Shopping à Atlantic City…

Ce coup-ci, pas de vidéo, juste quelques photos…
Shopping
Chapeau H&M ($14,90), Jeans GAP ($28,75), Chaussures Converse All Star ($49,99)
hat
Alban & Andrea
La séance photo a été faite après une soirée bien arrosée dans un bar qui fait ses propres bières pour 2$… Un max de plaisir pour un minimum… Résultat j’étais en bien bel état!!
Andrea
Sexy Lady!
DSCF7458
Tee Caesars ($12)

Atlantic City. « Always Turned On! »

Casino

Oui, les amis, je n’ai pas résisté à l’envie de voyager dans le pays magique des casinos. En réalisant qu’il ne me restait plus que 2 semaines de vacances, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Pas Washington, trop cher, New York, j’y vais la semaine prochaine… et je me suis souvenu que non loin de Philadelphia, à 1h30 en train et 8$, il y a une ville qui ne figure sur aucun travel book… une ville perdue au milieu des marécages sur la côte du New Jersey… Cette ville a la réputation d’être la Las Vegas de la côte Est.
Grâce au problème qui m’est arrivé au Sheraton City Center de Philadelphie (des acariens dans mon lit, et donc des boutons partout sur le ventre et le dos, heureusement rien sur les bras et le visage!), Betty a économisé pas mal de points et m’a offert avec ces points une nuit au Sheraton d’Atlantic City. J’y suis allé avec Suzanna, la copine d’un copain d’Andrea qui est Allemande et avec qui je parle Anglais…

Miss America WayAntlantic City SkylineAtlantic City WildlifeThe Atlantic City Beach
La plage.

Nous sommes donc partis mercredi vers 11h, et nous sommes arrivés à Atlantic City vers 1h. Soleil rayonnant, nous sommes allés nous enregistrer à l’hotel qui est juste en face de la gare et qui a pour adresse « Miss America Way », parce que c’est à cet endroit que tous les ans, le concours de beauté a lieu… Découverte de la chambre avec une photo noir et blanc d’une Miss America. Dans le lobby de l’hotel, quelques robes de ces filles sont exposées, photos à l’appui. Direction la plage qui est à quelques blocs de l’hotel. Première surprise, l’Atlantique est assez chaud et avec des grandes vagues. Super agréable de se baigner et de faire bronzette… Première perte, blond comme je suis, je suis allé me baigner avec mes lunettes de soleil qui n’ont pas attendu longtemps pour se retrouver au fond de l’eau. La marée était descendante, inutile de vous dire qu’elles sont perdues.

Caesars
Le Caesars vu du Boardwalk.
Caesars
Le lobby de l’hotel Caesars.
CaesarsCaesars
Salle des machines au Caesars.
Caesars
Statues pseudo antiques.
Caesars
Le lobby de l’hotel Caesars.
Caesars
Statue géante de César…
Caesars
Statues dans le lobby.
Horses at the Caesars
Caesars et ses chevaux.
Wild Wild West Casino
L’entrée du Wild Wild West.
Wild Wild West CasinoWild Wild West Casion
Salle de jeu au Wild Wild West Casino.
Wild Wild West Casino
Le Grand Canyon au Bally’s Wild Wild West.

Retour à l’hotel, dessablage et direction le Boardwalk (une balade sur caillebottis de 4 miles de long qui se trouve sur le front de mer séparant les hotels et casinos de la plage). Nous nous promenons dans le Ceasars un brin différent de celui de Las Vegas, mais rien de bien transcendant. À noter qu’il y a d’énormes statues de Jules César, et des fausses vraies fresques romaines… C’est une espèce de reconstitution kitchissime d’un empire romain surréaliste. Nous prennons ensuite la direction du Bally’s Wild Wild West. Rien que le nom évoque bien des choses. Ce n’est rien comparé à ce qu’on peut voir à l’intérieur. Oubliez Frontierland et sa reconstitution d’un Grand Ouest… ici, c’est puissance dix. La salle peut acceuillir un peu moins de 10 000 personnes! C’est donc énorme. Les toilettes sont en forme de mines, des trains passent au dessus des joueurs…
Ensuite nous avons pr
is le chemin du Bally’s, frère du Wild Wild West juste dans le nom, puisqu’ici, c’est moins thématique, juste plus classouille.

Trump Plaza
L’entrée du Trump Plaza.
Trump Plaza
Salle de jeu au Trump Plaza.
Trump Plaza
Lustre du Plaza.

Nous sortons en direction du Trump Plaza, qui appartient au milliardaire Donald Trump (gars qui est connu dans le milieu de l’entertainment. J’avais vu unmatch de catch où il arrivait en faisant tomber des centaines de milliers de billets verts sur les spectateurs…). Casino très luxieux avec un chemin fait de mosaïques, et d’énormes lustres au plafond. C’est aussi le seul endroit où on m’a interdit de prendre des photos…

The Atlantic Ocean at Atlantic City
Couché du soleil.
French Fries with cheese
Les frites au cheddar.

Retour sur le Boardwalk, pour trouver un truc sympa à manger… Quand je dis sympa, c’était l’idée de départ. J’ai pris un truc typiquement américain tellement c’était gras: Buffalo Wings et french fries. Suzanna a pris des french fries avec le chedar liquide dessus: immangeable!

Trump Taj Mar
Le Trump Taj Mahal.
Trump Taj Mahal
Trump Taj Mahal Casino.
Trump Taj Mahal
Trump Taj Mahal.
Trump Taj Mahal
L’entrée du Trump Taj Mahal.

Après cette pause alimentaire, la nuit était tombée, et nous avons marché jusqu’au Trump Taj Mahal. Une reconstitution d’un pseudo temple indien avec fastes… C’est sublime. À l’intérieur, je n’ai pas pris de photos suite à ce qu’on m’avait dit au Trump Plaza, des personnages des milles et unes nuits.
Nous avons ensuite été boire un verre au Rainforest Café, où nous sommes tombés sur des serveurs limites cons. Je montre mon passeport, le gars l’a regardé avec suspission ensuite il m’a dit que je ressemblait pas à un Français… Vraiment bête! Retour à l’hotel après une Budweiser.

2007_0829_205442
Vente d’hermites vivant en guise de souvenir…
Bally's Wild Wild West
Le Wild Wild West vu de l’extérieur.
Bogorta
Vue depuis la chambre d’hotel.

21 yo
Panneau indiquant l’âge minimum pour jouer.

Le lendemain matin, nous avons fait du shopping… chaussures, chapeau, tshirt, jeans. Bientôt les photos!

Independence Hall.

Le cloché de l'independence hall.
Le cloché du Independence Hall.
A bird.
A bird.
A guardian.
A guardian.
Les barrières autour de l'Independence Hall.
Les barrières autours du Independence Hall.
Le drapeau US.
Le drapeau US.

Hier, je suis allé visité le fameux Independence Hall qui se trouve au coeur de l’Historic District à Philadelphie. Le nom de cet édifice a été donné par un certain Lafayette qui a laissé pas mal de trace dans cette région. L’Independence Hall est une zone sous haute surveillance. Des gardes tous les dix mètres, une fouille des sacs à l’entrée et un sens d’entrée et de sortie. Faut pas déconner.
En fait, la visite est juste intéressante à condition d’aimer les guides qui parlent vite en récitant et les enfants qui crient… et aussi d’aimer l’idée d’une reconstitution des locaux. Ainsi, on visite le tribunal et tout et tout. Dont LA salle où a été signée la constitution américaine qui commence par « We the people are… ». Bref, rien de renverssant.

Le tribunal.
Le tribunal.
Le tribunal.
La salle où a été signée la Constitution US.
Vue sur le parcdu Independence Hall.
Vu sur dehors.

Juste, assez étonnant deux énormes peintures représentantes Louis 16 et Marie Antoinette qui ont été donné par Valery Giscard D’Estaing en visite dans le coin… donné pour commemorer l’aide qu’à apporter la France aux américains contre les anglais.

Portrait de Marie Antoinette.
Marie Antoinette.
Portrait de Louis 14.
Louis 16.
Le congrés
Le congrès.

Je suis ensuite allé au cinéma, voir un film indépendant produit par HBO intitulé Rocket Science. Un film où il est question d’un jeune homme en pleine adolescente entre découverte de l’amour et recherche de son identité. Ce jeune homme qui s’appelle Hall vit dans une famille où le père vient de quitter sa mère, son frère est un brin dépressif. Il souffre de bégaiement et va tenter de participer à des débats… où il va devoir exposer un maximum de chose en un minimum de temps. Un film assez intéressant mélant humour et sérieux. J’ai bien aimé.

Politique américaine, le point de vue conservateur.

Démocrate. Dell.
Je discutais avec la maman d’Andrea, qui est une conservatrice notoire, pour savoir un peu ce qu’il en était de ces primaires, selon elle. D’abord, dans le camp démocrate, elle pense que Hillary Clinton pourrait l’emporter, mais que ça poserait alors un réel problème pour les conservateurs de tous poils… En effet, Hillary est une personnalité reconnu pour ses convictions sociales (elle avait essayé, en vain, de mettre en place un système de couverture sociale universelle).
Barack Obama, qui fut pendant un temps mon poulain, ne pourrait pas faire le poid, selon elle, parce qu’il n’a pas assez d’expérience… et ce n’est pas la seule à penser cela puisque la plupart du temps, c’est l’argument des républicains. Et donc, ça me rappelle vaguement quelque chose par chez nous, où la personne en question n’était pas noir, mais une femme et que la vague conservatrice guettait le pays… Bref, c’est un argument bidon, mais bon. Toujours est-il qu’il est loin de faire unanimité, ce Barack, puisque les Africains Américains ne le considèrent pas comme des leurs (il ne descent pas d’esclave). Et puis, il a recement fait marrer pas mal de monde en annonçant qu’il serait prêt à attaquer le Pakistan s’il s’avérait que ce pays était en lien avec Al Qaeda. Il a surement déclaré ça de peur qu’on l’accuse de ne pas avoir de couilles, comme le sont souvent accusés les démocrates.

Républicain. Dell.
Bon, et côté républicain? Betty pense que Romney ne pourra jamais être élu à cause de sa religion. En effet, il est mormon… Et les mormons sont assez mal vus aux Etats-Unis, où la polygamie est interdite. Et donc, le temps d’avoir un président mormon à la tête des Etats-Unis n’est pas encore venu!
Celui qu’elle aime bien, c’est McCain. Il est sénateur de l’Arizona.
En fait, Betty est conservatrice parce qu’elle est contre les taxes et autres impôts, elle considère qu’elle n’a pas à soutenir les bétises des autres (genre soutenir une jeune femme qui vient d’avoir 3 enfants et qui du coup ne peut plus travailler et qui du coup touche des indemnités via les services fédéraux)… C’est une vision très individualiste où chacun vit pour sa gueule et où l’interêt général s’efface au profit de la communauté… Ca fait assez peur. Mais, c’est un choix de société. Faut savoir ce qu’on veut. La France avait pendant longtemps une culture de l’intérête générale, l’élection de Sarkozy signifie-t-elle la fin de cette période?

Elle m’a dit, pour me remonter le moral, sans doute, qu’elle avait acceuilli l’élection de notre conservateur de président avec joie… On a parlé de tout cela en buvant une bière, Coors pour elle et Buddweiser pour moi. Coors appartient à une famille ultraconservatrice dans le Colorado et Buddweiser a une famille libérale!! Tout est politique, tout!

« Taxation without representation », Washington D.C.

Une virée dominicale à DC fut bienvenue, après le travail que nous avons abattu lors du déménagement de Miss Andrea (plus la peinture de sa chambre). Je suis donc parti avec Betty, la maman d’Andrea, et avec Susanna, la copine d’un copain d’Andrea. Nous avons pris la voiture et traversé trois états pour parvenir à la capitale des États Unis d’Amérique. D’emblée, nous avons garé la voiture à un hôtel et nous avons rejoint à pied, et non sans difficulté, la Maison Blanche qui se trouvait à 3 blocs du Westin Hotel où nous avons garé la voiture. Heureusement que mon sens de l’orientation est assez développé!!

2007_0826_114910
The White House.
The White House
The White House on the other side.
Demonstration at DC
Revendications en tout genre devant la Maison Blanche.
Columbia statue
Une statue de Columbia, qui représente l’esprit d’expansion vers l’ouest.


Nous avons donc marché autour de la Maison Blanche, endroit où l’ami George W Bush loge quand il n’est pas au Texas. Nous avons ensuite pris un bus de tourisme qui faisait le tour de la ville pour $16 la journée (pour les enfants)… Le bus faisait donc des stops aux principales zones touristiques comme l’Embassy Row, le Lincoln Memorial, le Washington Monument, le Arlington Cimetary ou le Congrès… Une visite assez intéressante commentée par une voix masculine grave et sérieuse et une voix féminine assez stridente et un peu stupide. Et c’est ainsi que nous avons pu voir les choses principales de la capitale américaine en quelques heures.

Alban Towers
No comment!
National Cathedral
La cathédrale de Washington qui a été finie dans les 1960s
National Cathedral
La cathédrale, avec sa rosace.


Nous sommes passés devant une imposante cathédrale de style néogothique, qui a été finit il y a une cinquantaine d’année. Elle est très imposante car sans grattes ciels autour… Et pas loin se trouve une école qui s’appelle… St Alban, d’où le nom de pas mal de trucs autours (Alban Towers…)!

Arab countries embassy
Arab countries embassy.


Nous avons fait une première descente à l’Embassy Row, en gros, c’est unique au monde: toutes les ambassade sont situées sur une seule et unique rue… Tous les pays ayant un ministère des affaires étrangères sont représentés. C’est assez marrant, mais puisque nous étions dimanche, il n’y avait pas grand monde. C’était même très… désertique!

Washington Monument
Washington Monument, 170m de haut, le plus haut monument en béton.
Washington Monument & Reflecting lake
The Washington Monument from the Lincoln Memorial.
Washington Monument
Washington Monument.
Lincoln Memorial
Statue de Lincoln, le gars qui a interdit l’esclavage aux Etats-Unis.
Lincoln Memorial
Abraham Lincoln.


Puis la descente suivante était pour le Lincoln Mémorial ainsi que tous les mémoriaux de guerres (Vietnam, Corée et 2nde Guerre Mondiale, bientôt l’Irak?!). Le Lincoln Memorial est très impossant. Des colonnes façon grecques, un peu comme le Parthénon, et à l’intérieur, une statue géante représentant Lincoln assis sur un fauteuil, l’air très sérieux. C’est l’homme qui a abolit l’esclavage et cette place est très connue pour toutes les contestations (voir dans Forest Gump!)… Betty m’a expliqué que c’était un homme bien puisqu’il était républicain!

Vietnam monument
Monument dédié aux soldats américains du Vietnam.
Vietnam Memorial
Vi
etnam memorial.
World War 2 Memorial
World War Two Memorial.
Stars at the World War 2 Memorial
« Here We Mark the Price of Freedom »


Ensuite, on a marché à travers le Vietnam Memorial. Un énorme V qui s’enfonce dans la terre et sur lequel sont inscrits tous les noms des américains morts, disparus, enlevés… C’est assez émouvant de voir le nombre de personnes impliquées dans cette guerre qui n’a pas servi à grand chose (ça ne vous rappelle rien?). Le mémorial qui suit est celui consacré à la Seconde Guerre Mondiale. Un monument qui fait fasse au Lincoln Memorial et qui se trouve de l’autre côté du Reflecting Canal. C’est un monument assez récent où sont inscrits les 50 états américains qui ont lutté contre la tyrannie à cette époque que ce soit dans le Pacifique ou dans l’Atlantique, sur les mers, dans les airs ou sur la terre! Sont aussi inscrites les principales batailles (comme St Lô, Normandy) et des citations de présidents, généraux, par rapport à ça. C’est très émouvant aussi.

Lincoln Memorial & the reflecting lake
The Lincoln Memorial.
Jefferson Memorial
The Jefferson Memorial.
the congress
Le Congrés Américain.
security around the congress, washington
La sécurité autours du Congrès.
The White House
Le congrés.


Ensuite, on a repris le bus jusqu’à Arlington, le cimetière militaire de Washington… On s’y est arrêté, mais nous ne l’avons pas visité, question de timing. Nous avons repris le bus et avons vu le Washington Monument, de près, un obélisque en béton de 170 mètres de haut (immanquable), ensuite, le Congrès, bâtiment qui fait dos à la ville parce que les architectes pensaient que la ville s’expendrait vers l’Est… Puis, les principales administrations, musées… Et retour à la Maison Blanche d’où nous avons marché pour récupérer la voiture pour rejoindre un quartier plus vivant la nuit, Georgetown. Nous avons mangé dans un restaurant qui s’appelait Bistro Français. J’y ai mangé un superbe plat (lapereau et tagliatelles), très tasty, comme celui de mon papa! Un vrai régal, le tout accompagné d’un verre de vin rouge from France.

Et un mot sur la devise de Washington DC, « Taxation without representation ». Les habitants de cette ville n’ont pas le droit de vote pour le Congres… mais doivent payer le salaire de ceux-ci via les taxes et impots!! D’ou cette devise qui se trouve sur les plaques d’immatriculation du district.

Depuis le début de la semaine…

j’ai aidé Andrea et Ian à déménager, j’ai visité le Franklin Science Museum, avec Imax et Planetarium, j’ai découvert un mélange d’alcool (Guiness avec whisky), j’ai mangé un jambalaya (plat cajun, super bon!), j’ai fait une ratatouille avec des légumes achetés sur le marché italien,
je suis allé voir un film indépendant dans une salle de cinéma indépendante, et pis je me suis beaucoup reposé…

1) Le déménagement.
Beaucoup de meubles à bouger, beaucoup de marches à monter et à descendre, les bras pleins et vides. Andrea a voulu repeindre sa chambre en vert, je l’ai aidé avec sa maman. Maintenant, il ne lui reste plus qu’à bien tout ranger et puis ce sera bon! Beaucoup de stress… normal!

2) Le Franklin Science Museum.
Je voulais y aller depuis assez longtemps… enfin, depuis que je suis arrivé. Il y a en effet pas mal de choses à voir dans ce musée un peu comparable à la Cité des Sciences à Paris. Il y a une exposition sur le coeur. Expo intéressante, avec un énorme coeur dans lequel on peut rentrer… j’ai cru que le parcourt ne finirai jamais! Et puis, il y a des expo sur l’oeuvre de Benjamin Franklin (au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce type est une vraie star!) niveau physique, électrique… Et il y a un Imax dans lequel est projeté un film sur les momies égyptiennes. Très intéressant! Et juste avant ça, on a eu droit à un clip sur Philadelphie. Un véritable bijou de mise en scène américaine… chansons, discours, témoignages. Tout est fait pour aboutir à un point: Philadelphie est la ville de la Liberté! Et il y a aussi un planétarium, expérience assez fascinante.

3) Le mélange.
J’avais vu beaucoup d’américains boire ce cocktail, mais je ne l’avais pas vraiment expérimenté. Il a fallu que je passe la soirée avec un pote de Ian pour que je découvre cette boisson. Rien de bien palpitant, juste un sentiment d’ivresse due au whisky (Jameson, bien entendu!). Un mélange un brin irlandais!

4) Le Jambalaya.
Un plat cajun assez épicé avec du poulet, des crevettes, du jambon, du riz dit « dirty », de la tomate, des aubergines… Un vrai régal. A la fin, je n’avais plus vraiment faim!!!

5) La ratatouille.
J’ai fait cette ratatouille à la demande d’Andrea et de Ian. Mais ce coup-ci, je ne suis pas allé faire mes courses chez Whole Foods, où j’avais payé plus de $14 pour 3 légumes… je suis allé au marché italien, au sud de la ville, alors qu’il pleuvait et j’ai dû payer quelque chose comme $4 pour la même quantité de légume… C’était donc l’opposé de Whole Foods! Et les légumes étaient très bon! Bientôt la vidéo de la préparation…

6) Le film indépendant.
Ce film s’appelait The Ten. Un film très amusant sur les 10 commandements de la Bible tournés en dérison. J’y suis allé sur un coup de tête et surtout parce que c’était le seul film qui passait à cette heure-là. Et j’ai bien fait parce que j’ai passé un très agréable moment! S’il sort en France, je vous le conseille.

7) Le repos.
Après tout, je suis en vacances! D’autant plus que pendant le déménagement, je dors dans une suite du Sheraton de Philadelphie… Un endroit d’où je peux voir le centre ville, les Liberty Towers illuminées… Magnifique!

Liberty Towers by night
View from the hotel
Liberty Towers by night

New York, New York. Day#3.

Lundi était donc mon troisième jour à New York City. J’ai marché pas mal, croisant sur mon passage l’Empire State Building, l’ONU avec les drapeau devant, Time Square où j’ai bu un smoothie à Jamba Juice (toujours aussi bon). Et j’en ai aussi profité pour faire du shopping dans un department store qui s’appèle Century 21 et qui ne vend que des marques de luxe à des prix défiants toutes concurrences… J’ai acheté des sous vétements Calvin Klein, une ceinture, un tshirt Puma et une paire de chaussures Adidas que je ne mettrai sans doute jamais puisqu’elle me plaisent mais ne vont pas du tout avec mon style vestimentaire. Je pense que je vais les vendre sur eBay. Et puis, j’ai fini la journée par une balade dans Central Park, immense oasis en pleine ville. Impressionant! J’ai marché jusqu’à une fontaine appelée Bethesda… magnifique fontaine avec des nénuphares dans son bassin. (cliquez sur les photos pour agrandir).

UN Building, NYCUnited Nations, NYCEmpire State Building.Time SqTaxis newyorkaisTime Sq
Time SqFlatiron tower, NYC.Wall Street, NYC.Bethesda Fountain, Central Park, NYC.Bethesda Fountain, Central Park, NYCColumbus Circle, Time Warner Tower, NYC
Je vous propose de découvrir la vidéo que j’ai édité suite à ce week-end assez hors du commun à New York. Je pense que j’y retournerai, au moins pour voir l’Apple Store sur la 5ème avenue, au mieux pour grimper sur l’Empire State Building. Et voire même aller découvrir une autre comédie musicale sur Broadway (j’hésite encore entre Wicked, Chicago ou The Lion King).

Related Posts with Thumbnails