lors d’un mariage. Bref, je me suis ensuite fait offert le Bestov qui regroupe l’indispensable. Je connais toutes les chansons par coeur, je danse, je me térmousse… Quelle voix, quelle énergie, quel génie. Plus tard, ils passent à Melun pour le festival estival de la ville, le Bruit de Melun. Lors de leur passage, j’étais à deux rangs de la scène dans la fosse. Donc très près pour prendre un max de photos… Une soirée de folie, où Catherine Ringer était entrée en transe et chantait, chantait, c’était beau.

Rita mitsouko

Ensuite, j’ai acheté le cd du groupe accompagné de l’Orchestre Lamoureux. Un coffert magnifique où les deux comparses étaient accompagnés d’un orchestre qui était à l’époque condamné à disparaître faute de moyen. C’était un moyen pour eux de le sauver en réinjectant des liquidités.

Cependant, récement, leur image s’est ternie dans mon esprit, fini l’époque où j’était fan. Leur récentes déclarations m’avaient éloigné d’eux. Leur discours réactionnaires sur l’état de la musique en France… m’avait énervé. Et voilà qu’il y a 15 jours, Marianne faisait un article les liant à Sarkozy… Voilà qui m’avait attristé. Mais, je n’ai pas pu resté insensible à cette mort si soudaine… qui est aussi la mort du groupe.
Rest In Peace Fred Chichin. Condoléances à Catherine Ringer.

As-tu déjà…

Clair de lune

a) dansé le loup en plein soleil.

b) joué avec le diable au clair de lune.

c) dansé avec le diable au clair de lune.

d) ramassé des champignons au clair de lune.

 Vos réponses, dans les commentaires!

Lions et agneaux.

18829927_w434_h_q80.jpg

« Lions for lambs » est une histoire pour le moins contemporaine puisqu’il brosse le portrait croisé de trois mondes qui, pourtant, se rejoignent dans l’argumentaire du film. Première scène, Meryl Streep joue une journaliste qui tente de rester indépendante a rendez-vous avec un jeune loup républicain, interprété par Tom Cruise. Deuxième scène directement en raisonance avec la première, ça se passe en Afghanistan, où un nouveau type d’opération se met en place… et finalement, troisième scène, un jeune homme a rendez-vous avec son professeur, joué par Robert Redford. Et tout le film durant, on va suivre chaque action ou discussion en alternance… et au fur et à mesure le tragique de la situation s’amplifie.

Ces temps-ci, les studios américains nous ont abreuvé de films anti-guerre (la Vallée d’Elah…). Ce film signé Robert Redford en fait parti. Le propos est clair et précis, le scénario est très ancré dans le réel, mais comment ne pas l’être avec un tel sujet? Les acteurs sont formidables. Tom Cruise en politicien nourrissant des espoirs présidentiels est excellent. Cela le change des films d’actions qui l’ont révélé. Meryl Streep est comme souvent très bien. Robert Redford est convaincant et les jeunes acteurs qui les épaulent sont à suivre. J’ai donc beaucoup aimé ce film qui n’est pas bêtement anti-guerre. Par ailleurs, Robert Redford a très bien su jouer avec les émotions. Le film est tour à tour tragique, puis ironique… Un très bon film d’actualité sur l’engagement (presse, militaire, politique).

Faut que ça danse!

18834094_w434_h_q80.jpg

Ce film raconte l’histoire d’une famille dont le père incarné par Jean Pierre Marielle est en proie avec des doutes existentiels, il est séparé de sa femme, dont on ne sait de quoi elle souffre, mais dont on peut dire qu’elle est folle. Elle est aidée par un très sympathique aide à domicile, sûrement payé en chèque emploi service. La fille est mariée, va apprendre qu’elle est enceinte mais va surtout devoir apprendre à se séparer de son père… Jusqu’au jour où le paternel va rencontrer une jeune prof d’histoire géo interprétée par l’excellente Sabine Azéma.

Un film dont on peut admiré les acteurs souvent très justes. Jean Pierre Marielle est excellent dans sont rôle de père à la dérive. Surtout, très belle voix. Les autres acteurs sont très bien aussi. Sabine Azéma joue très bien l’hystérique théatrale en mal d’amour. Et Valéria Tedeschi Bruni est aussi très bien en femme enceinte dont on rèpète depuis des années qu’elle ne tombera pas enceinte. De même pour Arié Elmaleh, qui vaut beaucoup plus que les pubs qu’on lui fait tourner.

Le film est en fait une comédie dramatique. On ne rit pas forcément, mais on apprécie les instant ainsi brodés sur la pellicule. Certes, ce n’est pas du Desplechin, façon Rois et Reines… mais ça se laisse regarder.

Une petite anecdote, en passant.

Sinon, l’autre jour en sortant de la douche, je pensais tellement à autre chose qu’une fois sec, je me suis rué à pleine main sur mon gel pour me l’étaler sur les… joues. Oui, les joues. L’effet est immédiat. Du coup, je suis retourné sous la douche pour retirer ce surplus irritant.

Rions.

J’ai reçu un email de Ian, l’ex-copain d’Andrea qui m’a donné cette vidéo en lien. Ca m’a beaucoup fait rire, alors, je fais tourner. Pour les non-anglophones, John Stewart (dont l’émission est en berne suite à la grève des scénaristes) interroge un de ses reporteurs en duplex au Canada où il suit la visite de Bush. Et suivant la loi canadienne, il se met à traduire ses propos en français. Et là, on rit!

Related Posts with Thumbnails