Paranoid Park.

Attention, très beau film. L’histoire non linéaire du jeune Alex, skateur, qui découvre un lieu assez sordide où se réunissent les skatos locaux accompagnés de SDF, d’alcooliques, que des gens fréquentables! Ce lieu, c’est Paranoid Park, véritable rêve pour tous les skateurs. Or, Alex se retrouve mêlé à un meurtre non loin de ce lieu.

Ce film ultra romancé et très bien filmé donne la parole à Alex qui va tenter de faire face à ses actes pour mieux les digérés. En fait, c’est un film qui n’a rien de linéaire, les images se succèdent, comme elles se succèdent dans la tête d’Alex. D’ailleurs, ce film n’a pas vraiment pour sujet le meurtre en particulier et ses conséquences. C’est plutôt un film sur comment vivre avec ça et y faire face. Comment être honnête avec soi même. C’est dans cette démarche que le spectateur est introduit de façon tout à fait brillante par Gus Van Sant. Pour tout vous dire, je n’avais jamais vu un film de lui. Et bien l’expérience est intéressante. La façon qu’il a de brosser un portrait à fleur de peau, donc sensible, d’un adolescent (mention spéciale à Gabriel Nevins, très troublant) en proie avec quelque chose qui le dépasse est assez unique. L’esthétique du film est très réussie. Les mouvements, les corps, les paysages, bref, tout est beau. Musicalement c’est aussi très réussi. Puisque les séquences alternent des morceaux rocks avec des morceaux classiques. Bref, un beau film que je vous conseille ardemment!

Le Pré-pilote de Maurice et Patapon.

Je suis un grand fan devant l’absolu de ce comic strip qui parait toutes les semaines dans Charlie Hebdo. Voilà qu’ils sont sur Dailymotion. Ca vole toujours très haut. En savoir plus sur http://www.mauriceetpatapon.net/.

Heroes.

J’ai eu du mal à me lancer dans cette série qui a un franc succès Outre-Atlantique, et dont les téléchargements ont valu de bien mauvais résultats à TF1. Résultat, la chaîne propose, de façon assez inédite, en simultané avec la diffusion américaine l’épisode sur son site en VOST, le tout pour assez cher.

Je m’y suis tout de même mis. Et ça fonctionne assez bien. J’ai beaucoup aimé l’idée de départ. Je regrette simplement qu’elle ait été éventée pour des raison d’audimat. En effet, les scénaristes/producteurs ont eu tellement peur que la série devienne culte (synonyme de faibles audimats) qu’ils ont préféré ne pas trancher dans plusieurs domaines. Pourtant ces domaines sont assez cruciaux aux Etats-Unis.
Prenons l’exemple du postulat de départ. L’espèce humaine serait en train de voir apparaître de nouveaux spécimens… sont-ils le futurs de notre espèce? Mais, trancher sur cette question revient à prendre parti pour l’une ou l’autre théorie. Je m’explique, cela reviendrai à donner raison à la théorie créationiste ou la théorie de l’évolution (de Darwin). Et donc, se mettre à dos toute la frange la plus conservatrice des téléspectateurs américains ou sa frange démocrate. Donc, la question est évacuée au profit de sujets beaucoup moins polémiques… comme les histoires de ménages, les démêlés des uns et des autres. Ce qui fait plonger cette série dans une banalité certaine.
De plus, au départ, on pourrait imaginer que la série soit internationale (des personnages sont japonnais, indiens). Mais vite fait, l’histoire se concentre au territoire américain. C’est assez tristes, puisque la série semble prendre la voie funeste des 4,400

Restent quelques points à moitié positifs. Notamment le fait que cette série soit très ouverte sur la question raciale. Ainsi, on y voit un couple mixte avec un enfant, des japonnais en version originale… Bref, c’est pas mal de ce point de vue là.
Tout semble que la série veuille repartir sur de meilleures bases. Dans les premiers épisodes de la 2nde saison, on évoque Darwin et l’action se déroule dans d’autres pays.

Ma nouvelle housse de couette.

la couette lvqr

Encore une note super intéressante… Autrement dit, qui n’intéressera pas grand monde! M’enfin, je publie cette photo juste pour vous montrer que tout arrive! Et même qu’une marque de fromage devienne une marque de blanc.
En fait, ce qui m’a plu avec cette couette, c’est le côté « old style » et un peu inattendu! Et pis, j’aime bien l’effet du noir et blanc. Pour finir, ça donne le sourire dès le matin… et c’est le moins qu’on puisse demander à une parure de lit!, non?

Gros bonbons roses sur les toits de ma fac.

Paris 7, les grands moulins

C’est un peu étonnant, mais je ne sais pas vraiment à quoi ça correspond. Une tendance régressive de la fac qui tente de nous rappeler les douceurs acidulées de notre enfance? Une installation d’art moderne? En tout cas, c’est intrigant. Juste, ce que je sais, c’est ce que j’ai vu. Donc, ça clignote tout doucement pendant la nuit (le jour elles sont éteintes). Et puis, c’est tout!

Sarko, le vert.


Après Danny le Rouge (qui a viré au vert), voici Sarko le Vert, alors qu’il y a peu, il était plutôt bleu foncé. Depuis hier, on sait que son coeur est vert, depuis qu’il a conclu de façon assez remarquable le Grenelle de l’environnement. Depuis le temps qu’on attendait ça, c’est la droite qui le propose. Certes, rien n’est fait, ou plutôt tout reste à faire, mais l’idée générale d’une évolution dans le bon sens est là et il faut l’encourager. Tant sur la taxe carbone que sur les OGMs, les idées sont là et ont fait consensus. C’est un sacré pas en avant pour un pays qui est un des derniers de la classe européenne en la matière… Et ce coup-ci, on peut quasiment être sûr que la plupart des mesures seront prises, puisque la France a pris un engagement continental. Dans un peu plus de 6 mois, la France sera présidente de l’UE et là, Sarkozy, il veut se la péter, montrer que la France a pris des mesures… et il ne tiendra pas à perdre la face. D’autant qu’il s’y est engagé personnellement! Certes, il va falloir chercher où trouver de l’argent, certes il pourra toujours se défausser sur l’Union Européenne ou le Parlement si les actes ne suivent pas, mais on ne peut pas rester insensible.
Voilà pourquoi aujourd’hui est un grand jour, c’est le premier jour que je suis d’accord avec Sarkozy… d’autant plus amusant que ce Grenelle marque quasiment l’arrêt de mort des Verts. Bref, il va falloir suivre l’affaire, mais c’est bien parti!

La Cité de l'Immigration.

Je suis donc allé visité ce musée qui a ouvert dans la polémique la semaine dernière. Faut dire qu’il a ouvert pile au bon moment, c’est à dire, pile quand M. Hortefeux aidé de M. Mariani a soumis au vote des député l’amendement pour instituer les tests ADN en tant que mesure instituant la biologie dans les affaires de politiques migratoires… Bref, l’heure était grave, elle l’est d’autant plus maintenant que l’amendement a été adopté.

Monument Guerre d'Indochine, Porte Dorée, Paris
Monument en mémoire de la Guerre d’Indochine.

Revenons-en à nos moutons, la cité de l’Immigration se situe dans le même bâtiment que l’aquarium de la Porte Doré. Un bâtiment très art déco, avec des faux reflief ornant toute la façade, c’est assez immense à voir comme ça. Ce bâtiment a d’ailleurs toute une histoire, construit pour exposer les « trésors » de nos anciennes colonies pour l’exposition coloniale du début du siècle, où n’oubliez pas qu’on y exposait des humains. Bref, il a ensuite été transformé en pré-musée des Arts Premiers (avant que celui du Quai Branly ouvre) et s’est transformé en aquarium, et maintenant, il acceuille cette Cité.

Cité de l'immigration, Porte Dorée, Paris
La façade de la Cité.
Cité de l'immigration, Porte Dorée, Paris
Au-dessus de la porte.

2€ l’entrée demi-tarif, c’est quasi-donné! La Cité expose des objets, des cartes représentants les flux migratoires d’époques en époques, des documents d’époques (unes de journaux xénophobes, photographies…) ainsi que des témoignages sonores et vidéos le tout accompagnées d’installations modernes. C’est très intéressant de découvrir comment s’est construite la France d’aujourd’hui. C’est d’ailleurs intéressant, sans être particulièrement militante, la Cité démontre par a+b que la France ne serait pas ce qu’elle est sans immigration. Un véritable plaidoyer pour une France ouverte sur le monde.. Tellement loin du climat actuel où les rafles sont monnaies courantes!!

Cité de l'immigration, Paris
Où l’on apprend que Picasso avait été débouté de sa demande de naturalisation…

Cette visite m’a fait pensé au musée qui se trouve sur Ellis Island, à New York, où est exposée de façon assez similaire l’immigration américaine. D’ailleurs, il est inscrit qu’à une certaine époque Mantes La Jolie regroupait 58 nationalités différentes… plus que New York!

Doudou oublié, Porte Dorée, Paris
Un doudou oublié sur la grille de la Cité de l’Immigration.
Related Posts with Thumbnails