À la recherche du tube de l'été.

Alors que le soleil semble se montrer plus que capricieux en cette fin juin, j’ai décidé de partir à la recherche du tube de l’été. Trouver quelque chose pour dire au soleil: « Hey, reviens! ». Oui, c’ets un cri du coeur, puisque je ne veux pas travailler dans ces conditions en juillet. Je veux aller à piscine, je veux avoir un peu chaud, je veux pouvoir faire du vélo tous les jours… Bref, sans toi, M. Soleil, la vie est plus triste et mon bide se développe.
Pour commencer, voilà un peu de temps que j’avais dans mes vidéos Dailymotion le clip du frère de Pierrick Lullui, qui avait participé à la Nouvelle star fut un temps. Son frère s’appelle Nyco et chante en italien un titre intitulé (ma phrase est allambiquée) « Dimmi Perché » que je traduit instinctivement par « Dis-moi pourquoi » (je n’ai jamais fait d’italien). C’est un peu pop, un peu très accessible pour les cerveaux libres fournis par TF1… donc ça pourrais marcher. Et puis, le Pierrick n’est pas trop moche alors, pourquoi pas!

Ensuite, mon ‘tit ‘rère m’a envoyé un email pour me conseiller de voir un clip. Alors ça s’appelle « Gare aux cons » chanté par Koxie et réalisée par Ludoc & Ludovik. (merci Alice) Un clip très home movie… mais avec des paroles assez marrantes, dans la lignée de Yelle. J’aime bien. Je ne me suis pas renseigné sur ce titre mais ça me plait bien, et ça pourrait plaire. Peut-être pas à TF1, parce que chez Bouygues, le second degrès on ne connait pas trop, alors peut-être sur France 4.

Côté débile, on peut apprécier la remise aux goûts du jour de Plastic Bertrand. C’est toujours aussi indigeste… Mais j’ai l’impression que ce clip peut fonctionner entre 5 et 7 ans. Perso, j’aime pas. Le graphisme est très lisse et la musique est trop synthétique. Bref, c’est bien pour M6.

Côté rock allemand, je vous conseille d’écouter une rockeuse qui cartonne là-bas. Elle s’appelle Lafee (prononcez Lafé) et chante comme ses compatriotes de Tokio Hotel dans la langue de Goethe… Peut-être serai-ce plus digeste que ce que chantent les boutonneux pseudo nippons. Faut dire que la scène allemande est en pleine ébullition. Donc on peut y trouver à boire et à manger. Moi j’aime bien ce titre même si aux yeux des plus exigeants ça reste de la souppe. Mais ne vous trompez pas, ici on recherche le tube de l’été…!

Pour finir, je vous laisse avec ce love song de Cascada, avec un montage des scène gay de Desperate Housewives, entre Andrew et Justin. Aujourd’hui c’est la Gay Pride à Paris, et j’y serai.

Troisième, je suis troisième.

Voilà un petit moment- (fin de l’automne 2006) que j’ai participé à un concours via le CE de mes parents. C’était un concours vidéo. Je devais faire un montage vidéo qui durait moins de 5 minutes. Restait donc à trouver le sujet…
C’est ainsi qu’est née la vidéo sur la recette du Kougelhof.

Suite à ça, je n’ai pas eu de nouvelles depuis. Ce n’est que début juin que j’ai commencer à recevoir des emails sur ce concours. Et aujorud’hui a eu lieu la remise des prix. Il y avait 7 participants. 3 prix du jury étaient décernés et 1 prix du public (genre festival cannois). J’ai donc eu le troisième prix du jury. Bref, je suis assez content de ma performance puisqu’à l’époque je n’avais pas encore vraiment l’habitude de bidouiller les vidéos…
Qui dit prix, dit récompense… Les premiers ont reçu des lecteur dvd protable pour mettre dans la voiture. Restais plus que des cartes SD d’un gigaoctets. C’est sympa. Je pense que je vais la revendre puisque je n’ai pas d’appareil fonctionnant avec SD (à part ma caméra qui peut prendre des photos). Et ainsi, je pense que je pourrais m’acheter un XD d’un giga (dream, dream…) qui fonctionne avce mon appareil photo.

4,75€.


Pourquoi ce titre, et bien parce que c’est ce que je vais payer en plus de mon forfait à cause de mes appels passés en Allemagne. Super! 5€ d’hors forfait.

Sinon, quoi de neuf? Je suis occupé comme un fou en ce moment. J’ai un peu peur d’être nase le 4 juillet, jour du début des vacances, et premier jour de travail. En ce moment, c’est donc préparation des locaux, avec rangement, nettoyage, déménagement et aménagement des salles… Un programme un peu fou. Sachant que certaines salles sont assez crades (genre évier plein de papier maché, évier rempli de peinture jaune avec un rouleau à peinture trampant dans son jus depuis au moins deux semaines, et ceci sans parler des vitres peintes qu’il faut nettoyer…). Dur retour! Mais bon, ensuite ce sera plus comfortable pour y travailler.

Et puis, le temps me cause pas mal de souci, puisqu’il n’est pas au beau fixe. Il fait très nuageux et pas vraiment chaud… Ce qui fait que si ça continue ainsi, on ne pourra pas emmener les enfants à la piscines (snif!). Au pire, faut juste qu’il ne pleuve pas!

Depuis mardi, mon logiciel de montage vidéo plante… et ça me gave!

Live von dem Flughafen.

Voilà un petit diaporama sans prétention de mon vol dans un Boeing 737 avec TUIfly, hier entre Stuttgart et Paris, entre 18h35 et 18h40… Le tout fait grâve à mon téléphone portable mis sur mode « flight ».

Stuttgart Flughafen
Sur la piste, à Stuttgart, avant le décollage.

Au milieu des nuages
Quelques minutes après le décollage, entre des couches de nuages.

Les nuages vus du dessus
Très au-dessus des nuages. J’adore le bleu du ciel sur cette photo.

La mer de nuages
Les nuages, juste dessous l’aile.

Au dessus des nuages.
Entre deux couches de nuages.

Paris avant d'atterrir à Orly
Avant d’atterrir à Orly, avec la Tour Eiffel en fond
(pas très net, mais je vous assure que c’est la Tour Eiffel).

From Germany.

Les pubs pour cigarettes sont très répandue en Allemagne. Elles sont quasi omniprésentes, c’est vous dire un peu. Il y en a dans la rue, sur les bus, sur les machins qui séparent les clients sur à la caisse des supermarchés… À croire que l’anti-tabagisme qui reigne en France n’a pas lieu ici!!

pub allemande pour des cigarettes
Pub Lucky Strike.

Naturellement, les cigarettes ne poussent pas comme ça, alors ici, on a des distributeurs automatiques… Et juste à côté, qu’y-a-t’il? Le plus souvent, on trouve des distributeurs de bonbons. Le geste devient automatique, et à l’âge adulte, c’est tout seul qu’on passe des bonbons aux cigarettes. Pas si éloigné, puisque les fumeurs satisfont leur oralité tout comme les suceurs de bonbons. Il me reste des traces de mes cours.

distributeur de cigarettes

Ensuite, il y a cette pub pour du viagra… Pas spécialement spécifique aus Deutschland, puisque j’en reçoit des tonnes en spams, mais là, en plus elle est marrante, rien que la tête du gars en regardant dans son caleçon!

pub allemande

La coupe de cheveux à la mode ici est très rétro, on a l’impression de voir des footeux des années 70 ressurgir. C’est simple, mais moche (je trouve), long derrière et court sur le reste de la tête avec si possible, nec plus ultra, la houpette sur le devant!!

Il y a un truc que j’adore au petit déjeuner, c’est la Frischkäse, une sorte de fromage frais assidulé. Le mélange Frischkäse / Nutella (Nuss Creme) est saisissant! Avec le miel ça marche aussi très bien. C’est tiptop sur un toast un peu grillé. Avec un schwarze Tee (thé noir), c’est bon comme tout!

Frischkäse

La Deutsch Bahn a un fonctionnement tarrifaire assez éloigné de celui de sa consoeur française (la SNCF). Ici, les région gèrent comme en France les trains régionnaux ainsi que certains ICE (train grande vitesse local). Et les tarifs sont hyper intéressant, surtout quand on est plusieurs. Jugez plutôt: 22€ pour une journée de voyage en transport en commun dans le Bad-Württemberg, idem pour la Bavière… et ce ticket est valable pour une à cinq personnes. Ce qui fait 4,40€ par personne… Cool, non?

Bon, je vous laisse avec une image de la countryside allemande. Un peu triste de revenir en France, une semaine, c’est court. Mais bon, je reviendrai!!

Arbre dans les champs, Bach, De

Shopping à Ulm.

Parce qu’en Allemagne, il faut toujours en profiter pour faire un tour en magasin. Je suis bien d’accord pour dire que les allemands ne connaissent rien à la mode, ou plutôt qu’ils ont leur propre mode… Mais les prix sont tellement intéressants que c’est difficile de résister. D’autant plus que toutes la plupart des marques internationales type H&M sont représentées.

Erbach Bahnhof
La gare d’Erbach.

D’abord, il a fallu que je prenne le bus puis le train. Cool, puisque le soleil semblait vouloir investir le ciel… Arrivée à Ulm, toujours aussi glaciale. Il faudrait tester au moins une fois dans sa vie cette arrivée si inhospitalière… Face à la gare, un boulevard et une gare routière et tramway. Puis, un mur de bâtiments très moderne façon années 60, datant sûrement de la reconstruction… Effet impersonnel garanti. Mais si l’on franchi ce mur, une large rue piétonne s’offre au visiteur qui peut ainsi profiter d’un véritable mall à ciel ouvert. Puis, plus loin, on aperçoit le fameux Ulmer Munster. Il suffit ensuite de suivre les panneaux pour accéder au véritable Ulm, le seul qui vaille vraiment le déplacement. Le Fisherviertel (autrement dit « le quartier des poissonniers »). Dans ce quartier, où l’eau est omniprésente, les maisons sont magnifiques. Les rues sont pittoresques et les Biergarten sont légions. Et puis, on peut retourner sur le Munster via le Metzgerturm (la tour des bouchers), tour scintillante. De l’autre côté du Danube, la bavière. Un autre monde? Pas vraiment. Ce que donne Neu Ulm à voir est plutôt reluctant. Je n’aime pas cette ville pleine de vide.

Ulmer Munster
Le Ulmer Munster.
Fisherviertel
Fisherviertel.
Fisherviertel
Au coeur du Fischerviertel, avec vue sur Neu Ulm, au fond.
Metzgerturm
La Metzgerturm.
Rive du Danube
Balade sur les rives du Danube.

Malheureusement pour moi, il s’est mis à pleuvoir au moment où mon estomac s’est manifesté. J’ai donc était dans un Metzgerei, un boucher, qui faisait aussi snack. J’ai pris un sandwich Fleisch Stühle. Miam miam avec de la salade et de l’oignon accompagné de la sauce locale. Un vrai régal. De quoi supporter la pluie. Après, je suis rentré sur Erbach où Jasmin est venue me chercher.

J’allais oublier de vous dire ce que je me suis acheté: un tshirt à manche longue rayé noir et blanc, un polo vert (encore un!) et des DVDs vièrges.

Celui qui a vu Shrek 3 trois fois.

Ce gars, c’est moi! Et c’est pas par pure masochie que je l’ai fait. D’abord, j’aime pas beaucoup ce dernier épisode, je le trouve (mais je vous l’ai déjà dis) long et sans vraiment d’intérêt pour l’histoire générale. Hormis l’épisode de la mort du Roi-Grenouille, je m’ennuie fermement. M’enfin, passons.

Bretzel & Weisswurtz
J’y suis allé, parce que c’était le travail de Jasmin qui payait. Imaginez un multiplexe réservé pour une entreprise de mille travailleurs et leurs familles et amis, où l’on sert le brunch et les pop-corns à volonté… Donc, le multiplexe de Neu-Ulm était réquisitionné pour l’occasion. D’abord nous avons brunché. Au menu: Weißwurst accompagnée de Süßsauce et Bretzel avec un verre de jus d’orange. Je dis « Miam miam! » parce que la Weißwurst, j’adore. C’est typiquement bavarois. Sachez que j’étais soft sur le coup. Il était 9h30, mais ça n’arrêtait pas les gens pour boire une Bierschen (si vous me croyez pas, regardez sur la photo, ci-dessus, derrière moi il y a une table pleine de bière, avec des allemands autour!!)… Tabea m’a même proposé d’aller m’en chercher… Non merci, ça ira! Ensuite, on a trinqué au Secco (vin blanc avec des bulles) sur les coups de 10h. Ça ne vaut pas le champagne (!!) mais ça vaut bien certains crémants.

Moi
Puis, vers 11h, le patron a fait un bref discours pour annoncer qu’il était heureux et que c’était maintenant l’heure d’entrer dans les trois salles disponibles. Ce fut aussi l’occasion d’une sorte de ruée vers les pop-corns et sodas. Jasmin a fait la queue avec les filles, moi j’étais dans la salle en train de défendre tant bien que mal nos 5 places… Dur, dur… Le film a failli commencer alors que la salle n’était pas encore remplie. On a donc eu droit à 5 bonnes minutes de Shrek en avant première, puis coupure en attendant que la salle soit pleine. Et avant que le film ne commencent, une sonnerie de cloches retenti dans la salle (genre Big Ben). Jasmin est arrivée les bras pleins de sodas (Spezi, Coca et Fanta) et de pop-corn (6 sachets pour 5!).

Shrek en allemand ça donne quoi? Pas grand chose, sauf que la post-synchro est nase (les mots allemands étant plus long que les mots anglais, le mouvement des lèvres coincide rarement avec le son). Mais ça n’a pas rendu le film meilleur. En tout cas, c’était la première fois que je voyais un film projeté en numérique… En bien, c’est tout simplement une réelle merveille pour les yeux. Adieu usure au bout de quelques utilisation. C’est net et ça reste net… En plus, j’imagine que ce doit être un gain de place énorme et aussi un gain écologique. Parce qu’il en faut des bobines pour 2h de film… C’est donc super!

Ensuite, on est allé au See pour une après-midi détente. Tu parles! Détente… Pff. Je me suis retrouvé à babysitter les filles pendant que Jasmin batifolait avec son boyfriend… Je ne lui en veut pas parce que je l’adore et ce d’autant plus que ça s’est bien fini pour moi! En fait tout s’est bien passé jusqu’à ce que Tabea se mette à engrener ses soeurs pour que je leur file de l’argent pour des glaces. J’ai dû abdiqué pour avoir le calme… Jasmin est revenue au bon moment puisque Tabea a dû lui expliquer comment elles avaient eu des glaces!! Et Jasmin m’a refilé mes 5€… sur l’argent de poche des filles. Vous auriez vu leur tête de six pieds de long. En même temps, c’est bien fait!
Après cet épisode, j’ai pu dormir quasiment une heure pour noircir ma peau blanchâtre…

Related Posts with Thumbnails