Ciné Review: Fantastic Beasts and Where to Find Them.

fantastic-beastsCe spin-off de Harry Potter, écrit par J.K. Rowling, raconte l’histoire d’un jeune homme introverti qui arrive à New York alors en proie à des attaques d’animaux fantastiques et à une chasse aux sorcières. Or ce jeune homme, Newt, transporte dans sa valise des bêtes toutes plus farfelues les unes que les autres qui s’échappent et sèment la pagaille. Bien voilà………. Le film est lent et de fantastique, je n’ai rien vu. L’histoire est inintéressante, j’ai cru ne pas avoir tout compris, sauf que quand j’ai résumé l’histoire à mon copain, il m’a dit, c’est ça! Donc, c’est une grotesque tentative de faire continuer la franchise britannique. Et pour couronner le tout, la CGI est vraiment dégueulasse. Si la technique a fait d’énormes progrès au cours des dernières année, si Disney arrive à produire le Livre de la Jungle tout en CGI, ce film ne semble pas avoir bénéficié du même investissement. Bref, c’est à fuir!

Je crois que ma soeur sera assez d’accord avec moi… voir son blog!

Le marché de Noël de Manchester.

2016-11-26-16-15-31

Je dois bien vous l’avouer, la marché de Noël à Manchester est une institution. Il s’étale sur une dizaine de rues piétonnes et de places avec une variété impressionnante de stands qui pour la plupart proposent des produits locaux (whisky gallois, bières, fromages…). Aussi, il y a des stands qui valent le détour. Ainsi il y a un français qui vend du Cassoulet, des crèmes de marron (Albert Square). Il y a aussi un marchand de fromage gallois, une variété de saveur qui murissent dans les galeries d’ardoises de Snowdon (Brazzennose Street). On retrouve aussi, comme je le disais plus haut, un marchand de whicky bio gallois (Exchange Square). Le tout est organisé en ‘quartier’ français, italien, espagnol, allemand. Et puis le clou du spectacle est cet énorme Père Noël qui trône devant la mairie.

Ciné Review: Arrival.

arrivalArrival est un film de science fiction avec une linguiste qui est embauchée par l’armée américaine pour communiquer avec des extra-terrestres qui viennent de débarquer sur Terre. Je ne vais pas en dire trop parce que ce serait dommage de spoiler… Mais ce que je peux vous dire, c’est que l’histoire tient debout et paraît extrêmement plausible. Au début, je me suis dit que ça allait être de la linguistique de pacotille, mais que nenni, il n’en est rien, le scénario est si bien écrit que la linguistique est poussée. Ainsi il ne s’agit pas d’aller directement leur parler, il s’agit d’établir le contact, de comprendre leur univers de pensée pour leur poser la question: ‘Quel est votre intention ici?’ Le réalisteur québécois Denis Villeneuve dirige ce film avec génie (après les excellents Sicario et Prisonners), tandis que les acteurs sont formidables au premier rang desquels on trouve Amy Adams et Jeremy Renner. Un film à voir. Parce que pas seulement un film de science fiction mais aussi un conte philosophique.

Photo du Mois: Carré.

Comme le dit la description du thème, il ne faut pas que la photo soit carrée mais qu’elle représente une forme carrée. Alors, j’ai choisi la vue depuis ma chambre où notre fenêtre est carrée.

2016-09-16-20-11-34
Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Cricriyom from Paris, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dr. CaSo, E, El Padawan, Escribouillages, Estelle, Eurydice, Evasion Conseil, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Je suis partie voyager, Josette, Josiane, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l’Air, La Tribu de Chacha, Lair_co, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilou Soleillant, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamounette et ses aiguilles, Mamysoren, MauriceMonAmour, Milla la galerie, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Noz & ‘Lo, Pat, Paul Marguerite, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sense Away, Sinuaisons, Sous mon arbre, Tambour Major, Testinaute, The Beauty is in the Walking, Tolen 29, Tuxana, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente, ÔBD.

La Chaussée des Géants.

SUPERBE.

2016-10-24-22-12-28 2016-10-24-22-26-15 2016-10-24-22-28-27 2016-10-24-22-28-40 2016-10-24-22-28-53

Ciné Review: Doctor Strange.

doctor-strange-teaser-posterDoctor Strange est le dernier film produit par Marvel. Pour la firme, les films se suivent et se ressemblent… Mais revenons-en à l’objet du film. Personnage mineur dans l’univers Marvel, un chirurgien arrogant se trouve handicapé des mains après un accident de voiture. C’est balot me direz-vous. Alors comme il est arrogant et riche (ça ne vous rappelle rien, un héros arrogant et riche?), il va tout tenter pour retrouver l’usage de ses mains. Sauf que rien n’y fait, pas même les méthodes expérimentales, c’est alors qu’il prend connaissance d’un temple au Népal où un homme paralysé a pu marcher. Il aurait pu aller à Lourdes, mais c’est donc au Népal qu’il s’envole. Mais rien n’est simple et il va devoir lutter contre d’énièmes forces du mal qui veulent anéantir la Terre… Ce film ne m’a pas marqué, pas même la présence de Benedict Crumberbatch. Voilà, moi je vais regarder Iron Man parce que c’était mieux!

L’Irlande du Nord, la paix précaire.

Nous sommes allés en Irlande du Nord pour nos vacances de la Toussaint. Nous avons pris le ferry de Liverpool à Belfast, une traversée de 8 heures via l’île de Mann que l’on voit de prés. Mais une fois arrivés à Belfast, la tension se fait sentir. Le conducteur de taxi me demande quel est l’objet de notre visite, je lui réponds un peu malencontreusement: « Bien, ça fait 6 ans que j’habite au Royaume Uni et j’ai visité l’Ecosse, le Pays de Galles, l’Angleterre, et maintenant l’Irlande du Nord » Ce à quoi il répond: « Très bien, on est au Royaume Uni ici, c’est important, beaucoup l’oublient, mais moi je te le dit, on est bel et bien au Royaume Uni » J’imagine mal comment se serait fini la course si nous étions tombés sur un chauffeur catholique! Le lendemain, nous prenons un bus pour faire le tour de la ville. La partie la plus intéressante fut Shankill Peace Wall. Il s’agit d’un no man’s land installé entre les communautés protestantes et catholique. Pour compléter le tout, un mur ré-haussé de barrières, qui montent à une bonne dizaine de mètres, avec des portes d’accès qui ferment tous les soirs à 11h. C’est impressionnant. Partout, s’affiche l’identité du quartier avec là des drapeaux irlandais avec ‘Republic of Ireland’ et du gaélique sur les noms de rues, plus loin des drapeaux de l’Ulster et des Union Jacks avec des photos de la Reine. Même dans le centre-ville qui est neutre, on trouve des pubs à la gloire de l’indépendance Irlandaise et aux français qui sont venus en aide contre les britanniques pour instaurer une république d’Irlande.

Nous n’étions pas au bout de nos surprises. Nous nous sommes rendus à Derry (ou Londonderry, ça dépend de quel côté vous êtes, le premier étant catholique alors que le second est protestant…), la ville où s’est déroulé le Bloody Sunday. La région est majoritairement catholique, et la ville fut créée par des planteurs écossais que la couronne avait envoyé pour coloniser l’Irlande. Or ces planteurs étaient protestants, la religion d’état du Royaume Uni, alors que la population indigène était catholique. Toujours est-il que pour se protéger, les colons britanniques ont construit une muraille qui surplombe la ville. Cette muraille est toujours en activité puisqu’à l’intérieur, les habitants sont protestants et unionistes alors qu’à l’extérieur, on trouve les catholiques et nationalistes. Là, on trouve des fresques impressionnantes qui retrassent les Troubles. Il y a beaucoup de panneaux ‘IRA’ ou encore ‘Brits Out Now IRA’ (les Britanniques Dehors Maintenant). Bref, en marchant dans le quartier, la tension est palpable. Les voitures klaxonnants, le pub ‘Bogside Inn’ est toujours en activité, pas de fenêtres donnant sur l’extérieur, nous passons notre chemin. 

Pour conclure mon petit reportage. Il y a une paix, mais on sent bien que cette paix est extrêmement précaire. Je dois ajouter que s’il y a tension, les villes se visitent et sont très accueillantes. L’accueil que nous avons reçu était des plus chaleureux. Reste que l’histoire est passionnante et le mouvement pour la paix continue d’oeuvrer. Il y a quelques semaines, je suis ainsi tombé sur un reportage de la BBC dans un village en Irlande du Nord et on découvrait le travail d’une association qui faisait se rencontrer et jouer ensemble des jeunes protestants et catholiques. C’était pour ces jeunes une grande première. 

Related Posts with Thumbnails

Culture, popcorn et voyage.

%d blogueurs aiment cette page :