Ce doit être cela.

Fin de l’année se résume-t-elle avec manque d’inspiration? Ce doit être ce qu’il faut déduire de mon état actuel… En fait, je ne fais pas grand chose, en ce moment, et c’est le vide dans ma tête. Trop fatigué pour me concentrer sur le monde politique, pas assez beau pour prendre des photos, pas d’histoires, d’anecdotes à raconter.

En attendant, ce soir, c’est le réveillon. Déjà a-t-on envie de s’exclamer. Déjà! Comme les années passent vite!! C’est d’ailleurs ce sur quoi nous avons discuter avec le primeur du marché, hier. En fait, comme j’y pense, il y a de plus en plus de raisons pour lesquelles les philosophes ont beaucoup disserté sur le temps. Et quel concept. D’ailleurs, le temps n’est pas perçu pareil selon les pays. En effet, chaque langue a sa propre interprétation du temps. En français, c’est passé/présent/futur, en anglais, c’est preterit/present… Et il va donc de soit que ce concept n’est pas universel.

 

Quoi de plus normal, maintenant de s’ennuyer souvent et de trouver, par la même occasion, que le temps passe vite. Parce que c’est un peu ce qu’il m’arrive! Voilà pourquoi, j’aimerai bien fixer ma date limite d’existence. Cela permettrai de prévoir et de profiter des instants en sachant que ces choses ont une fin, et une fin pas hypothétique, mais bel et bien fixée. Sûr qu’il y aurait des regrets, mais ne serait-ce pas cela, la modernité de l’homme: savoir fixer une limite. Cependant, dire cela reviendrait à supprimer l’aléatoire. Et cela, il en fait, sinon la vie ne serait pas ce qu’elle est: pleine de surprises et de rencontres, souvent inattendues, et souvent constructives.

 

Voilà donc ce que je peux vous souhaiter pour l’année qui vient: restez attentif à l’inattendu!

Top of the Pops 2007.

Je suis assez dingue de musique pas un jour sans brancher mon iPod pour écouter un ou deux albums… J’ai plus de 7000 morceaux dessus, c’est dire si j’ai l’embarras du choix! Alors que l’année se termine, je vais dressé un état des lieux de ce qui m’a fait bouger cette année.

D’abord, j’ai acheté trois albums sur iTunes Store, et j’aime pas. Il fait croire que je suis très matérialiste et donc qu’il me faut posséder le cd pour avoir l’impression de posséder la musique. Et donc, je ne pense pas recommencer, même si le prix est attractif, quoique pour la même chose et en débridé (sans DRM), on peut avoir la même chose gratuitement, alors! Mais soyons éthique, soutenons les artistes, les vrais!

 

Il y a un artiste que j’aime particulièrement. C’est Katerine. J’ai acheté il y a deux ans et j’en suis toujours accro, je l’ai vu en concert au Zénith à Paris et c’était carrément génial. Le Père Noël m’a offert son livre, et j’en suis fan. Chacune de ses apparitions sont l’occasion de voir qu’il est complètement hors-norme, se jouant des us et coutumes médiatiques. J’adore!

 

Finalement, parmis les cd que j’ai acheté, je peux vous dire lesquels m’ont vraiment plus et les autres… Dans la première catégorie, il y a Just Jack (Overtones), Dionysos (La Mécanique du Coeur), Les Chansons d’Amour, CocoRosie (The Adventures of Ghosthorse and Stillborn) et Gossip (Standing in the Way of Control). Pour les autres, qui m’ont un peu déçu, comme par exemple, Björk (Volta) ou Katie Melua (Piece by Piece)…

J'ai vu le Père Noël à Center Parcs!

Croquilles d'escargot

Un régal, ces croquilles d’escargot!!!

Trêve des confiseurs passée à Center Parcs. Quel meilleur endroit pour passer une semaine de Noël en famille dans un cadre de rêve?! Mis à part Disneyland, je connais pas! Nous sommes donc partis lundi et revenus vendredi. Une semaine pendant laquelle, nous avons bien mangé (deux repas de fête avec, entre autres, croquilles d’escargot, foie gras de canard, pintade chaponnée, bûche glacée aux framboises…) et tout dépensé entre une partie de bowling et l’Aqua Mundo. Un décors d’oasis amazonien avec piscine à vague, tourbillon, toboggans à gogos, arbre à eau (toutes les 4 minutes, 600 litres d’eau sont déversées), rivière sauvage, jacuzzis intérieurs et extérieurs… dans des eau comprises entre 29 et 32°C. Bref, de quoi se dépenser sans compter.

Ara à Center Parcs

Un ara sous la serre tropicale de Center Parcs.

Nous avons aussi reçu la visite d’un guest extraordinaire, le Père Noël a réussi à nous retrouver, cette année encore! Génial! J’ai donc eu une écharpe en alpagua grise, le livre de Philippe Katerine, le livre de Stephen Colbert et le DVD des Petites annonces d’Elie Semoun 2007. J’ai donc été bien gâté!

Le Père Noël et moi

Le Père Noël et moi.

Mes cadeaux

Mes cadeaux!

Des trucs qui m'énervent!

Rassurez-vous, je suis de retour et en pleine forme… mais je suis resté informé pendant ces cinq jours à Center Parcs. Et là, mon seuil d’énervement s’est souvent chamboulé!

Il y a l’assassinat de Benazir Butto survenu cette nuit… Je suis très écoeuré par cette nouvelle. Elle représentait, quand même, un contre pouvoir à Musharraf autre et bien plus intelligent que celui que représente Al Quaeda.

Et il y a les buralistes qui m’agacent. Non content d’empoisonner les gens, ils protestent parce que, soit disant, leur bar est un lieu de rencontre qu’il ne serai pas si l’on venait à en interdire de fumer. Or, on ne consomme pas son poisson chez le poissonier, ni son pain chez son boulanger… Pourquoi consommerait-on son tabac chez le tabagiste? Et qui plus est, c’est une odeur assez ecoeurante pour les non-fumeur qui en prennent un coup à leur poumon!!

Joyeux Noël à tous et toutes!

pere-noel1.png

The top of the movies.

Sortez les petits fours, sablez le champagne, voilà le top des films de l’année 2007. La crème de la crème, le pire du pire, la longueur ou la surprise du chef, il y en a eu pour tous les goûts… En attendant de découvrir ce que nous réserve 2008, célébrons le 7ème Art avec the Top of the movies!

meilleurs2.png

Parmis ces 5 films,trois sont plutôt destinés à un public jeune. J’ai ainsi découvert Arthur et les Minimoys et Le Secret de Térabithia avec le centre de loisirs. Shrek le Troisième, j’y suis allé sans a priori puisque j’avais beaucoup aimé le deuxième opus. Contre-enquête m’avait plutôt agacé par son ton très à droite. Et La Môme m’avais horripilé par son histoire complètement décousue et le fait que j’aime pas Edith Piaf.

meilleurs3.png

Pour la plupart de ces films, j’y suis allé grâce à la critique. Ainsi, Still Life, film chinois sur le barrage des Trois Gorges avait été encensé par la critique, mais s’est avéré ennuyeux à mourir. L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford est un superbe film mais qui souffre de trop de longueur. J’ai pourtant beaucoup aimé. Et toi t’es sur qui? est une espèce de clone de L’esquive, qui était très réussi. Un mauvais clone où s’enchaînent des histoires d’ados sans grand intérêt. Mon Frère est un fils unique est un film italien sur l’engagement politique pendant les années de plomb, beau mais long. Et finalement Cowboy s’est avéré par être très décevant puisque sans épaisseur scénaristique.


meilleurs4.png

Des films qui auraient pu être longs, mélodramatiques voire nuls… et qui se sont avérés être de superbes films. My Blueberry Nights est un film pour lequel j’ai longuement hésité avant d’y aller. Je n’aime pas Norah Jones quand elle chante, j’avais peu de chance de l’apprécier sur la pélicule et pourtant! Quel talent de Wong Kar Wai! Shoot’em Up est un film dont ceux qui l’avaient vu m’avaient prévenu de ne pas y aller… Et pourtant! C’est le type même de films dont on sous estime largement la puissance comique. 99F aurait pu être qu’une pale adaptation d’un best-seller mais ce fut un blockbuster intelligent, comme quoi c’est possible. Je suis allé voir Rocky Balboa n’ayant en tête qu’une image très biaisée des précédents vu que je ne les avais jamais vu… Et quelle surprise de voir Sylvester Stallone au meilleur de sa forme. Finalement, Le scanphandre et le papillon est l’adaptation du livre éponyme d’un éditeur paralysé par une attaque cérébrale… Cela aurait pu être un mélo sans scrupule, et il n’en est rien. On est juste soufflé par la puissance dramatique du film et l’ironie acide du narrateur!

meilleurs5.png

Ainsi, je me suis surpris en allant voir des films violent. Ok, ce n’est pas la violence pour la violence telle qu’elle est conçue dans les films de Mel Gibson. 300 est un film qui a d’ailleurs fait coulé beaucoup d’encre sur le sujet. En effet, il s’agit là de lutter à grand renfort de bastons contre les Perses dirigé par une espèce de drag-queen faisant fasse à des super héros à l’esthétique très homoérotique. Les promesses de l’ombre, un film de Cronenberg où la violence est diffuse, puisque faisant corps avec le sujet: la mafia russe londonienne et ses dérives. Scène de baston dans un bain public assez impressionnante. Autre atmosphère mais toujours cette violence, une violence sociale surtout dans ce film: 7h58, ce samedi-là. Où deux frères vont sombrer après un braquage raté. Death Proof mérite aussi de figurer dans cette rubrique. La violence est gratuite dans cette série B très réussie par un Tarantino très en forme. Enfin, le Dernier Roi d’Ecosse est aussi assez violent, puisque c’est la montée au pouvoir d’un dictateur qui y est montrée.

meilleurs1.png

Terminons ce classement par les 5 meilleurs films de l’année 2007. J’ai un peu hésité, mais ce sera ça! Les Chansons d’Amour, comment ne pas sombrer de joie devant cette comédie musicale à la Demy. Un magnifique conte surréaliste en plein Paris! Magnifique! Je veux le DVD!! La vie des autres, film allemand sur la mise sur écoute des citoyens de l’Est, est un film excellent parce que les acteurs sont super et l’histoire est belle. Death Proof ou le Boulevard de la Mort est un Tarantino et cela suffit pour figurer dans ce top… Un film complètement dingue avec une des meilleures bande son de l’année! Je veux le DVD!! Les témoins de Téchiné est un film qui m’a littéralement retourné. Magnifique. Hairspray j’ai adoré allé le voir 2 fois, d’autant que c’est une comédie musicale dans le plus pur style de Broadway avec de la bonne humeur à haute dose ainsi que des personnages caricaturaux à souhait avec un message politique sur l’intégration dont on ne peut pas être contre!!

Best times ever!

2007 s'achève, il lui reste en effet que quelques jours et ensuite, le temps qui passe l'emportera sur son passage. Elle n'est pas finie, mais d'ores et déjà, je pense avoir une idée assez claire sur cette année. Et donc voici une liste, qui je l'espère résumera à merveille cette année.

Alban & AndreaAlbanautoportraitavec un tshirt des buffaloesMoiRachel & moi

Alban masqué.Performance; baignoire.Alban, Mae et MarionAndrea et moiAlbanavec mon tshirt Caesars

En 2007,

j'ai vu 56 films (je vous détaillerai mon top dans les jours qui restent),

 

je suis resté 6 semaines aux États-Unis, j'ai passé trois jours de folie en Irlande,

j'ai vu Katerine en concert,

je me suis converti à Linux,

ma discothèque s'est vu grossir d'une vingtaine de disques,

je suis passé en deuxième année de Licence,

je me suis ruiné en achetant deux polaroids,

mes amies ont découvert mon vrai visage,

j'ai passé quelques jours en Allemagne,

j'ai passé 5 jours à New York,

j'ai pleuré le 6 mai,

j'ai eu honte d'être français,

je mange des salades à la place des sandwiches,

mes poissons ont pris quelques grammes et quelques centimètres,

j'ai pris l'avion le 11 septembre à New York,

j'ai soutenu et voté Ségolène Royal,

j'ai changé de lunettes,

je me suis acheté un feutre,

j'ai sombré dans les couleurs avec une paire de chaussures,

j'ai blogué tous les jours, doublant ainsi le nombre de note sur mon blog,

j'ai entamé ma neuvième année à l'atelier,

j'ai vu des amishs,

j'ai vu du catch US au WWE Smackdown Bercy,

j'ai créé ma propre ligne de smoothies,

j'ai été à la Gay Pride,

j'ai perdu $5 au Trump Taj Mahal d'Atlantic City,

je me suis fait attaqué par des acariens dans une suite du Sheraton City Center de Philadelphie,

j'ai perdu ma carte bleue alors que j'étais bourré,

je ne suis pas allé à Disneyland,

what else,

j'ai croisé Jean Dujardin en allant en cours,

j'ai goûté avec dégoût au Meatloaf (pain de viande),

je suis allé en week-end à Deauville,

j'ai retrouvé 20€ dans une enveloppe bien rangée dans ma chambre,

j'ai acheté un superbe livre de photo intitulé « Natures Mortes » d'Irving Penn,

j'ai beaucoup pris le train aux États-Unis,

j'ai vu deux comédies musicales: Cabaret à Paris et Legally Blonde à Broadway,

nous avons apprivoisé une grenouille,

...

L'année n'est pas encore finie, mais la semaine prochaine je ne bloguerai pas: je serai en désintoxication informatique vers une destination mystère!

Related Posts with Thumbnails